Florent Pagny contre le parler racaille. « Mon fils allait chercher une identité qui n’était vraiment pas la sienne »

Florent Pagny revient sur la polémique qui avait suivi ses propos du 9 novembre 2010 sur Chérie FM pour expliquer son départ pour Miami Beach (Floride, Etats-Unis) : « C’est vrai qu’à un moment, ton môme rentre à la maison et se met à parler rebeu (“beurre” en verlan, “arabe”, ndlr). Tu lui dis que ce n’est pas possible. Verlan encore tout va bien mais là…”

Interrogé par un équipe du magazine “66 Minutes” diffusé sur M6 dimanche 24 avril, le chanteur explique :

“J’aurais dû dire racaille, caillera. (…) [Mon fils] allait chercher une identité qui n’était vraiment pas la sienne. Donc tu fais, mais non, sois-toi. Et puis voilà, bon. Après, on a tous fait ça. Moi quand j’étais petit, j’essayais de faire le voyou (…), après j’ai voulu faitre le ‘youvoi’, (…) le gitan parce que ça sonne bien, enfin bon, c’est toujours une histoire de mode, d’époque et tout est logique.”

Aux journalistes, une admiratrice de Florent Pagny fait remarquer avec justesse :

“S’il était raciste, il ne serait pas marié à une Argentine”

> Florent Pagny s’en prend à « la mentalité française » et aux 35 heures

Articles liés