Le grand retour du concept-slogan de frontières

Z comme Zemmour. Alors que les slogans “à bas les frontières” et “tous citoyens du monde” étaient à la mode il y a encore quelques années, le concept de frontières a fait son grand retour à cette élection présidentielle, notamment dans les discours de François Hollande et de Nicolas Sarkozy, note Éric Zemmour, vendredi matin sur RTL. Le second a mieux compris que le premier qu’il devient urgent de répondre aux insécurités sociale et identitaire ressenties par les Français”. En effet, “Hollande ne dit pas comment il contraindra les juges qui libèrent en masse [les clandestins] à les envoyer chez eux. Il ne dit pas (…) comment il réduira l’immigration légale, qui atteint 200 000 entrées par an. Car la gauche juge ces questions interdites. La frontière, oui, mais seulement pour l’argent et les marchandises. La gauche libérale continue d’avoir la main pour tout le reste : elle donne le droit de vote aux étrangers, elle octroie le mariage et l’adoption des enfants aux couples homosexuels, le droit à l’euthanasie. Pas de frontière, pas de limite, ni nationale, ni culturelle, ni naturelle…”

Autres articles

1 Commentaire

  • pourquoi je voterai SARKOZY , 28 Avr 2012 à 8:04 @ 8 h 04 min

    Schengen date d”il y a plus de 15ans (à vérifier)

    En 2007, AUCUN EXPERT ne parlait de crise.

    et l”on s”étonne que l”on veuille changer les règles APRES QUATRE CRISES ????
    Pourquoi N Sarkozy aurait-il dû être un visionnaire alors que les EXPERTS n”ont RIEN
    VU arriver ???

    mais avec quelle vision vivez-vous ?
    les choses ont changé depuis !!!
    Personne ne veut s”en rendre compte et l”admettre, en France.
    Le Passé est révolu.

    UN monde nouveau est né et IL FAUT NOUS Y FAIRE en prenant toutes les NOUVELLES mesures indispensables à notre survie.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen