Génération identitaire, génération fichée

Selon une note du Service de l’information générale que s’est procurée (on se demande bien comment) Libération, sur les 73 jeunes de Génération identitaire venus occuper pacifiquement le temps d’une matinée le toit d’une mosquée en construction à Poitiers pour demander un référendum sur l’immigration et la construction de mosquées, de très nombreux sont connus par les services de police (dégradations, violences, port d’arme…) et 20 font l’objet d’une fiche “S” (pour Sûreté de l’État) à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) pour activisme d’extrême-droite dont les quatre mis en examen placés sous contrôle judiciaire. Les jeunes hommes font l’objet de mesures radicales : interdiction de participer à une activité en lien avec la mouvance identitaire, de sortir de leur département et même de communiquer avec les autres manifestants. Ce sont les islamistes qui doivent bien rigoler…

Autres articles

20 Commentaires

  • Goupille , 28 octobre 2012 @ 13 h 03 min

    Les islamistes et la racaille multi-récidiviste “bien connue des services de police”.

  • germaine92 , 28 octobre 2012 @ 17 h 02 min

    80% des prisons ne sont pas occupés par des identitaires chercher l’erreur … Mais c’est eux qu’on livre en pâture
    Honte a ceux qui font ça !!!

  • hector galb. , 28 octobre 2012 @ 18 h 26 min

    Pourquoi “les islamistes” devraient-ils être les seuls à “rigoler” ? Apparemment, l’auteur de cet article en fait autant, non ?

    Pourtant, les exemples historiques de leaders légitimes, qui n’étaient pas des saints, abondent tant que je ne prends même pas la peine de dire ce que j’en pense.

    On ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs.
    .. Sauf quand, tel l’auteur de l’article, on achète ses oeufs en bouteille ou qu’on mange des omelettes sur commande.

    Pardon ! Je n’avais pas compris que nous devions être “secourus” par Bambi ^^

  • Robert , 28 octobre 2012 @ 22 h 30 min

    Fichés et très probablement fliqués car des mouvements radicaux il est hors de question qu’un état puisse être surpris par eux et ne pas savoir ce qu’ils font.
    À l’avantage des identitaires, ils sont plutôt jeunes et donc moins susceptibles que des anciens d’avoir des “casseroles” que les services peuvent utiliser pour en faire des informateurs.
    Des provocateurs aux dérapages, à la violence, si le mouvement encadre bien ses membres et ne tolère aucun débordement, ils peuvent en limiter le risque.
    Mais depuis Maitron avec le mouvement anarchiste, on sait que tous les mouvements activistes, violents ou non, sont suivis de près par la police et susceptibles d’être infiltrés voire manipulés.
    C’est certes plus facile quand on a affaire à des déclassés, asociaux, toxicomanes, etc.. Mais la république est d’essence totalitaire avec des apparences de démocratie. elle ne supporte pas la liberté d’expression si celle-ci peut remettre en cause son monopole.
    Comme disait Maurras “la république gouverne mal mais se défend bien.”

  • Denis Merlin , 29 octobre 2012 @ 7 h 35 min

    J’observe que les noms sont publiés. Alors que la plupart du temps pour les personnes “mises en cause”, les noms restent secrets. Deux poids et deux mesures, comme d’habitude. Les fonctionnaires et les journalistes sont partiaux.

    La présomption d’innocence est d’autre part bafouée. La volontairement confuse présentation des faits, fait croire au lecteur qu’ils sont tous des délinquants d’habitude.

    Le droit à l’information est bafoué. De même les droits de l’homme sont bafoués par ceux qui sont spécialement dévoués par la France à les protéger.

  • JSG , 29 octobre 2012 @ 9 h 08 min

    Même si l’action fut jugée osée par certains,
    tout le monde sait bien qu’il faut étouffer dans l’oeuf ces groupuscules car il y a dérive de les voir aller tirer des jeunes enfants comme des lapins !
    Quant à dévoiler leur identité, bravo, ces dangereux malfrats le méritent bien, pensez-donc !
    Alors, puisque la pompe est amorcée, si nous exigions que soit dévoilée la liste de tous les individus condamnés qui encombrent nos prisons ?
    J’ai dis une bêtise ?
    Je suis désolé, pardon, je jure de ne pas recommencer.
    JSG

  • Triomphant , 29 octobre 2012 @ 9 h 27 min

    Note que Libération diffuse, mais à moins qu’elle ne soit fuitée volontairement, ce qui arrive aussi…
    Sinon, deux commentaires:

    1) pas de liberté pour les ennemis de la liberté: c’est en effet de cette manière que les autorités réagissent. Assez curieusement, on ne mesurepas, dans notre société, la contradiction entre une société permissive et le le besoin de réprimer, d’interdire…

    2) les réactions face au chahut de Génération identitaire restent assez molles: cela prouve aussi que les Français se méfient de l’Islam, sauf une élite huppée, mais les classes moyennes, voilà quelque temps qu’elles se méfient de l’immigration

Les commentaires sont fermés.