Le drapeau breton interdit d’exhibition aux Jeux Olympiques

Qu’on se le dise, le régionalisme, souvent mis à l’honneur ces dernières années, n’a pas droit de cité aux Jeux Olympiques de Londres 2012. Un supporter breton en a fait l’amère expérience. Thierry Le Sommer et son fils étaient venus encourager leur fille et soeur Eugénie, attaquante des bleues, dans la tribune. Thierry avait alors déployé le Gwen-ha-du, le drapeau breton, et l’a agité à tour de bras. La réaction des vigiles ne s’est pas faite attendre : ils se sont aussitôt dirigés vers le supporter et l’ont obligé à ranger immédiatement le drapeau aux couleurs de la Bretagne. Thierry déclare qu’ilsont tenté de le sortir de la tribune et n’en revient pas de cette intervention : “Je me déplace dans le monde entier pour suivre les matchs internationaux de ma fille et je n’ai jamais été inquiété de la sorte”. Il dénonce également l’hypocrisie de cette intervention car des drapeaux écossais flottaient partout dans la tribune. Or, selon le règlement des JO, seules les nations participantes ont le droit d’exhiber un drapeau à leurs couleurs.Régionalisme et mondialisme ne sont donc pas forcément compatibles, surtout dans le domaine sportif.

Autres articles

13 Commentaires

  • TDK1 , 30 Juil 2012 à 17:23 @ 17 h 23 min

    Qu’attendre de plus de la part des assassins de la Pâques 1916 et des siècles de terreur et de spoliation du peuple irlandais?

    http://www.youtube.com/watch?v=zF1KoIQVK5g&feature=related

    Breizh atao!

  • pourquoi j'ai voté SARKOZY , 31 Juil 2012 à 8:17 @ 8 h 17 min

    Ah.. ces libéraux d’Anglais qui préfèrent le niquab ou autre burka !

    http://www.bivouac-id.com/billets/grande-bretagne-georges-galloway-le-depute-elu-grace-a-sa-campagne-centree-sur-sa-foi-musulmane/

    La France à la Bastille n’était pas mal non plus avec ces drapeaux verts gagnés par Hollande !

  • pourquoi j'ai voté SARKOZY , 31 Juil 2012 à 8:18 @ 8 h 18 min

    pourriez-vous m’expliquer pourquoi les Bretons en général votent à gauche ?

    pour moi, c’est incompréhensible.
    comme les Juifs !

    in com pré hen si ble !!

  • Lach-Comte , 31 Juil 2012 à 11:22 @ 11 h 22 min

    Oui, il n’y a vraiment rien à dire, aucune leçon à donner, lorsque l’on comptait même pas sur les doigts d’une seule main les drapeaux français à la Bastille le 6 mai ! Là on aurait compris que des drapeaux régionaux, de France, s’y trouvassent mais il y avait tout ce que l’Afrique, maghrébine et noire, compte de musulmans pour représenter mon pays.
    Pour ce qu’il s’est passé, c’était à Glasgow (Ecosse) et vous n’êtes pas sans savoir que l’Ecosse possède un parlement autonome de celui de l’Angleterre… Il n’est donc pas franchement étonnant qu’il y ait des drapeaux écossais en Ecosse.

  • Quéribus , 31 Juil 2012 à 11:49 @ 11 h 49 min

    Je me fous, mais alors je me contrefous de cette immonde affaire de fric… Comme disait Henri Salvador “moi j’ préfèr’ la marche à pieds” ! Et puis, c’est en France qu’ il faut maintenant honorer les trois couleurs…et là, c’est une autre histoire.

  • TDK1 , 31 Juil 2012 à 15:26 @ 15 h 26 min

    Hélas, trois fois hélas… Historiquement, il y a toujours eu en Bretagne un fonds d’anarcho syndicalisme virulent. Mais curieusement, la gauche bretonne ne vient absolument pas de cette souche. Elle vient du catholicisme de gauche. Le moment crucial fut 1975, “les assises du socialisme” quand Rocard et le mouvement catho d’origine chrétien démocrate et la “nouvelle gauche” avec le JOC, la CFDT (issue d’une scission de la CFTC) rejoignent le PS de Mitterrand. La gauche chrétienne en Bretagne est importante, en ces années, c’est elle qui fait les élections. En 1965, Mitterrand fait moins de 40% au second tour en Bretagne, en 1974 il fait 44% (51% dans les Cotes de Nord)…. Puis 1975 avec les assises du socialisme. Les militants catho, organisés, rompus au militantisme, persuadés qu’ils vont construire la démocratie chrétienne à eux seuls s’engagent tête baissée dans le PS…. 1977, l’incroyable se produit: Lorient, Rennes, St Brieuc, Nantes, Fougères, St Malo et j’en oublie passent à gauche. 1981, Mitterrand est majoritaire en Bretagne.
    Pour comprendre le poids de la démocratie chrétienne en Bretagne, il faut savoir, par exemple, que Marc Sangnier a une rue, une place, un square dans toutes les villes de Bretagne, que le “patron” de Ouest France, François Régis Hutin non seulement s’affiche comme chrétien démocrate mais a mis son quotidien au service de cette cause, que la société de presse qui possède officiellement le journal s’appelle “‘association pour le soutien des principes de la démocratie humaniste”, faut le faire! Or, OF, c’est 700 000 exemplaires par jour! (autre chose que les tirages de m… de la presse “parisienne”) Bref, les cathos se sont fait empapaoutés. SI ils ont apporté leur soutien, leurs voix, leurs réseaux qui ont permis les victoires de 77 puis de 81 et ont permis aux socialistes de se maintenir au pouvoir depuis, ils n’ont pas influencer le PS. Ceux qui ont pris à cette occasion le pouvoir au sein du PS breton et l’ont toujours sont (à de très rares exceptions) affiliés à une autre église que la catholique.L’Eglise étant devenue ce qu’elle est et le niveau d’engagement de son clergé ce qu’il est, les “trois points” ont intelligemment passé des accords avec la démocratie chrétienne ou ce qu’il reste, tout en organisant un réseautage encore plus dense que ne fut celui des cathos. La manne régionale arrose les “associations” dont le tissu en Bretagne est très fourni, les valeurs affichées sont l’amour, l’humanisme l’égalité et tout ça, vous arrosez d’une pointe de régionalisme, vous faites venir des populations de l’extérieur (retraités classes sup et classes moyenne sur la côte, immigrés d’Afrique dans les villes) et vous avez un corps électoral stable. L’enseignement “catholique” sous contrat a aussi une grande part de responsabilité. Idéologiquement soumis à la Propagandestaffel de la rue de Grenelle, il forme avec tout le verbiage de l’Eglise de France officielle de bon petits soldats du bisounours. Le Breton est conservateur et n’aime pas trop les révolutions. Aujourd’hui, le conservatisme bourgeois est incarné par ce PS, propre sur lui, qui aime tout le monde et que veut le bien de tout le monde, qui défend les opprimés et qui ne veut surtout pas monter les uns contre les autres. La droite, c’est la lutte, le combat, l’idée selon laquelle il y a des gentils et des méchants… Ca mettra quelques années avant que ça change!
    Voilà rapidement résumé ce virage historique.

  • TDK1 , 31 Juil 2012 à 15:32 @ 15 h 32 min

    Allons allons, Quéribus, avec un pseudo comme celui ci, vous allez nous faire croire que vous n’êtes pas attaché aux particularismes régionaux? A l’histoire de votre pays? Hérétique, va! :-))

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France