Éric Zemmour : Valls, un faux dur, comme ses prédécesseurs à l’Intérieur

Z comme Zemmour. Manuel Valls joue admirablement son rôle. Il a la voix ferme, le regard acéré, les mots qu’il faut. Pas de régularisation massive, circulaire exigeante, juste, il cite la fameuse phrase de Rocard usée à force d’avoir servie : ‘La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde.’ Mais… Tout est dans le ‘mais’. La com’ est impeccable, mais ce n’est que de la com’. Les compères du ministre de l’Intérieur jouent à l’unisson : les association de défense des étrangers et l’extrême-gauche crient au scandale, à la trahison, à la France des droits de l’homme, à la France terre d’asile. À droite, l’UMP et le Front national s’égosillent : ‘On ouvre les vannes de l’immigration !’ Comme si elles avaient jamais été fermées. Manuel Valls en profite pour passer au milieu, tel Moïse ouvrant la mer rouge en deux. ‘Ma politique est celle du juste milieu, modérée, ferme mais juste.’ Ah, la pièce est bien rodée. On l’a déjà vue jouée cent fois, par Sarkozy, par Chevènement, par Pasqua, par Defferre… 30 ans déjà. Comme ses prédécesseurs, le ministre de l’Intérieur socialiste ne maîtrise rien. Il fait semblant, avec beaucoup de talent. Valls est un méchant de pacotille, un dur en peau de lapin. Ses critères objectifs permettront seulement aux avocats des lobbies associatifs de faire pression sur les préfectures.

“Pour les associations, la France appartient au monde entier, à tous ceux qui désirent s’y installer. Et le MEDEF est d’accord, les clandestins permettent de faire pression sur les salaires à la baisse.”

En 2006 déjà, Nicolas Sarkozy avait fait la même chose que Valls. Et les préfectures avaient été prises d’assaut : 30 000 demandes en un mois. La trouvaille sémantique des sans-papiers est une supercherie. Les sans-papiers sont d’abord des clandestins, des illégaux. Ils ont enfreint la loi française et on leur donne des droits. Mais pour les associations, la France appartient au monde entier, à tous ceux qui désirent s’y installer. Et le MEDEF est d’accord, les clandestins permettent de faire pression sur les salaires à la baisse. En vérité, personne n’est jamais renvoyé. Ceux qui sont arrêtés par la police sont relâchés par les juges ou refusés par leur pays d’origine, ou reviennent six mois plus tard, il suffit d’être patient. Mais, en attendant, il faut les loger, les soigner et les éduquer alors que nos déficits budgétaire et sociaux se creusent, que notre dette s’envole, que nos logements sociaux croulent sous les demandes insatisfaites. Et puis, le temps passe, les enfants grandissent, un bon tiers sera au chômage. Et puis il faut les marier souvent avec une fille du pays d’où viennent les parents. Mariage, rapprochement des époux, enfants… La farandole ne cesse jamais. En octobre dernier, l’INSEE avait révélé qu’il y avait (…) douze millions (d’immigrés et d’enfants d’immigrés, ndlr). Ces chiffres sont passés inaperçus. L’alliance entre régularisation de clandestins et intégration familiale est un piège inextricable. Elle crée des ghettos où l’on vit comme au pays. Au nom de l’intégration, on retarde et on interdit toute assimilation. Mais ces paradoxes n’atteignent pas nos élites, converties depuis belle lurette aux joies du multiculturalisme et à la diversité. Elles vont être servies. En attendant, pas de doute, Manuel Valls est ferme, juste et exigeant !”

Autres articles

14 Commentaires

  • Yves Tarantik , 30 Nov 2012 à 13:14 @ 13 h 14 min

    Un bon résumé de la trahison des clercs depuis 30 ans !
    Que le souchien continue à casquer et surtout qu’il la boucle ! On ne lui en demande pas plus…
    Ah si quand même, réélire périodiquement les zozos qui le mènent impavidement au tombeau, lui et sa foutue civilisation chrétienne !

    L’Islam, c’est tellement mieux pour le bonheur de l’Humanité !

  • Pitch , 30 Nov 2012 à 13:23 @ 13 h 23 min

    Zemmour envoie du bois ce matin !

    “Sans-papiers” vs. clandestins, “en attendant, il faut les loger, les soigner et les éduquer” et “marier [les rejetons] souvent avec une fille du pays3… sans oublier les 5+7=12 millions d’étrangers en France selon l’INSEE !

  • Gisèle , 30 Nov 2012 à 14:41 @ 14 h 41 min

    Pendant que les roquets affolent la proie …. les loups avancent sans bruit .

  • Goupille , 30 Nov 2012 à 20:21 @ 20 h 21 min

    Valls a la gestuelle de Mussolini, le menton en avant, le sourcil froncé, l’air furibond d’un à qui on ne va pas manger le dessus de sa soupe. Et il a raison : c’est la nôtre qui s’éclaircit de jour en jour.

  • Dodds , 1 Déc 2012 à 10:45 @ 10 h 45 min

    Il faut réagir vite sinon on va à la catastrophe !!!!

    > > > > > > Lisez et regardez ensuite ce site du Sénégal

    > > > >

    ON CROIT HALLUCINER :
    > > > > > > Au Sénégal, des sites spécialisés exposent les “Bons Plans” pour émigrer en France….
    > > > > > > Dernières “Nouveautés” qui marchent bien :
    > > > > > >
    > > > > > > 1- Le “Pack Clit/Cut” : Demander l’asile au prétexte d’éviter l’excision pour sa fille et aux menaces subies lorsque l’on s’y oppose, “inventé et développé au Mali ce pack marche très bien”.
    > > > > > > Se faire soigner pour une maladie orpheline (indétectable) et être pris en charge pendant 3 ans (famille et accompagnants compris).
    > > > > > > Avantages :
    > > > > > > – L’adhésion aux principes de base du pays d’accueil et la maîtrise de sa langue ne sont pas obligatoires.
    > > > > > > – Technique non risquée, rapide, sûre et peu coûteuse.
    > > > > > > – Prestations et protection sociales instantanées (CMU, Allocations etc..), allocation d’attente temporaire puis allocations demandeurs d’asile, logement prioritaire dans un appartement vide réquisitionné… (les quelques milliers d’euros mensuels d’allocations et d’avantages en nature ne suffisent pas).
    > > > > > > – 20 trimestres de retraite offerts pour enclencher le versement d’une retraite de la sécurité sociale de 910 Euros par mois…
    > > > > > > – Aide de 2000 euros par membres de la famille et pas de problème (aucune visite médicale n’est imposée, car c’est contre les Droits de l’Homme, comme les tests ADN)
    > > > > > > – Estimation du coût : 640 EUR (Billet charter + Visa + Passeport) si vous demandez l’asile une fois en Europe (Le CITA vous le fera rembourser par la mairie du lieu choisi. L’Ambassade établit les papiers officiels).
    > > > > > >
    > > > > > > 2) – Le Pack immigr’art : La technique est simple et consiste à se joindre à un groupe de musiciens, de sportifs, ou à tout autre groupe artistique lors d’une de leurs tournées ou voyages professionnels en Europe. Se faire passer pour un artiste et bénéficier d’une aide de 5000 Euros pour démarrer.
    > > > > > >
    > > > > > >
    > > > > > > 3) – Le Pack immisport : Comme le pack Immigr’art, le pack immisport a le vent en poupe. Hélas, bien que ce ne soit pas toujours le cas, les fédérations et clubs sportifs sénégalais exigeront la plupart du temps que vous pratiquiez le sport à un haut niveau afin de participer à la compétition internationale qui vous permettra d’émigrer. Se faire passer pour entraîneur.
    > > > > > > Avantages :
    > > > > > > Facilité d’obtention du visa, aucun risque physique.
    > > > > > > Aide de 3000 Euros.
    > > > > > > En fonction de la durée du visa, jusqu’à 3 mois de séjour régulier, durée suffisamment longue pour se marier (voir le packWeddings® également valable depuis la France).
    > > > > > >
    > > > > > >
    > > > > > > Un travail dans la restauration est également envisageable : la plupart des restaurateurs emploient des clandestins leur permettant ainsi de se faire régulariser à l’issue d’un certain délai.
    > > > > > > Les régularisations “au cas pas cas” (expression utilisée par les médias et les préfectures pour rassurer les électeurs) sont TOUJOURS en fait des régularisations massives.
    > > > > > >
    > > > > > >
    > > > > > > Inconvénients :
    > > > > > > – Prix important du Pack Immigr’ART® en raison de la rémunération de l’artiste qui sert de passeur…
    > > > > > > – Nécessité de pratiquer un sport de haut niveau ou un sport rare pour le pack ImmiSPORT®.
    > > > > > > Estimation du coût : Immigr’ART® : 5000EUR (billet charter + visa + passeport + frais artistiques).
    > > > > > > ImmiSPORT®: généralement gratuit (ou frais de visa + passeport).
    > > > > > >
    > > > > > >
    > > > > > > Ce n’est pas une blague : cliquez pour visiter ce site sénégalais :

    > > > > SITE OFFICIEL

    > > > > > >

    > > > > > >
    > > > > > > Et pendant ce temps, en France, les Bobos du Showbiz, les Gauchos Mondialistes, les “Associations” soutenues par les Bien Pensants, continuent à manifester comme des Idiots pour défendre les “Demandeurs d’Asile” et les “Sans Papiers” ! sans se rendre compte que tous ces demandeurs se fichent de leur gueule et prennent tous les Français pour des C..s ! Et nous payons !
    > > > > > > Moi “Président” le changement c’est MAINTENANT ??????
    > > > > > > ça commence à bien faire….
    > > > > > >
    > > > > > > comme d’habitude Silence des MEDIAS, TELE, et des “POLITIQUES” ???????
    > > > > > >
    > > > > > >

    TRANSMETTEZ UN MAX CAR C’EST GRAVE !!!!!!!!!
    > > > > > >

  • Dodds , 1 Déc 2012 à 10:47 @ 10 h 47 min
  • François2 , 1 Déc 2012 à 11:42 @ 11 h 42 min

    Article parfait. On ne le dira jamais assez : “Ah, la pièce est bien rodée. On l’a déjà vue jouée cent fois, par Sarkozy, par Chevènement, par Pasqua, par Defferre… 30 ans déjà”.
    30 ans cela ne vous dit rien ? Le communiste Georges Marchais disait le 20 Février 1981 : “Il faut regarder les choses en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte. C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration.”
    Cela a été au contraire la fuite en avant avec toujours plus d’immigrés, et maintenant on va droit dans le mur de la charia. Et ce n’est plus une image : on sait cette année qu’un premier département, le 93, ne sera plus français (les moins de 18 ans d’origine étrangère ont passé le cap des 50% et il y a plus de mosquées que d’églises dans ce département – chiffres donnés sur le site NdF).
    La première mesure à prendre est la suppression totale des immigrés présents et à venir. C’est possible (techniquement et humainement) : si besoin est, les immigrés seront remplacés par des EXPATRIES (sous contrat). En Afrique, par exemple, depuis 50 ans, les immigrés européens n’existent pas (et ne peuvent pas exister), mais il y a toujours des expatriés européens (dans des conditions précises).

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen