Christian Vanneste : « Alain Juppé a promis de s’occuper de l’affaire Asia Bibi dans les 48 heures »

Le député UMP Christian Vanneste a rencontré mardi le mari et la fille d’Asia Bibi, cette chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème “qui croupit dans une prison infecte depuis 2 ans”. Entretien.

Christian Vanneste, qu’est-ce qui vous a poussé à rencontrer la famille d’Asia Bibi ?

J’ai été saisi il y a plusieurs mois de cette question. Avec d’autres députés, j’étais intervenu auprès de Michèle Alliot-Marie, alors ministre des Affaires étrangères et européennes. Un peu plus tard, nous avions écrit à Alain Juppé pour demander la libération d’Asia Bibi. Sa situation est dramatique : on peut la résumer en disant que cette chrétienne a été condamnée à mort pour avoir bu un verre d’eau (d’un puits réservé aux musulmans, ndlr). J’avais été mis en contact avec Anne-Isabelle Tollet, journaliste à France 24 et auteur de Blasphème, un livre sorti il y a quelques jours qui raconte l’histoire d’Asia Bibi. C’est accompagnée de son éditeur Oh éditions, du mari et d’une fille d’Asia Bibi que je l’ai revu hier. Je cherche maintenant à ce qu’un maximum de personnes lisent Blasphème. Car si on ne libère pas très rapidement Asia Bibi, elle risque de mourir. Ce même si la peine de mort n’est pas appliquée (Asia Bibi a interjeté appel de sa condamnation en première instance, ndlr). Ses conditions de vie sont affreuses, elle vit dans ses excréments… Sans parler du risque d’assassinat en prison. Je vous rappelle que deux personnalités pourtant protégées, le gouverneur du Penjab Salman Taseer et le ministre chrétien des minorités Shahbaz Bhatti ont été assassinés ces derniers mois au Pakistan pour avoir pris sa défense. On a donc, d’un côté, une violence disproportionnée par rapport aux faits, de l’autre, une personnalité attachante, celle d’Asia Bibi. Je crois qu’il est de notre devoir à tous de manifester notre solidarité, y compris, j’ose le dire, en tant que chrétiens…

Comment le ministre des Affaires étrangères que vous avez rencontré mardi a-t-il réagi ?

J’ai rencontré Alain Juppé mardi matin. Il a promis de s’occuper de l’affaire Asia Bibi “dans les 48 heures”. Le ministre a été très ferme.

« Nicolas Sarkozy m’a dit être au courant de l’affaire Asia Bibi. »

Avec vos confrères du Collectif parlementaire de la Droite populaire, vous avez également rencontré le Président de la République mardi soir…

Tout à fait. Je lui ai donné le livre Blasphème et lui demandé d’intervenir. Il m’a dit être au courant de cette affaire et a promis d’agir. Le message est passé.

Envisagez-vous d’autres formes de mobilisation ?

J’étais justement en train d’en discuter avec mon assistant parlementaire. On n’a pas encore de plan de bataille mais on réfléchit à ce que l’on pourrait faire…

Les médias de masse se refusent à évoquer cette affaire…

C’est très clair. Certaines injustices mobilisent parce que dénoncées par des lobbies, des associations. Et pour l’instant, Asia Bibi n’a pas eu cette chance…

Autres articles

7 Commentaires

  • Fremau Christian , 7 juin 2011 @ 10 h 16 min

    J’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi cette remarquable Asia Bibi n’est pas déjà libérée! La volonté politique est-elle vraiment là car la mise en liberté de cette courageuse et innocente personne devrait opérer immédiatement. La France est un Etat de droit et les pressions diplomatiques devraient aboutir. Je prie pour cela.

  • AUBE72 , 21 juin 2011 @ 10 h 01 min

    La religion n’est rien, elle est souvent l’instigatrice de scandales… le contraire de ce que Dieu nous demande :
    “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur de toute ta pensée… et tu aimeras ton prochain comme toi-même ! Que l’Amour de Chrsit REGNE !
    L’Eternel ne s’intéresse pas à notre religion ! car la religion de tout homme qui condamne ou persécute est vaine à ses yeux !

Les commentaires sont fermés.