Terry Jones bientôt en France ? « Nous allons prendre contact avec Marine Le Pen »

Le très controversé Terry Jones, responsable de l’organisation “Stand Up America Now”, a bien voulu répondre aux questions des Nouvelles de France.

Juste après votre « procès » du Coran, des chrétiens ont été tués et des églises attaquées au Pakistan (voir ici, ici et ). Pensez-vous avoir une responsabilité dans ces drames ?

Oui et non. D’un côté, je pense que nous n’avons aucune responsabilité parce qu’il ne s’agit pas de nos actions. D’un autre côté, des musulmans ont profité de notre procès pour s’en prendre à des chrétiens. Je pense que les éléments radicaux de l’islam utilisent toutes les excuses qu’ils peuvent trouver pour promouvoir leurs activités terroristes. Si nous n’avions pas brûlé le Coran, ils auraient trouvé un autre prétexte pour s’en prendre aux chrétiens.

Que pensez-vous des mouvements européens anti-islam, souvent progressistes, favorables aux « droits » des homosexuels, à l’avortement etc… ? Pensez-vous que les progressistes et les conservateurs peuvent ou doivent travailler ensemble pour lutter contre le développement de l’islam radical ?

Je ne suis pas favorable à l’homosexualité et encore moins à l’avortement qui est le meurtre d’un enfant. Mais l’acte homosexuel concerne deux adultes consentants donc ne peut être interdit. Personnellement, je pense que cela pourrait être une bonne stratégie, de s’unir contre l’islam et la charia

Mais la progression de l’islam dans les pays occidentaux ne se nourrit-elle pas du fait que nos sociétés manquent de valeurs ?

Je pense que c’est ce qui se passe. Face à l’islam, nos sociétés sont faibles parce que nous n’avons plus de repères moraux, plus de repères du tout même

Votre secrétaire nous a affirmé que vous étiez en contact avec une organisation française. Est-ce que c’est vrai ?

C’est exact même si je n’ai pas de noms en tête. Nous essayons de trouver des relais en France et dans les autres pays d’Europe.

Prévoyez-vous de vous rendre en France ?

Si nos prises de contact se concrétisent et si nous sommes invités par des organisations françaises, bien sûr nous viendrons.

Est-ce pour bientôt ?

Je pense que cela pourrait arriver dans les deux ou trois prochains mois.

Pensez-vous que la France va vous laisser pénétrer sur son territoire après que le Royaume-Uni vous ait refusé l’accès au sien ?

J’ai été interdit d’entrée sur le territoire britannique alors c’est tout à fait possible.

N’avez-vous pas peur d’être alors la cible d’extrémistes musulmans ?

Non, je ne suis pas effrayé. Cela peut arriver mais nous sommes convaincus du bien-fondé notre mission qui est de prévenir les gens des dangers de l’islam. Nous avons déjà reçu plusieurs centaines de menaces de mort et ma tête est mise à prix pour plus de 2,4 millions de dollars alors nous sommes conscient que tout cela est très dangereux. Mais c’est notre mission.

La liberté de parole n’est pas la même en France et aux Etats-Unis. Ne craignez-vous pas d’éventuels problèmes avec la justice française ?

Je suis tout à fait au courant des limitations qui existent en France… Mais nous ne sommes pas inquiets. C’est une tactique bien connue de l’islam et des personnes qui veulent nous empêcher de parler parce qu’ils ne sont pas d’accord avec nous.

Connaissez-vous la situation en France ?

Je sais que l’islam pose de plus en plus de problèmes à la France et que des émeutes ont eu lieu chez vous mais je connais mieux l’Allemagne où j’ai vécu. Si vous ne faites rien, le problème va aller croissant.

Connaissez-vous Marine Le Pen?

J’en ai entendu parler, en effet. Du Front national aussi.

Avez-vous déjà rencontré ou appelé sa présidente, Marine Le Pen ?

Je ne pense pas que nous ayons pris contact avec elle mais ce serait une très bonne idée de le faire. Ce qui est important, c’est de discuter, y compris avec l’islam, de la liberté religieuse. Toutes les religions, dont l’islam, sont les bienvenues chez nous à condition qu’elles se soumettent à nos lois et à notre mode de vie.

Si vous venez en France, chercherez-vous à rencontrer Marine Le Pen ?

Je pense que oui.

Croyez-vous réellement que cela soit possible ?

Je pense que oui. Je vais vérifier si nous avons déjà pris contact avec elle, si ce n’est pas encore fait alors nous allons le faire.

Aux Etats-Unis, officiellement, médias et hommes politiques condamnent votre action. Des gens vous soutiennent-ils en privé ?

Oui, tout le temps. Il y a des gens de l’armée, qui travaillent pour les services médicaux, des pasteurs qui nous disent que nous avons raison. Il y a aussi des personnes au sein du gouvernement, des organismes d’Etat, du FBI qui nous soutiennent même s’ils ne peuvent pas le faire publiquement, par peur de perdre leur travail, etc.

Est-ce que vous avez des noms de gens connus qui vous ont manifesté leur soutien ?

Je suis désolé mais je ne peux pas vous les donner, les conséquences seraient trop graves pour eux…

Autres articles

Les commentaires sont fermés.