Maître Gilbert Collard : « je m’engagerai vers où ira mon envie de faire un magnifique doigt d’honneur républicain ! »

Avocat basé à Marseille, spécialiste des causes controversées, Maître Gilbert Collard est une nouvelle fois sous les feux de l’actualité pour avoir pris la défense de Fabien Engelmann, candidat du Front national et ex-syndicaliste CGT. D’aucuns y voient un signe de rapprochement avec le parti de Marine Le Pen. Nous avons voulu en savoir plus.

Me Collard, vous sentez-vous aujourd’hui proche du Front National ?

Je suis un grand garçon : si j’avais envie d’adhérer au parti de M. Mélenchon ou au mouvement écologiste, je le dirais. Si j’adhérais au Front national, je n’aurais pas peur de le rendre public !

Vous avez pourtant annoncé “[pouvoir] prendre [votre] carte au FN”

Mais c’est du délire ! C’est absolument faux ! C’est totalement inventé (petit 😉 à Julien Lalande d’Ozap.com, apprenti inventeur, ndlr). Si c’était le cas, je vous le dirais… Je n’ai jamais annoncé ça ! Je ne peux pas empêcher les journalistes d’écrire des conneries. Je ne sais pas qui lance ce genre de rumeurs. Moi j’assume ma vie. Je suis allé faire une conférence dans le cadre de mon livre, le Dictionnaire des erreurs judiciaires, devant des membres du Front National et je ne m’en suis pas caché. Je leur ai parlé du prophète Socrate. Vous voyez, ça n’a pas d’incidence politique immédiate…

« Je ne peux pas empêcher les journalistes de dire des conneries »

Mais vous êtes conscient que ce n’est pas innocent…

Pourquoi le mot « innocent » ? Pourquoi employer ce mot ?

« Innocent » au sens de « anodin » : vous savez que ce n’est pas anodin. Le Front national a une certaine image…

Et pourquoi ce n’est pas anodin ? Quelle est cette image ? Vous avez entendu Marine Le Pen condamner le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie, dire que la Shoah est la pire chose qui soit arrivée dans l’histoire, qu’elle condamne tous les collaborateurs. Dès lors, j’attends qu’on me dise pourquoi ce n’est pas anodin !

Beaucoup de personnalités politiques, à gauche en particulier, ne participeraient pas à une manifestation organisée par le Front National…

Non, ils préfèrent voir Mitterrand dîner avec Bousquet.

« La gauche préfère voir Mitterrand dîner avec Bousquet »

Que disent vos amis du Parti radical valoisien ?

Et je n’ai pas de contact avec le Parti radical valoisien. S’ils considèrent qu’aller faire une conférence avec le Front national est un péché, qu’ils me le disent.

Vous y êtes pourtant encarté…

Non, je n’y suis plus encarté. D’ailleurs, le Parti radical a appelé à voter contre moi aux élections à Vichy. On écrit plein de conneries. Ce qui m’étonne vraiment, c’est qu’on emploie des mots péjoratifs : “innocent”, “anodin”… Est-ce que c’est anodin d’aller écouter M. Mélenchon ou M. Hortefeux, qui a été condamné pour des comportements racistes. Les journalistes devraient arrêter de fonctionner avec ce conformisme logique !

Vous n’avez donc pas de problèmes avec vos prises de positions ?

Je suis un homme libre, je ne fais pas les choses en me cachant. Si je décide demain de faire quelque chose, je le dirai et je vous emmerde ! D’une manière symbolique et générale, hein, à la Brassens (no offence, ndlr). Si demain, Villepin ou Mélenchon m’invitent, ou n’importe quel responsable politique m’invite pour parler de mon bouquin, j’irai! Mais j’ose espérer qu’il y aura le même genre de questionnement politique à mon sujet, sinon ça veut dire qu’il y a une vraie discrimination dans la presse française et ça, ça m’emmerde franchement.

« Si je décide demain de faire quelque chose, je le dirai et je vous emmerde ! »

Vous niez donc tout rapprochement politique…

Mais pourquoi nier ?? Pourquoi ce vocabulaire ? De quoi m’accuse-t-on ? Je ne nie pas, je dis l’évidence. Si je devais nier, je rejetterais une accusation. Moi, je ne me sens pas accusé !

De quel courant politique vous sentez-vous le plus proche ?

Moi, je suis un libertaire fondamentalement anticapitaliste. Je considère que nous sommes dans un système qui a donné tous les avantages à la circulation financière au détriment des pauvres gens. Je combats l’euro depuis des années. J’ai d’ailleurs trouvé le bouquin de Mélenchon sur l’euro très intéressant et celui de Chevènement passionnant.

Voilà qui doit vous rapprocher de la liberté d’expression défendue par Robert Ménard, sur le Front national par exemple…

Je ne le connais pas. Je ne l’ai pas rencontré, je n’ai pas lu son livre. Il y a du bien dans le Front national, comme à l’UMP ou chez les écolos. Moi, je trouve totalitaire cette volonté d’enfermer les gens dans des carcans idéologiques. C’est l’expression de l’immobilisme, d’une peur par rapport au changement. Vous savez, si les gens avaient le courage de dire publiquement ce qu’ils disent en privé, le monde changerait. Il y a aujourd’hui un seuil d’hypocrisie qu’on a jamais atteint.

« Il y a du bien dans le Front national, comme à l’UMP ou chez les écolos »

Ce que vous avez dénoncé avec l’affaire Engelmann, dernièrement…

Tout à fait. Personne ne gagnera à cette police médiatique. Les mots que vous employez relèvent vraiment d’un vocabulaire policier. Je ne remets pas en cause votre honnêteté intellectuelle, vous n’y êtes pour rien, mais c’est justement ça qui est frappant. Vous êtes adossé à un mur de préjugés.

Comptez-vous revenir prochainement sur le terrain politique ?

Non ! Mais si on continue à m’emmerder oui. Très franchement, oui. Et je m’engagerai vers où ira mon envie de faire un magnifique doigt d’honneur républicain. Et vous verrez alors dans quelle direction il sera tourné !

Autres articles

3 Commentaires

  • Gérard Gorsse , 11 Mai 2011 à 21:43 @ 21 h 43 min

    Bonjour,
    Je suis toujours surpris d’entendre certains avocats parler d’éthique et de déontologie, et de constater que ceux-ci puissent épouser des causes aussi misanthropes, voir même négationnistes que revendiquent le Front National.
    Que ces avocats soient appelés à défendre des personnes physiques ou des partis politiques pour des actes supposés délictueux, dans le respect que tout être est présumé innocent sans qu’un jugement soit rendu, je le comprends.
    Mais qu’un avocat affiche ses penchants pour un parti d’extrême droite me semble inconvenant, surtout à l’approche des élections présidentielles. Cela sent d’un clientélisme navrant. Maître Collard, penchez-vous sur les problèmes des petites gens, vous en sortirez grandi, et surtout moins stupide.
    Salut et fraternité
    Gérard Gorsse

  • Jules , 15 Sep 2011 à 13:36 @ 13 h 36 min

    C’est devenue une réalité ! voici l’interview de maître Collard : http://www.newsofmarseille.com/un-collard-peut-en-cacher-un-autre/

  • Carias Claudia , 26 Oct 2011 à 1:47 @ 1 h 47 min

    Félicitations, Me Collard pour votre clairvoyance, votre courage et votre aptitude a combattre toutes les formes d’idéologie, de démagogie et d’hypocrisie ambiantes et il faut bien le dire, socialistes et a les dénoncer. Merci pour les Français qui trop souvent n’osent s’exprimer de crainte d’être de manière injustifiée, catalogues de xénophobes voire pire alors qu’ils haïssent toutes les formes de racisme.

Les commentaires sont fermés.