Exclusif : le Comte de Paris ne viendra plus à Saint Germain l’Auxerrois le 21 janvier

Exclusif : Samedi 21 janvier, à la sortie de Saint Germain l’Auxerrois, église dans laquelle est traditionnellement célébrée une messe à la mémoire du roi Louis XVI en présence du Comte de Paris, ce dernier s’est exprimé sur le parvis de l’église. Alors que la présence de sa femme (qu’il a épousé en 2009 après que son premier mariage a été annulé) n’aurait pas été acceptée par l’association « l’œillet blanc » qui organise cette messe de requiem, celui qui est considéré, pour bon nombre de monarchistes français, comme le chef de la Maison de France, a déclaré qu’il ne viendrait plus le 21 janvier à Saint Germain l’Auxerrois.

[media id=302 width=630 height=390]
Voici sa déclaration :

« Pendant 7 ans j’ai fait dire une messe sous les instances de la princesse que le Vatican m’a permis d’épouser. Pendant 7 ans nous avons fait des prières pour la famille royale assassinée et pour mon ancêtre (Philippe-Egalité, ndlr). Nous étions présents, nous étions à genoux et nous demandions pardon et nous demandions la paix. Aujourd’hui la princesse, mon épouse devant Dieu, vient d’être refusée à cette messe. J’en prends acte pour ceux qui en ont été les responsables. Dorénavant la Famille de France fera dire une messe en la chapelle de la Compassion, porte des ternes, tous les 21 janvier. Vous y êtes tous invités, vous serez tous accueillis par vos princes comme il se doit. »

« Saint Germain l’Auxerrois continuera avec l’œillet blanc », a-t-il déclaré aux Nouvelles de France, avant de déplorer « qu’une messe pour ces morts terribles de la famille royale soit devenu quelque chose de politique ».

Le Comte de Paris a également tenu à demander « pardon » pour le vote de son ancêtre Philippe-Egalité (qui vota la mort de Louis XVI). Il a par ailleurs déclaré ne soutenir aucun candidat en particulier pour l’élection présidentielle de 2012.

Autres articles

24 Commentaires

  • hautbout , 22 Jan 2012 à 10:51 @ 10 h 51 min

    Luis-Alfonso de Borbon ne peut pas être le chef de la Maison de France puisque ses ancêtres ont renoncés à la couronne de France pour celle d’Espagne.
    Ce monsieur est natif d’Espagne et descendant du dictateur Franco.

  • Jean-Pierre , 22 Jan 2012 à 13:31 @ 13 h 31 min

    J’ai bien pris en note la remarque d’Eric Martin. Si certains prétendus monarchistes “français” considèrent Henri d’Orléans comme “Chef de la Maison de France”, ce n’est pas une raison de relayer cette erreur, à moins d’y souscrire. Sinon, vous pouvez aussi évoquer le cas de milliers de Français qui croient à l’existence des extra-terrestres, selon eux c’est vrai.

    Louis de Bourbon, Duc d’Anjou (qui dispose de la seule nationalité française), est le Prince aîné des Capétiens, Chef de la Maison de Bourbon et donc à ce titre, Chef de la Maison de France. C’est un fait biologique incontestable et d’ailleurs incontesté. Il est donc étrange que des “monarchistes”, ou des personnes qui se prétendent telles, invoquent des principes étrangers au droit successoral du trône de France (théorie anglaise de la renonciation forcée) pour écarter pas moins de soixante dix princes de la Maison de Bourbon encore vivants, et qui, tous, passent avant les membres de la famille d’Orléans (une famille de francs-maçons régicides et usurpateurs complices de la République maçonnique).

    Ces gens-là ne méritent pas le nom de royalistes. Ce sont des orléanistes, un courant ancien (qui existait déjà en 1715), la “ressource libérale de la France” (De Broglie)… c’est sans doute pour cela que NDF accorde une importance démesurée au “comte de Paris” (titre d’opérette sans existence), un membre de la loge bordelaise de la GNLF…

  • Jean-Pierre , 22 Jan 2012 à 13:40 @ 13 h 40 min

    @ Stéphane,

    Si la Justice a effectivement refusé de se prononcer officiellement dans la querelle dynastique alimentée par la famille d’Orléans depuis l’usurpation de Louis-Philippe (ce qu’un Tribunal républicain peut difficilement faire), elle s’est prononcée sur le nom “Bourbon” (qu’Henri d’orléans a l’interdiction d’emprunter) mais aussi sur un attribut du nom, les armoiries.
    En effet, il est interdit à Henri d’Orléans et à ses fils d’utiliser les pleines armes de la famille de Bourbon (ou de France) à savoir d’azur à trois fleurs de lys d’or posées deux et un, les armes étant un attribut du nom de famille protégées par la législation française.
    Ce qui est implicitement une reconnaissance des arguments exposés sur le fond. De fait, en France, aucun professeur des Facultés de Droit ne donne raison à Henri d’orléans, qu’ils soient républicains, communistes ou monarchistes.
    Quand on est royaliste, on ne choisit pas son roi, on reste fidèle à celui que la Providence nous désigne par le droit de succession par lequel 40 rois ont fait la France.

  • urbvm56 , 22 Jan 2012 à 18:02 @ 18 h 02 min

    C’est malheureux que l’association royaliste s’érige en donneuse de leçons le jour où l’unité royaliste devrait répondre à l’individualisme et l’égoïsme républicains…

    Notons qu’il y a eu une grande avancée en la démarche de pardon du Comte de Paris vis à vis des actes de son ancêtre. Ayons foi, et que vive le Roi !

    L’Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire a rendu quant à elle hommage au défunt roi Louis XVI et l’on peut voir la vidéo ici : http://urbvm.com/?p=3569

  • gr , 22 Jan 2012 à 20:10 @ 20 h 10 min

    ah bon!

  • Pierre Boutand , 23 Jan 2012 à 9:21 @ 9 h 21 min

    N’oublions pas la renonciation de Philippe-Egalité au Trône de France “pour lui et ses déscendants”, renonciation que les orléanistes oublient régulièrement quand il attaquent les Bourbons légitimes.

  • S. , 23 Jan 2012 à 13:49 @ 13 h 49 min

    petite faute de français : dans la déclaration du Comte de Paris, vous transcrivez ” que le Vatican ma permis d’épouser”, il aurait fallu écrire ” que le Vatican m’a permis d’épouser”
    un oubli que vous aurez tôt fait de corriger, je n’en doute pas !

Les commentaires sont fermés.