Exclusif : le Comte de Paris ne viendra plus à Saint Germain l’Auxerrois le 21 janvier

Exclusif : Samedi 21 janvier, à la sortie de Saint Germain l’Auxerrois, église dans laquelle est traditionnellement célébrée une messe à la mémoire du roi Louis XVI en présence du Comte de Paris, ce dernier s’est exprimé sur le parvis de l’église. Alors que la présence de sa femme (qu’il a épousé en 2009 après que son premier mariage a été annulé) n’aurait pas été acceptée par l’association « l’œillet blanc » qui organise cette messe de requiem, celui qui est considéré, pour bon nombre de monarchistes français, comme le chef de la Maison de France, a déclaré qu’il ne viendrait plus le 21 janvier à Saint Germain l’Auxerrois.

[media id=302 width=630 height=390]
Voici sa déclaration :

« Pendant 7 ans j’ai fait dire une messe sous les instances de la princesse que le Vatican m’a permis d’épouser. Pendant 7 ans nous avons fait des prières pour la famille royale assassinée et pour mon ancêtre (Philippe-Egalité, ndlr). Nous étions présents, nous étions à genoux et nous demandions pardon et nous demandions la paix. Aujourd’hui la princesse, mon épouse devant Dieu, vient d’être refusée à cette messe. J’en prends acte pour ceux qui en ont été les responsables. Dorénavant la Famille de France fera dire une messe en la chapelle de la Compassion, porte des ternes, tous les 21 janvier. Vous y êtes tous invités, vous serez tous accueillis par vos princes comme il se doit. »

« Saint Germain l’Auxerrois continuera avec l’œillet blanc », a-t-il déclaré aux Nouvelles de France, avant de déplorer « qu’une messe pour ces morts terribles de la famille royale soit devenu quelque chose de politique ».

Le Comte de Paris a également tenu à demander « pardon » pour le vote de son ancêtre Philippe-Egalité (qui vota la mort de Louis XVI). Il a par ailleurs déclaré ne soutenir aucun candidat en particulier pour l’élection présidentielle de 2012.

Autres articles

24 Commentaires

  • Eric Martin , 23 Jan 2012 à 20:53 @ 20 h 53 min

    C’est corrigé !

  • d'Artagnan , 23 Jan 2012 à 22:55 @ 22 h 55 min

    Ils n’y a pas de blancs d’Espagne ! Il n’y a que des Bourbons Français
    descendants du Roi Soleil vivant en Espagne.

    Quand aux blancs d’Eu brouillés avec la monarchie depuis 1789,
    ce sont des coquilles jacobines vides dont les sinistres ancêtres
    avec le concours de l’Angleterre ont provoqué la Révolution en
    affamant le peuple de Paris en empêchant l’ arrivée du pain !

    Comme disait la Comtesse de Chambord en terminant son Notre Père,
    . . . Mais délivrez-nous des Orléans !

  • gérard Ducoin , 24 Jan 2012 à 9:57 @ 9 h 57 min

    Luis-Alfonso de Bourbon possède bien la nationalité Espagnole comme son père avant lui,vous voulez trompez les gens.
    Lui même dit qu’il est espagnol (né en Espagne,scolarité en Espagne,service militaire dans l’Armée Espagnole avec prestation de serment au drapeau et au roi Juan-Carlos,mariage en Amérique du Sud avec une fille de banquier,naissance de ses enfants à l’étranger).
    Il n’y a aucun prince de Bourbon qui puisse prétendre au trône de France puisque tous sont issus de Philippe V d’Espagne et petit-fils de Louis XIV qui renonça à ses droits en France pour la couronne Espagnol.
    Seule la branche d’Orléans peut revendiquer quelque chose en France puisqu’elle a toujours été Française et cela depuis Henri IV

  • Rosace , 7 Jan 2013 à 18:12 @ 18 h 12 min

    Un jour, un Roi incontesté s’assoira sur le trône de France. La république se retrouvera dans l” impasse, la France dans l”anarchie, minée par les errements dues à l”oubli de ses valeurs fondamentales. Ce grand Monarque restaurera la justice et le droit, l”équilibre et l”ordre.
    Ce Grand Roi, ne sera pas un Capétien, ni un Bourbon, Ni un Orléans. Sa Royauté sera néanmoins reconnue et acceptée. Ce ne sera pas le retour à l”ordre ancien, n”en déplaise à certains. Vivement le retour du Roi.

  • Dominique , 17 Jan 2013 à 19:39 @ 19 h 39 min

    Faux, hautbout ! C’est l Aîné qui règne ! Louis Alphonse de Bourbon, que vous traduisez en espagnol par méchanceté, est français par filiation, son père étant aussi français (voir la carte d identité française sur Google en image à Alphonse de Bourbon).

    Le petit-fils de Louis XIV, Philippe V d Anjou, a effectivement été obligé par les Anglais de renoncer à la Couronne de France (c était la condition de la paix) pour lui et ses descendants, mais, apprend-on en droit, précisément en Histoire des institutions publiques), le traité d Utrecht est nul en droit, eu égard à la loi fondamentale du Royaume qu est l indisponibilité de la Couronne de France.

    Vous mentionnez la renonciation au Trône de France de Philippe V, mais vous omettez de dire que le grand-père de Louis XX a renoncé en 1933 à la Couronne d Espagne, et la branche aînée est revenue à la France.

    Toutes les facs de droit soutiennent l Aîné des Capétiens qu est Louis XX.

    Il descend par sa mère de Franco. Etes-vous communiste pour lui en vouloir à ce point d avoir sauvé l Espagne de la dictature communiste et d avoir rechristianisé l Espagne ? Eh oui, Alphonse de Bourbon et la petite-fille de Franco sont tombés amoureux l un de lautre. C est interdit ?

    Vive l Aîné des Capétiens !
    Vive Louis XX !
    A bas les régicides !

  • Frédérique , 17 Jan 2013 à 20:46 @ 20 h 46 min

    Nom de dieu!, on n’a pas assez de problèmes comme ça pour s unir contre Hollande et sa clique, faut qu en plus les monarchistes nous refassent la guerre de succession. ^_^

  • Miserey Renaud , 6 Fév 2013 à 14:13 @ 14 h 13 min

    @Jean-Pierre
    Tout à fait d’accord. Enfin quelqu’un de censé et d’informé !
    Je conteste aussi l’expression “bon nombre” car la tendance s’inverse malgré ce que dit Point de Vue (orléaniste), et les Légitimistes (dont je suis) —> “Bourbons-Anjou” et pas “Bourbon-Espagne” (traité d’Utrecht, quelle blague ! Les français jugeront.) deviennent de plus en plus majoritaires, n’en déplaise. L’exemple, l’exemple, tout est là. “Tout est pourri au royaume d’Orléans”.
    Louis-Alphonse de Bourbon, duc d’Anjou et de Bourbon, est l’aîné des Capétiens (reconnu par 99% des instances officielles). À ce titre il a préséance sur les autres princes de sang (y compris les Orléans (ce que ne supporte pas l’orgueil du “duc d’Orléans”), s’ils se reconnectaient avec la tradition. Henri a l’air de suivre son papa et de faire bande à part dynastiquement en continuant à usurper des titres pour lui et dans sa descendance.).
    Voilà le bonhomme.
    Quant au remariage … Pas de commentaire.

Les commentaires sont fermés.