Dissonances frontistes sur Facebook

Réputé, à juste titre, pour avoir toujours été en pointe dans l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), le Front national, à travers ses différents dirigeants et structures, est très présent sur le réseau social Facebook, où il suscite un vif engouement. 36 314 personnes ont « cliqué » pour dire qu’ils aiment la page du Front national, 17 527 internautes aiment celle de Marine Le Pen, en retard cependant sur son père qui compte 37 490 admirateurs. Mais tous les leaders du FN ne sont pas à l’unisson…

A la rubrique « opinions politiques », si Jean-Marie Le Pen répond : « conservateur », Marine Le Pen, écrit : « autre », tandis que Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, déclare : « centre » ! BorlooBayrouMorin-Aliot, même combat ? Le Pen (père) est le seul à avoir marqué « catholique » à la case « convictions religieuses » ; les autres leaders frontistes ne l’ont pas remplie. Le FN, lui, se définit comme « laïque ».

Une ancienne rupture… monarchique refait également surface. De même que Louis-Philippe s’était fait proclamer « roi des Français » alors que ses prédécesseurs étaient « rois de France », le Front national version web 2.0 affiche, comme « intérêts », l’« intérêt général du peuple français », alors que Jean-Marie Le Pen répond lui à cette rubrique : « la France ». Un Jean-Marie Le Pen qui reste très présent car la jeune garde qui constitue le Front national de la jeunesse (FNJ) se présente sur Facebook comme « le mouvement de jeunesse de Jean-Marie Le Pen ». Ils savent qu’il y a eu un congrès à Tours en janvier ?

La semaine dernière, L’Express affirmait que « Marine Le Pen devrait lancer officiellement sa candidature à la présidentielle en novembre, lors d’une convention “à l’américaine”, [un] choix entériné au cours de la première réunion stratégique de la campagne, qui s’est tenue le jeudi de l’Ascension ». Il faudra en parler à la présidente du FN, elle croit que sa campagne est déjà lancée ! Sur sa page Facebook, elle écrit en effet : « Poste actuel : bureau : présidence du Front national. Actuellement en lice pour : bureau : présidence de la République. » Rendez-vous à la mi-mars pour la première phase éliminatoire qui est celle du dépôt des parrainages, puis le 22 avril 2012 pour le premier des deux entretiens d’embauche.

Autres articles