En Route Saint-Martin !

Chaque année, depuis 1996, la communauté Saint-Martin organise durant l’été la Route Saint-Martin. En Italie, en France ou ailleurs, c’est dans une atmosphère conviviale et spirituelle qu’une centaine de jeunes, de 16 à 30 ans, sillonnent les routes pendant 10 jours.

Cette année, c’est à la découverte de la Bretagne que vont se lancer ces jeunes marcheurs. Du 30 juillet au 9 août 2012, ils parcourront le Morbihan, à l’intérieur des terres et le long de la Côte. Redon, Saint Martin-sur-Oust, Malestroit, Ploërmel, Josselin, la Côte Sauvage, les abbayes de Kergonan sont au programme avant de finir leur périple à Sainte Anne d’Auray.

Afin de mieux apprécier cette marche, celle-ci s’effectue sur un thème de réflexion spécifique. En 2012, le thème est : “Comment me préparer aujourd’hui à m’engager demain ?”. Plus précisément, en groupes répartis en fonction de l’âge, encadrés par des prêtres et des séminaristes, les jeunes utiliseront ce temps pour réfléchir à se « former à la maturité, la confiance en soi, la liberté et la responsabilité, qui constituent le fondement de tout engagement important de la vie : le mariage, la vie religieuse ou le sacerdoce ». Il ne s’agit pas d’une énième révision d’examens mais plutôt une façon ludique et pédagogique de se recentrer spirituellement dans une atmosphère à la fois conviviale et… estivale. Au programme, chaque jour : messe, marche (environ 20 km par jour), lectures spirituelles, topos mais aussi découvertes culturelles, veillées et détente.

Le but d’un tel périple ? Rien d’autre que de « reprendre l’ordinaire de la vie renforcé dans sa foi et son amour de Dieu, désireux plus que jamais de répondre à sa vocation quelle qu’elle soit. »

La communauté Saint-Martin qui encadre ce petit pèlerinage est « une association de prêtres et de diacres séculiers désirant vivre leur apostolat en vie commune au service des diocèses de l’Église universelle (…) Elle fut fondée par l’abbé Jean-François Guérin, prêtre du diocèse de Tours (1929-2005) en 1976, dans le renouveau du Concile Vatican II. » Alors que les idées de la communauté Saint-Martin, très favorable à une application du Concile dans une herméneutique de continuité, ne correspondaient pas totalement à la ligne voulue par certains prélats français, elle fut fondée en Italie, sous le patronage bienveillant du Cardinal Siri, alors archevêque de Gènes. Rapidement implantée en France, elle reçut dans les années 80,  son premier ministère paroissial dans le diocèse de Fréjus-Toulon. En 1993, elle installa sa Maison-mère en France, près de Blois, à Candé-sur-Beuvron. Fructueuse, cette communauté compte aujourd’hui 80 prêtres et diacres, et plus de 50 séminaristes et a la charge de douze paroisses en France ainsi que la desserte de plusieurs sanctuaires. Depuis septembre 2006, la communauté est également présente à Cuba, où trois prêtres et un diacre desservent une paroisse dans le centre de l’île.

Mgr Jean-Marie Le Vert, actuel évêque de Quimper et Léon ainsi que Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, sont issus de cette communauté.

Pour tout renseignement sur la Route Saint-Martin, vous pouvez visiter le site de la communauté Saint-Martin.

Autres articles