Bioéthique : l’appel des nouvelles féministes

Nous,

Ecrivains, juriste, psychologues, élues, femmes engagées au plan national et européen

Considérant que :

L’embryon humain est un être humain au premier stade de sa vie

L’embryon humain est pleinement digne dès sa conception

Et au vu :

Du principe d’indisponibilité du corps humain

De la force du principe de gratuité

Des dérives éthiques contenues dans la production, la congélation puis la destruction d’un grand nombre d’embryons dans les techniques d’AMP

Des risques eugéniques liés à l’extension du DPI et la sélection des bébés médicaments

Du droit pour chaque enfant d’être accueilli dans un couple stabilisé composé d’un père et d’une mère

Du droit pour chaque enfant de connaître sa filiation biologique

Du respect du principe du consentement libre et éclairé dans les tests génétiques

Des espoirs thérapeutiques contenus dans la recherche sur les cellules souches adultes et les cellules issues du sang de cordon ombilical

Demandons :

Le maintien du príncipe d’interdiction de la recherche sur les cellules souches embryonnaires

Le financement des méthodes alternatives, la recherche sur les cellules souches adultes, sur les cellules souches issues de sang de cordon ombilical et placentaire et sur les cellules reprogrammées (IPS).

Que l’autorisation de vitrification des ovocytes soit assortie de l’interdiction express de la production d’embryons surnuméraires.

L’interdiction de congeler des embryons

Le maintien du diagnostic prénatal et préimplantatoire aux seules fins préventives et thérapeutiques

Des efforts significatifs en matière de financement de la recherche sur les causes d’infertilité.

La levée de l’anonymat du don de gamètes

Le refus de légaliser la gestation pour autrui

Le maintien de l’encadrement législatif actuel du don d’organes.

Le développement de banques publiques et familiales solidaires de sang de cordon ombilical

Sabine Faivre, enseignante et psychologue, auteur de « La vérité sur l’avortement aujourd’hui » (Ed. Téqui, 2006 ), diplômée de l’Espace Ethique Méditerranéen.

Aude Mirkovic, Maître de Conférences en droit privé à l’Université d’Evry, spécialiste du droit de la famille et de la bioéthique.

Catherine Giner, Conseillère municipale déléguée à l’Enseignement Supérieur et Recherche (ESR) de la ville de Marseille, conseillère régionale Provence Alpes Côte d’Azur, diplômée de l’Espace Ethique Méditerranéen.

Marie de Nicolay, Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Maire de Saint Caprais, Vice-présidente des maires ruraux, nombreux engagements sur les questions familiales et sociales.

Cécile Edel, psychologue clinicienne, Présidente de l’Association Nationale « Choisir la Vie », Co-fondatrice du Collectif « Trente ans ça suffit ».

Elisabeth Bourgois, infirmière et écrivain, Présidente d’honneur de l’Association « Médecine et Dignité de l’homme », récompensée par de nombreux prix littéraires (Prix Saint Exupéry Valeur Jeunesse).

Béatrice Bourges, diplômée de droit, attachée parlementaire durant douze ans ans, Fondatrice et Présidente de l’association «  Audace et responsabilité » pour la rénovation de la vie politique, Fondatrice de l’Association pour la Protection de l’Enfance ( ASPE), porte parole du Collectif pour l’enfant, auteur de « L’homoparentalité en question – Et l’enfant dans tout ça ? « (Editions du Rocher)

Catherine Vierling, Conseiller européen, Secrétaire Générale du Forum Européen pour les droits de l’homme et de la famille, médecin et économiste de la santé.

Marie-Laure Des Brosses, diplômée d’HEC, spécialiste des questions famille et retraite.

Autres articles

3 Commentaires

  • charrier marie-andree , 21 Juin 2011 à 7:18 @ 7 h 18 min

    Magnifique ! Bravo! Nous sommes avec vous! Allez-y ! Il est grand temps d’inverser le cours des choses Que pouvons-nous faire?

  • Bourdeau Françoise , 21 Juin 2011 à 13:28 @ 13 h 28 min

    Oui, entrons en résistance active; je vous suis; tenez-nous au courant et dites-nous ce que nous pouvons faire à notre niveau.
    Amicalement.
    Françoise B.

  • ninou , 24 Juin 2011 à 15:28 @ 15 h 28 min

    Tiens ? Et vous ne demandez pas l’interdiction du droit à l’avortement ? Curieux …

Les commentaires sont fermés.