Christian Vanneste : qu’attend Frontex pour faire son travail ?

Invité mardi 26 avril dans “Ménard sans interdit” sur i>télé, le député (UMP) Christian Vanneste a jugé “complètement [révoltante] » l’attitude de l’Italie à l’égard de la France. “Dans le fond, ça démontre que l’Europe n’existe pas tout simplement puisque chacun joue son propre jeu ». “Les Italiens (…) se déchargent de l’arrivée des Tunisiens en leur donnant un document qui n’a pas la moindre valeur et qui est absolument un attentat contre l’esprit de Schengen ». “Ils leur donnent un titre de séjour valable 6 mois plus le billet de train. Autrement dit, c’est ‘allez en France et débrouillez-vous avec les Français’ ».

Le député du Nord a préconisé “l’accueil” des clandestins tunisiens puis “le retour” au pays car l’avenir de ces gens ne se trouve pas en France ni en Europe mais bien en Tunisie pour redresser précisément ce pays » et enfin de “donner des moyens à la Tunisie de se redresser ». Dans cette affaire-là, il n’y a pas d’Europe du tout. Où se trouve Frontex, la police des frontières européennes ?s’est interrogé Christian Vanneste. Certes, “l’Italie n’a pas été protégée comme elle aurait dû l’être mais (…) elle s’est déchargée du problème sur les Français” a-t-il regretté.

Les Tunisiens de ce square de la Villette (XIXe arrondissement de Paris) ? “Ils sont venus sans qu’on leur ai demandé de venir”. “Quand je lis par exemple que l’un de ceux qui sont présents actuellement dans ce square dit ‘je suis dégoûté de la France’, je trouve ça absolument scandaleux ! (…) Personne dans la majorité actuelle n’est pour l’immigration zéro. Simplement, il faut une immigration qui soit accueillante, c’est-à-dire une immigration qui accueille des gens qui puissent être logés, qui puissent avoir du travail, c’est pas le cas des immigrés illégaux !a rappelé le député, membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire.

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen