« Le Hellfest a coûté en 2011 entre 750 000 et 1 million d’euros aux contribuables. En 2012, ce sera davantage ! »

Une semaine après le Hellfest, Louis Peramet, porte-parole du collectif « Provocs Hellfest, ça suffit » (blog) dresse un bilan de l’action des opposants au festival pour les Nouvelles de France.

Quel bilan faites-vous tout d’abord de cette édition 2012 du Hellfest ?

Le Hellfest a attiré cette année 25 000 festivaliers, un chiffre stable par rapport à l’année dernière, contrairement à ce qu’on a pu entendre ici et là. Evidemment, les organisateurs les comptent trois fois de suite (une fois chaque jour), ce qui donne selon eux entre 70 et 80 000 personnes… L’objectif de ce gonflement statistique, c’est d’obtenir un gonflement des subventions publiques

« Entre 25% et 30% des groupes invités en 2011 sont christianophobes, satanistes ou tiennent des propos attentatoires à la dignité humaine. »

Y a-t-il eu, comme les années précédentes, des groupes antisémites et/ou antichrétiens ?

Selon nous, 25% des groupes invités en 2011 sont christianophobes, satanistes ou tiennent des propos attentatoires à la dignité humaine. Le Père Benoît Domergue, qui a étudié plus en détail que nous les paroles et les références des groupes invités à se produire au Hellfest en 2012, parle de 30%.

Vous évoquiez il y a un instant les subventions publiques au Hellfest. A combien les chiffrez-vous ?

600 000 euros de subventions ont été votées pour l’édition de 2011. C’est bien sûr sans compter les aides indirectes, les emplois aidés du Conseil régional mais aussi les moyens logistiques, de sécurité, de communication afférents à tout festival d’ordre culturel si j’ose employer le terme. Le total des subventions publiques, de ce que paye le contribuable pour la tenue du festival de l’Enfer, se situe davantage entre 750 000 et un million d’euros. Pour l’année prochaine, le festival doit changer de place en raison de la construction d’un établissement scolaire. Les organisateurs ont acheté un terrain à 400 mètres pour 1,7 million d’euros dont 160 000 euros de subventions de la communauté de communes, 200 000 euros du Conseil régional des Pays-de-la-Loire (vote en septembre), 50 000 euros de la mairie de Clisson et 50 000 euros du Conseil général de Loire-Atlantique (accord oral pour l’instant). Si les organisateurs annoncent déjà 100 000 festivaliers l’année prochaine, c’est parce que le nouveau terrain aura la capacité d’accueillir 33 000 personnes… grâce à l’argent des contribuables.

« La station Total du coin a exceptionnellement fermé la nuit pendant le Hellfest et l’Espace culturel Leclerc n’a pas ouvert tout le temps du festival alors qu’il en est mécène. »

Est-ce que, comme ont pu le raconter la plupart des médias, l’édition 2012 du Hellfest s’est déroulée sans heurt ?

Non. Une vingtaine d’évacuations sanitaires faisant suite à des comas éthyliques ont eu lieu. Il faut dire que durant ces trois jours, ce sont 100 000 litres de bière et 8 500 litres de vin qui ont été consommés. La cocaïne et le shit ont beaucoup circulé et 52 personnes ont été interpellées pour détention de stupéfiants et de drogues dures. J’ai eu vent de plusieurs gardes à vue pour violences en réunion. Deux faits sont quand même significatifs : la station Total du coin a exceptionnellement fermé la nuit pendant le Hellfest et l’Espace culturel Leclerc n’a pas ouvert tout le temps du festival alors qu’il en est mécène.

J’ai lu que chaque festivalier avait dépensé en moyenne 1 200 euros en trois jours…

C’est exact. Quand mes enfants vont aux JMJ (Journées mondiales de la jeunesse, ndlr) pour dix jours, ils dépensent chacun 400 euros…

Comment votre action a-t-elle été évoquée par les médias ?

Notre collectif a enregistré un bon accueil des médias : Valeurs Actuelles, La Croix, Presse Océan, etc nous ont mentionné, sans oublier ce reportage réalisé pour France 4 et diffusé cet été. Il est arrivé que la position du collectif « Provocs Hellfest, ça suffit » ne soit pas correctement rapportée par certains médias. Je profite de cet entretien pour la rappeler : nous exigeons l’arrêt des subventions par les pouvoirs publics tant que figureront des groupes christianophobes, satanistes ou aux paroles attentatoires à la dignité humaine dans le programme du Hellfest. Le collectif ne demande pas son interdiction. En mettant la pression sur les organisateurs, nous espérons qu’ils prendront conscience de la nécessité d’un cahier des charges et d’une vigilance accrue. On a déjà obtenu le retrait de deux groupes : Satanic Warmaster et Anal Cunt, grâce à l’intervention de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes.

En 2012, nous serons encore plus vigilants car certains groupes sont très dangereux même s’ils n’affichent pas ouvertement leur christianophobie : je pense à Therion et invite vos lecteurs à lire ce témoignage effrayant d’un festivalier. L’Adversaire avance aussi caché…

« Nous allons organiser des réunions d’information dans toute la France. »

Avez-vous obtenu d’autres résultats ?

Grâce à notre action, il n’est plus possible d’acheter de produits dérivés sur le site officiel du Hellfest. Les logos de tous les mécènes et sponsors ont également disparu du site. Ils continuent à soutenir le festival mais ne s’affichent plus… Bien qu’il ait demandé à Google France de fermer notre blog de campagne (hébergé par Blogspot, une filiale du géant américain, ndlr), Ben Barbaud (directeur du Hellfest, ndlr) n’a pas obtenu gain de cause. Enfin, nous avons noué des relations avec des métalleux, des blogueurs et les autorités.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Fort de 5 000 personnes ayant signé sa pétition, le collectif « Provocs Hellfest, ça suffit » va organiser des réunions d’information dans toute la France. La première aura lieu en Savoie début octobre, la suivante en Haute-Normandie au quatrième trimestre 2011. Nous comptons alerter l’opinion sur le vote en septembre prochain par le Conseil régional des Pays-de-la-Loire de subventions au Hellfest et mettons actuellement la dernière main à une lettre au ministre de l’Intérieur et des Cultes. Nous demandons à Claude Guéant d’être vigilant sur la nature des propos diffusés au Hellfest.

Articles liés

103Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Vinz , 11 juillet 2011 @ 13 h 24 min

    J’aime la vie, sa magnifiscience, je pense que nous formons tous un « TOUT », que nous comprendrons tout cela le jour de notre mort. Je crois aux âmes-soeurs, ces personnes que nous ne connaissons pas de prime abord et qui nous paraissent familières, à la réincarnation etc etc etc …

    Vous êtes aussi de cet avis.

    La différence entre vous les cathos et moi, c’est que vous enfermez vôtre admiration de la vie au sein de 4 murs, ce que vous appelez église et que vous avez défini un patron imaginaire, ce que vous appelez Dieu. Pire encore, vous en faites un commerce et un moyen de contrôler les foules. Les générations nouvelles sont de moins en moins dupes.

    J’aime le métal et il n’y a pas de raison de m’enlever ce droit. J’aime les noirs, les juifs, les arabes etc etc, il y a des gens biens partout (la réciproque est vraie).

    Je respecte vos convictions même si je ne les partage pas, arretez de vouloir tout contrôler.

  • Plumena , 18 juillet 2011 @ 12 h 29 min

    Mdr !!! Je ne l’avais pas vu celle la ! Qu’est ce que c’est toutes ses conneries ? Le hellfest malsain et coûteux ?
    J’habite en charente maritime et vous savez combien ça coûte a la collectivite aussi les francofolies ? Ils font le plein chaque année mais les contribuables paient aussi les déficits . Il ne faut pas se leurrer les festivals ne sont jamais dépendants que d’eux mêmes mais ont toujours besoin de subventions de toutes parts . Et les francofolies « festival bien propre » ne l’est pas lui non plus . Pour cette année je ne sais pas ça vient juste de finir mais je peux vous assurer qu’on a connu des années de vandalisme, de meurtres, de viols, de vols sans parler de toutes les ventes de drogues en masse si bien sûr qu’un bon nombre de Rochelais en profite a cette période pour déserter la ville ! Et les francos vous comptez aussi les interdire ? Alors le hellfest dangereux ? Vous vous foutez de nous ???
    Ce qui me fait rire ce sont toutes vos absurdités religieuses vieillottes . On n’est plus au moyen âge et oui moi je ne vais pas au JMJ !!!
    De toute façon ceux qui se disent respectueux de la parole du seigneur ne sont pas plus chrétiens dans l’âme que ceux qui se foutent de la religion . Et l’histoire peut aussi en parler (croisades, st Barthelemy surtout a la rochelle n’est ce pas ?, la position de l’église pendant le nazisme) .
    Alors arrêtez de nous bassinez du Dieu par ci par là . Vous êtes plus intolérants que nous autres et pour une religion qui prêche la tolérance ça la fout mal ! Faites d’abord le ménage chez vous ! Et puis si le metal vous derange tant que ça personne ne vous oblige a l’écouter , ça évitera d’avoir a lire de telles idioties .

  • Eric Martin , 18 juillet 2011 @ 13 h 48 min

    @ Plumena : on a le droit d’être contre le financement du Hellfest ET des Francofolies avec les deniers publics ?
    Vous n’êtes pas obligé, parce qu’ils critiquent certains aspects de votre festival, d’insulter les catholiques à coups d’approximations historiques du niveau d’un CM2 en difficultés scolaires… Et pas la peine de dire « vous » : ndf.fr est un site aconfessionnel. Regardez dans le dictionnaire ce que cela veut dire…

  • Eric Martin , 18 juillet 2011 @ 13 h 49 min

    Le journaliste interroge, l’intervenant répond. C’est difficile à comprendre ?

  • Raff , 28 juillet 2011 @ 17 h 15 min

    Il ne doit pas interroger de personnes représentatives de l’ensemble des spectateurs, alors. Le pass trois jours coûte 140€, camping compris; rajoutons 15€ pour une tente (deux places, prix partagé entre les deux occupants), nous obtenons 155€. J’ai eu mon billet de train à 80€ aller-retour (tarif jeune). Quant aux dépenses sur place, on peut les estimer à 150/200€ (nourriture et boisson, produits dérivés du festival ou des groupes). Nous obtenons donc… Tadah! entre 385 et 435€. A peine le tiers du prix indiqué par le journal. Hélas, je crois que je n’ai plus toutes les factures, mais si vous voulez des détails au moins vous en avez.
    Et comme dit plus bas, le nombre d’interventions est vraiment infimes par rapport au nombre de festivaliers; par ailleurs, aucune agression, aucun acte criminel n’est à déplorer.

  • Jordan Caniche , 29 juillet 2011 @ 17 h 59 min

    Tissu de conneries: c’est franchement pathétique. Enfin bon si certaines personnes se sentent obligés de mener une petite croisade ridicule pour oublier des récentes affaires de pédophilie, j’en passe et des meilleures, grand bien leur fasse (moi même si un groupe comme Slayer se mettait à violer des enfants en Irlande, j’essaierais de penser à autre chose).

  • fabio62 , 2 août 2011 @ 7 h 32 min

    Ha ha, merci pour cette bonne poilade du matin !!
    C’est toujours assez hallucinant de voir ce genre d’articles. On a l’impression d’avoir à faire à des reliques d’un autre âge, que l’on n’a pas dépassé l’époque de l’inquisition.
    Moi ces personnes me font peur car elles croivent vraiment ce qu’elles disent, ce sont de vrais fanatiques. Je susi allé au Hellfest, j’ai fait le signe du diable, je me suis amusé du diable et de l’anté-christ mais pourtant je n’y crois pas, comme 99% des personne sprésentes. On s’est amusé et je en vois pas ce qu’il y a de dangereux là-dedans. Ce qui est dangereux c’est de croire à tout cela. Et les gens qui veulent interdire le Hellfest, qui analysent les paroles des chansons, qui croient que l’on est des blasphémateurs m’effraient vraiment.
    En Norvège vient de se perpétrer ce massacre, et ce sont plus des fanatiques intégristes religieux comme ceux qui voient dans le hellfest une manifestation du diable qui seraient capables de faire ça que les participants du hellfest qui sont juste des grands enfants aimant la musique et voulant s’amuser. Les plus religieux sont en fait les moins tolérants, Dieu est amour il parait, seulement au lieu de colporter des messages positifs ils ne colportent que de la haine. Bref ces gens avec leurs grands discours d’illuminés d’un autre âge me font pensé à des sectes, et sont bien plus satanistes, apocalyptiques en vérités que ne le sont les participants du hellfest. Du coup je disais que ça m’avait fait rire, mais à moitié en fait car je ne peux que m’inquiéter quand je lis ça.

Les commentaires sont clôturés.