Eram : il faudrait être fou pour y aller

On ne demande pas grand chose aux entreprises que les familles attachées à certaines valeurs fréquentent (donc font vivre), juste de rester neutres dans la guerre culturelle qui se joue en ce moment et qui voit le lobby gay tenter d’imposer à tout prix le “mariage” entre personnes du même sexe et l’adoption. C’est déjà trop pour Eram qui vient de lancer une campagne de publicité en faveur de la “famille homoparentale” avec, sur des affiches, deux femmes blanches et un enfant métisse. Leurs slogans : “La famille c’est sacré surtout quand elle vous fait gagner” et “Comme disent mes deux mamans, la famille c’est sacré”.

“Homoparentalité” et polygamie

Mais Eram s’adresse aussi aux familles recomposées et polygames. “Comme disent mon papa, ma maman et la troisième femme de mon papa ; la famille c’est sacré” proclame une autre affiche. Objectif : “représenter la société actuelle” fantasmée par la direction de la boîte, une société transgenre avec des hommes qui ressemblent aux femmes et des femmes qui se prennent pour des hommes, multiculturelle et métissée, qui cultive la haine de l’altérité et de la différence : le sexe opposé, l’autre couleur qu’il faudrait à tout prix mélanger à la sienne, etc. La marque “familiale” Eram, presque gênée par l’enthousiasme de la presse en ligne gay (en fait la seule à évoquer cette campagne avec quelques sites réacs…), assure ne pas “prendre position ou donner des jugements de valeurs”. “Ou va t-on si dire que la famille est sacrée est une provocation ?” fait semblant de s’indigner Benoit Devarrieux, le publicitaire qui signe cette campagne. Pour vous donner une petite idée du personnage, celui-ci juge la représentation de la famille dans la pub “conventionnelle voire réactionnaire” ! Le genre à craindre le retour du Maréchal Pétain dès qu’il croise un homme, une femme et des enfants dans la rue…

Eram se désintéresse des familles traditionnelles ? Celles-ci n’ont qu’à se désintéresser d’Eram.

Aux conservateurs de créer un précédent et de tirer des conséquences de cette campagne publicitaire sur leurs habitudes d’achats mais aussi de dénigrer auprès de leur entourage cette marque qui les méprise, eux, mais surtout les valeurs qui sont les leurs. L’entreprise “trublionne”, comme elle se revendique, espère que les opposants aux revendications homosexuels, du fait de leur embourgeoisement, ne lui en tiendront pas rigueur. Qu’ils lui montrent le contraire et aillent expliquer aimablement leur boycott aux responsables de magasins. Une entreprise aussi libérée qu’Eram devrait aisément comprendre cette infidélité !

Après le matraquage médiatique culpabilisateur de ces dernières années, la majorité des Français n’osent plus exprimer leur opinion sur l’homosexualité et les revendications homosexuelles. Les sondages sont donc défavorables aux partisans de la famille traditionnelle. Mais là où une marque grand public comme Eram se trompe, c’est quand elle imagine que le départ de ceux-là sera compensé par l’arrivée de personnes qui n’ont pas voulu la famille recomposée qui est la leur ou par des clients gay-friendly. Déjà parce que la famille monoparentale, c’est peut-être sacré mais surtout la galère matérielle au quotidien et un pouvoir d’achat bien moins élevé. Ensuite parce que l’immense majorité des Français qui acceptent l’idée du “mariage” homosexuel sont d’abord des “tolérants”, des “indifférents” comme dit Paul Valéry. Tout sauf des militants, dont la proportion est plus élevée en face. C’est du moins le cas aux Etats-Unis où, pour 44% des adversaires du « mariage » gay, la question est « extrêmement importante » ou « très importante » (19,36% de la population). Seulement 32% de ses partisans (16,96%) pensent de même…

Autres articles

7 Commentaires

  • le Ché , 27 Sep 2011 à 15:27 @ 15 h 27 min

    Vous êtes vraiment des réac pourris dans leurs têtes !! En plus vous rassemblez le plus grand nombre de pédophile dans vos églises avec leurs prêtres. Elle est belle votre morale !!!

  • Gomez Aguilar , 27 Sep 2011 à 21:36 @ 21 h 36 min

    Mdr le commentaire du “Ché”… Il s’est trompé de site, il a cru qu’il était sur Rue89…. :-)))

  • Adrien de Ver , 28 Sep 2011 à 11:07 @ 11 h 07 min

    Pour les cathos, la vraie famille c’est un prêtre et un enfant…. Hypocrites puants…

  • jonglez , 30 Sep 2011 à 21:24 @ 21 h 24 min

    je pense qu’il n’y a pas que les cathos qui sont choqués par cette pub, les musulmans sont aussi très traditionnalistes, voir homophobes mais il est de bon ton de ne taper que sur les chrétiens, je trouve çà facile et bien-pensant, mais stupide.

  • Marie de Paris , 4 Oct 2011 à 9:57 @ 9 h 57 min

    Perso, je trouve cette campagne très moderne et actuelle, elle rappelle un peu ce que faisait Benetton il y a une dizaine d’années et à l’époque, tout ça faisait déjà grincer les dents des plus conservateurs. J’ai fait un post sur ce sujet sur mon blog si ça vous intéresse : http://www.mariedeparis.fr/article-eram-fille-spirituelle-de-benetton-85740511.html

  • Lola , 4 Oct 2011 à 13:52 @ 13 h 52 min

    ” la famille monoparentale, c’est peut-être sacré mais surtout la galère matérielle au quotidien” Merci de vous inquiéter mais ma mère s’en est très bien sortie.

    Sinon, pourquoi ne pas partir sur le principe que les familles comprenant amour, respect et entente sont belles quel que soit le sexe et le nombre de parents ?

    Un enfant peut être malheureux et maltraité par un couple hétérosexuel. Le fait d’être “d

  • Lola , 4 Oct 2011 à 13:54 @ 13 h 54 min

    (navrée pour ce double post)

    Le fait d’être “dans le droit” chemin n’empêche pas d’être violent ou immoral. De même, un couple homosexuel ou un foyer monoparental ou métissé (rappelons que la couleur n’influe en rien sur la personnalité de la personne) peut être une bénédiction pour un enfant.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen