Comme le temps, le moral des Français n’est pas au beau fixe !

L’INSEE vient de publier son indicateur mensuel du moral, pardon de la “confiance” des ménages français. C’est pas la joie…

L’INSEE établit son indice sur plusieurs critères:

  • La situation financière des ménages français. Elle se dégrade.

En juin, l’opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée et future se dégrade légèrement (les soldes correspondants perdent chacun 1 point). En revanche, les ménages sont un peu plus nombreux qu’en mai à considérer comme opportun de faire des achats importants (+2 points).

  • La capacité d’épargne diminue alors que la nécessité de préparer des temps pires se fait sentir…

L’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne actuelle est quasi inchangée (-1 point), leur opinion sur leur capacité à épargner dans les mois à venir baisse légèrement (-2 points). Les ménages jugent que le moment reste opportun pour épargner : même si le solde correspondant perd 1 point par rapport à mai, il demeure nettement supérieur à sa moyenne de longue période.

  • Le niveau de vie futur en France est toujours regardé avec pessimisme.

L’opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France progresse (+2 points, après +6 points en mai). Le solde reste toutefois encore largement inférieur à sa moyenne de longue période. L’évolution passée du niveau de vie est stable.

  • Le chômage. Il est reparti à la hausse au mois de mai (+ 0,7 % par rapport au mois dernier).

Sur un an, la hausse du chômage est désormais de 0,3 %. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’est établi fin mai à 2 686 800, soit 17 700 chômeurs de plus qu’en avril. Est-ce l’effet d’annonce des medias ces derniers mois ? Curieusement, les Français en ont moins peur…

En juin, les ménages sont un peu moins nombreux à anticiper une augmentation du chômage (-1 point). Ce solde a perdu 19 points depuis février, se retrouvant ainsi au-dessous de sa moyenne de longue période.

  • Inflation perçue

Après déjà un fort recul en mai, l’opinion des ménages sur l’inflation passée baisse de 5 points en juin, retrouvant ainsi son niveau de mars. Leurs anticipations en matière d’inflation sont quasiment stables (+1 point, après une très forte baisse en mai). Ces deux soldes restent cependant à des niveaux supérieurs à leur moyenne de longue période.

Une image valant 1000 mots, voici un diagramme représentant ces différentes valeurs sur 5 ans:

Cette page est produite par maviemonargent.info.

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France