Paul-Marie Coûteaux pour l’union des souverainistes : “J’espère que Nicolas Dupont-Aignan aura le courage de prendre en compte la réalité”

Paul-Marie Coûteaux, président du Rassemblement pour l’Indépendance de la France (RIF) qui propose désormais ouvertement “une alliance électorale réunissant tous les mouvements patriotiques” dont le Front national, s’explique dans les colonnes de Nouvelles de France.

Paul-Marie Coûteaux, votre projet d’alliance est, dîtes-vous, “nettement plus ample” que le seul Front national mais l’inclurait : avez-vous des contacts réguliers avec sa nouvelle Présidente ?

J’étais très régulièrement en relation avec elle lorsque nous étions députés européens.

Le projet de Marine Le Pen de changer le nom du Front national faciliterait-il la mise en place de cette “alliance” ?

Que les choses soient bien claires : je n’ai pas l’intention d’adhérer au Front national. Mais il est vrai que j’ai conseillé à Marine Le Pen de changer le nom du Front national. Ça la concerne et je ne suis pas un expert en politique : c’est juste une intuition que j’ai… C’est peut-être une mauvaise idée, je n’en sais rien! 

N’est-ce pas prendre le risque de la perte d’une marque de fabrique ?

Si elle ne change pas de nom, si elle maintient l’ossature du FN, Marine Le Pen doit trouver des partenaires. Elle veut gouverner (et pas seulement avoir le pouvoir), il lui faut donc une base plus large que celle du FN. Je pense à cette nébuleuse qui n’a jamais su se constituer avec Debout La République, le Mouvement pour la France, le Rassemblement pour l’Indépendance de la France, etc… Une mouvance qui n’aura de poids que si elle convaincs jusqu’aux élus de l’UMP.

Pensez-vous sincèrement qu’un tel rassemblement soit envisageable ? Y a-t-il des « valeurs communes » entre le FN, le MPF, Le RIF, DLR et l’UMP ?

Les difficultés seront légions mais ça n’est pas une raison pour ne pas l’entreprendre. Je connais beaucoup de sénateurs et de députés UMP, ex-RPR : ils ne peuvent pas ne pas comprendre les problèmes posés par l’Union européenne, l’OTAN, l’absence de contrôles aux frontières ou les dysfonctionnements des services publics. C’est une large union des patriotes que j’appelle de mes vœux. Les forces favorables à cette alliance sont les suivantes : les militants de DLR, dont j’ai été adhérent, et du MPF que je connais bien. Les élus UMP ensuite. Ils sont en train de comprendre qu’ils ne seront pas élus longtemps s’ils laissent à l’écart les patriotes. Ils seront balayés !

“Je ne pense pas que Philippe de Villiers se présentera en 2012”

L’UMP est-elle prête à participer à un tel rassemblement ?

L’UMP non, les élus UMP oui et les militants plus encore.

Pensez-vous que Nicolas Dupont-Aignan pourrait soutenir le Front national dont il a toujours souhaité se démarquer ?

J’espère que Nicolas Dupont-Aignan aura le courage de prendre en compte la réalité et aussi que l’avenir des patriotes passe par l’union.

Envisagez-vous une alliance pour les présidentielles ?

Je pense principalement aux législatives, surtout si le Président actuel n’est pas reconduit, ce qui n’est pas à exclure. Je crois également au poids des réalités et des nécessités. J’en veux pour preuve que la motion adoptée hier au RIF [prônant le rassemblement de la “droite patriotique”, ndlr] était encore impensable il y a un an. Dans un an, les esprits auront encore évolué…

Avez-vous toujours des contacts avec Philippe de Villiers ?

J’ai des contacts personnels avec Philippe de Villiers mais pas politiques.

Savez-vous s’il va se représenter en 2012 ?

Je ne crois pas que cela soit dans son agenda de se présenter en 2012. Je pense même qu’il n’y songe pas. Mais il a un énorme rôle à jouer dans ce rassemblement, par sa droiture idéologique et intellectuelle, par son souverainisme tout simplement.

Comment expliquez-vous le score des candidats divers-droite dont beaucoup se sont imposés face à des candidats UMP ?

Le très bon score des candidats divers-droite prouve qu’il y a une attente d’un rassemblement national sur des thèmes de droite qui n’est ni l’UMP ni le FN ou alors un FN rénové…

Autres articles

2 Commentaires

  • lucas Frédérik , 2 Avr 2011 à 14:47 @ 14 h 47 min

    Bravo Mr Coûteaux pour votre intelligence et pour votre idée
    je pense comme vous que c’est une excellente idée ce changement de nom car le FN ” N de haine” est utilisé par de nombreux opposants aux front national et qu’il passe très mal . Je pense que le fait de changer de nom plus un rassemblement des divers droite pourraient faire gagner entre 5 et 10% de voix au parti nouvellement créé et permettre de se rapprocher et dépasser les 50% qui peuvent apporter la victoire car sinon nous serons des éternels perdants par le système électoral actuel qui empêche au FN d’avoir des élus malgré les millions de personnes qui votent pour se parti
    Continuez ainsi
    Cordialement

Les commentaires sont fermés.