Jacques Bompard : «l’union des droites ne peut se faire que par le bas, sur le terrain, et je parie que l’exemple orangeois va se multiplier lors des prochaines élections municipales»

Alors que les élections municipales approchent, Nouvelles de France a rencontré Jacques Bompard, le député-maire d’Orange. Entretien.

Le 28 septembre dernier, le lobby LGBT organisait une journée d’action pour protester contre la récente délibération du conseil municipal d’Orange “autorisant, au nom de la liberté de conscience, monsieur le député-maire et ses adjoints à faire acte d’objection de conscience dans le cadre de leur fonction d’officier d’état civil” ainsi que le refus du maire de Bollène, Marie-Claude Bompard, votre épouse, de marier deux lesbiennes. Que cela vous inspire-t-il ?
Cette manifestation, organisée par des groupuscules qui ne représentent qu’eux-mêmes, est la preuve que notre détermination à ne rien lâcher dans ce combat les dérange. Je ne suis pas très inquiet quant à cette manifestation. Les Français, et plus particulièrement les Vauclusiens, sont excédés par l’arrogance et l’extrémisme des propagandistes LGBT.

Vous avez récemment débaptisé et rebaptisé deux rues d’Orange. Comment justifiez-vous ces choix ?
J’ai répondu à la demande de l’élue du Parti communiste. Celle-ci souhaitait que le nom du Conseil National de la Résistance (CNR) soit donné à une rue d’Orange. Dans la mesure où il s’agissait d’honorer la résistance, il m’a semblé qu’il devenait opportun de débaptiser deux noms de rues faisant référence à deux communistes qui, pour la période 39-41, se sont signalés, l’un par une désertion face à l’ennemi, l’autre par une demande faite à l’occupant de reparution de L’Humanité. Nous les avons remplacé par deux vrais résistants. L’un de droite, Estienne d’Orves. L’autre de gauche, Pierre Brossolette. Nous n’avons pas une vision hémiplégique de l’histoire de France.

“L’enjeu des élections municipales se situe au niveau des intercommunalités qui sont, pour l’heure, dans deux cas sur trois, dans la vallée du Rhône, entre les mains de la gauche. Nous présentons et soutenons des listes dans beaucoup de communes afin de ramener à droite ces intercommunalités.”

L’union des droites espérée au niveau national existe-t-elle déjà de facto à Orange ?
Oui, elle existe et s’est manifestée lors de la dernière élection législative. J’en veux pour preuve tous ces élus et en particulier les maires de la circonscription qui m’ont soutenu et qui, depuis mon élection, continuent à me rejoindre. Mon suppléant, le maire de Piolenc Louis Driey, était membre de l’UMP lorsqu’il m’a rejoint. J’ai également reçu le soutien du responsable du Modem local, Roland Roticci. Des élus du RPF, de l’UMP, du Nouveau centre et du Parti radical m’ont rejoint. Cela ressemble bien à une union des droites ! Mais surtout, les électeurs du Nord Vaucluse se sont unis derrière ma candidature au second tour en m’accordant presque 60% des suffrages, ignorant les consignes des états-majors parisiens, toujours déconnectés de la réalité du terrain. L’union des droites ne peut se faire que par le bas, sur le terrain, et je parie que l’exemple orangeois va se multiplier lors des prochaines élections municipales.

Les élections municipales approchent. Votre épouse à Bollène et vous-même à Orange êtes-vous confiants ? La Ligue du Sud compte-t-elle “prendre” de nouvelles villes dans le département du Vaucluse ?
Très confiants. De par nos bilans, mais aussi parce que nous “sentons” le terrain. Nos opposants de droite n’existent presque plus. Ceux de gauche portent le poids de la gestion nationale de François Hollande. L’enjeu de cette élection se situe au niveau des intercommunalités qui sont, pour l’heure, dans deux cas sur trois, dans la vallée du Rhône, entre les mains de la gauche. Nous présentons et soutenons des listes dans beaucoup de communes afin de ramener à droite ces intercommunalités.

Si vous deviez donner aux habitants d’Orange une seule raison pour qu’ils votent pour vous, quelle serait-elle ?
Mes promesses d’hier sont mon bilan d’aujourd’hui. Pourquoi changer une équipe qui gagne pour Orange ?

Autres articles

26 Commentaires

  • Bernard , 1 Oct 2013 à 11:00 @ 11 h 00 min

    Comme d’habitude ils sont confiants en disant =
    ” la gauche est en perte de vitesse…, donc la doite va re prendre LA place….”

    NON Mr le Maire, nous en avons marre de vos magouilles, marre de l’UMP
    Attendez vous à d’autres horizons, d’autres volontés des ” souchiens ” !!!

    ** TOUJOURS aussi serein ???

  • Charles , 1 Oct 2013 à 11:25 @ 11 h 25 min

    Le terme de “DROAAATE” appartient au passé.
    Le facteur rassembleur de 2014 tourne autour
    du principe de la “SOUVERAINETE” .

    Maîtres chez nous en France.

    J’apprécie le courage et l’efficacité des époux Bompard.
    Pour autant,je ne comprends pas qu’ils puissent
    encore parler des “DROAATES”.

  • Charles , 1 Oct 2013 à 11:30 @ 11 h 30 min

    La novation des municipales de 2014,consistera a rassembler
    des electeurs venus de la droaaate UMP et de la Goooche PS.
    Il faut donc eviter la terminologie “droatte”

  • mariedefrance , 1 Oct 2013 à 11:43 @ 11 h 43 min

    Le Bon Sens pourrait revoir le jour et mon ami me le rappelle sous d’autres termes :

    “””C’est la politique au PIF (Président Incompétent François).

    On se croirait revenus en juin 1940 ! En ce temps-là, la principale caractéristique était qu’il n’y avait JAMAIS de bonne nouvelle.
    Ouvrez votre journal aujourd’hui, rien que de la merdouille.

    Le discours de nos ministricules qui se complaisent dans l’habillage statisticien,
    la négation de l’évidence,
    la propagande néo-stalinienne,
    la promesse d’un meilleur futur,
    ne vaut absolument pas plus que “nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts” ou “la route du fer est coupée” !

    Aujourd’hui, “ils” ne sont même pas foutus d’accorder leurs violons et passent leur temps à démentir leurs déclarations confuses et contradictoires !
    C’est le gouvernement des couacs.

    Aujourd’hui, l’Occupation est largement commencée mais la guerre n’est pas finie !
    Un gouvernement de Kollabos est aux commandes qui cède à toutes les revendications de l’occupant Rom-islamique, Rom, unique objet de nos ressentiments…

    La libération viendra-t-elle de Vladimir Poutine ? “””””””

    J’espère encore que la libération viendra des Français eux-mêmes.

    Je me demandais si l’on pourrait compter sur la “diaspora” française …..
    Pas certain !

  • mariedefrance , 1 Oct 2013 à 12:02 @ 12 h 02 min

    Autre chose pour observer ce gouvernement de gôôôche :

    *****Se souvenir que notre ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius (anagramme de Naturel Abusif !) a dit très récemment :

    “M. Bachar el Assad n’a pas le droit d’exister”.

    Imaginez une seconde ces paroles dans la bouche d’un non-socialiste, quel tapage cela aurait déclenché !

    Mais dans la bouche d’un ministre qui a eu de très grosses responsabilités dans l’affaire du sang contaminé, ça n’a même pas été relevé.

    Ce Fabius est puant de fatuité. Un gougnafier en pochette. ***********************

    Son fils n’est pas mal non plus mais il n’est pas au gouvernement.
    Comme celui de Mme Touraine.
    Gageons donc que notre gouvernement soit irréprochable, lui !

    Juste que Pépère donne la légion d’honneur à un mec qui bat sa femme !

  • Luc+ , 1 Oct 2013 à 12:44 @ 12 h 44 min

    Evident !

  • Bernard , 1 Oct 2013 à 13:36 @ 13 h 36 min

    COMMENT pouvez vous imaginer qu’ils sont là pour gouverner ?? – sic –
    Depuis le JOUR où ils ont vendu NOTRE pays, ne leur reste qu’à s’enrichir sur la bête…
    ILS peuvent se permettre toutes les fantaisies, les escroqueries, mentir…. nous voler….
    ILS se croient ” intouchables “, mais ils se ” gourrent ” et ILS vont s’en apercevoir !
    La puissance n’est pas du côté des politiques mais chez les ” esclaves ” qu’ils dirigent

    Et là, quand ce ” peuple ” va se réveiller….CELA VA FAIRE MAL !
    QUAND ? à nous de le dire !!

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen