Philip Claeys : «le Vlaams Belang vise 15% des suffrages et deux députés européens»

Le Vlaams Belang est un parti nationaliste flamand de Belgique. Il est favorable à l’indépendance de la Flandre et à la fin de la monarchie belge. Pour Nouvelles de France, Lionel Baland a rencontré Philip Claeys.

Lionel Baland : Vous êtes député européen du Vlaams Belang…

Philip Claeys : J’ai été élu avec un collègue [Frank Vanhecke] qui nous a depuis lors quitté pour des raisons personnelles. Je représente donc à moi seul le Vlaams Belang au sein du Parlement européen.

Faites-vous partie d’un groupe au sein de cette assemblée ?

Je ne fais pas partie d’un groupe. Je siège au sein des non-inscrits avec les députés du Front National (France), du FPÖ (Autriche), du PVV (Pays-Bas), etc. Nous essayons de travailler ensemble de manière informelle afin d’avoir un peu d’influence au sein de cette assemblée, qui compte plus de 760 députés, et de représenter nos électeurs.

J’espère qu’après les élections européennes, nous aurons assez de députés afin de pouvoir former un groupe en vue de disposer d’une force de frappe supérieure au sein du Parlement européen.

Les non-inscrits n’ont pas les mêmes droits que les autres députés. Nous ne pouvons pas exercer la fonction de président d’une commission, nous sommes discriminés lors du travail parlementaire et disposons de moins de collaborateurs.

Quels partis voyez-vous au sein du groupe des patriotes à l’issue des élections européennes de 2014 ?

Outre le Vlaams Belang, je vois : le PVV (Pays-Bas), le FPÖ (Autriche), le Front National (France), les Démocrates suédois, la Ligue du Nord (Italie). Nous devons obtenir au minimum 25 députés dans sept pays afin de pouvoir former un groupe parlementaire.

Et le Parti du Peuple danois ?

Le président du Vlaams Belang Gerolf Annemans, Marion Maréchal Le Pen et le Député européen du Vlaams Belang Philip Claeys, lors de la clôture de la Fête européenne du Vlaams Belang à Boom ce dimanche 29 septembre 2013).

Le Parti du Peuple danois est allié à l’UKIP, le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, qui ne désirera pas former un groupe avec nous. Mais nous n’excluons pas de travailler avec ces deux formations politiques.

Et des partis politiques d’Europe de l’Est ?

Je ne vois pas, à priori, quel(s) parti(s) d’Europe de l’Est pourraient être dans notre groupe. Mais rien n’est à exclure.

Serez-vous la tête de liste du Vlaams Belang pour les élections européennes ?

La procédure de désignation n’est pas encore en cours. Je suis seulement candidat à la candidature. Je suis convaincu que nous obtiendrons de bons résultats car les mouvements eurosceptiques se renforcent partout : l’euro est un échec, la zone Schengen et le fonctionnement de l’Union européenne posent des problèmes.

Quel score espérez-vous pour le Vlaams Belang lors des élections européennes de 2014 ?

Deux députés européens, soit environ 15% des voix.

Le parti national-centriste flamand N-VA, dirigé par Bart De Wever, qui a pris tant de voix au Vlaams Belang lors d’autres scrutins, ne va-t-il pas une fois de plus être un concurrent dangereux pour le Vlaams Belang ? 

Lors du scrutin européen, la N-VA constitue plus une menace pour les partis du système que pour le Vlaams Belang, car la N-VA a en matière européenne une position euro-fédéraliste alors que le seul parti critique à l’égard de l’Union européenne est le Vlaams Belang. Et les électeurs le savent…

Autres articles

3 Commentaires

  • donremy , 7 Oct 2013 à 16:59 @ 16 h 59 min

    merci a lui si il peut aider le Front national Français a se faire entendre
    et pourtant les BELGES ont moins de problèmes que nous

  • Charles , 7 Oct 2013 à 20:47 @ 20 h 47 min

    http://www.youtube.com/watch?v=OthhSv_QBLI

    Petite recap video siderante.
    Malheur à tous ceux qui se sont réfugiés dans le déni du réel.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen