Christine Tasin : «Un véritable front des patriotes doit voir le jour. Il y a urgence, la maison France est en feu»

Nouvelles de France a rencontré Christine Tasin, la dynamique Présidente de Résistance républicaine, qui organise une manifestation le 22 juin prochain à Paris…

Christine Tasin, pourquoi une manifestation le 22 juin et pourquoi ce mot d’ordre (“dissolution !”) ?

Résistance républicaine appelle à une manifestation le 22 juin parce que, depuis l’arrivée de Hollande au pouvoir, la situation s’aggrave sur tous les plans, c’est pourquoi nous appelons à manifester contre l’islamisation, l’immigration, l’insécurité et le chômage.

D’abord, l’islamisation de notre pays, qui est le fer de lance de la lutte menée par Résistance républicaine, s’accentue : on voit de plus en plus de femmes voilées, de revendications pour l’implantation du halal partout et la construction de mosquées, pour obtenir des salles de prières dans les entreprises… et le gouvernement, au lieu de freiner cela, le facilite et l’encourage, faisant une affaire d’État du moindre étron sur une mosquée alors que les caillassages des chrétiens ou les dégradations d’églises et de cimetières sont passés sous silence.

Ensuite l’immigration a atteint un stade préoccupant, on accueille, héberge, nourrit, soigne, éduque… tous ceux qui arrivent, légalement ou illégalement et cela sans conditions. On a réduit le coût du visa, on a supprimé l’épreuve de culture générale pour les naturalisations, on ne demande pas aux nouveaux arrivants de s’intégrer et on transforme nos villes, notre pays sans le dire ; on accepte la concurrence déloyale que constitue l’afflux d’immigrés et le coût du regroupement familial alors que des Français qui ont travaillé toute leur vie n’ont plus les moyens de se payer des lunettes ou une couronne dentaire.
Bien évidemment, dans le coût de l’immigration l’insécurité tient une bonne place puisqu’on sait, par une étude américaine, que 60 à 70% des détenus des prisons françaises seraient musulmans, sans parler des révélations d’Obertone dans France Orange mécanique.

Enfin, la montée, qui semble inexorable, du chômage, liée à la fois aux délocalisations qui nous sont imposées, au nom de la concurrence libre et non faussée, aux désirs des spéculateurs que rien ni personne ne freine, à l’application des règles imposées par Bruxelles qui fait tout pour nous réduire au niveau de la Grèce afin de nous contraindre à travailler toujours plus et plus longtemps, pour toujours moins de salaires, pour le plus grand plaisir des technocrates de l’Union européenne, de l’OMC et autres prédateurs voulant faire disparaître notre peuple.

Alors, tous les voyants sont au rouge. Hollande-Ayrault n’ont jamais été si bas dans les sondages, c’est pourquoi nous avons choisi comme mot d’ordre “dissolution de l’Assemblée nationale”. Il faut que le peuple puisse à nouveau choisir sa majorité, son gouvernement, et la politique qui doit être menée.

À Résistance républicaine, nous n’avons pas pris position sur le mariage unisexe qui ne fait pas partie des objectifs de notre association dans nos statuts, et d’ailleurs nous rassemblons des gens de tous les bords, des anti comme des pro-mariage unisexe. Il n’y a donc aucune volonté de s’associer à un mouvement comme “Le Printemps français”.

Pourquoi avoir repoussé votre manifestation ?

Nous avions initialement prévu notre manifestation pour le 5 mai, mais comme la “Manifestation pour tous” a lancé un mot d’ordre pour le même jour, de même que Mélenchon, nous nous sommes dit que “trop de manifs tuaient la manif” et qu’il valait mieux, pour plus de visibilité, que notre mouvement attire l’attention sur les problèmes majeurs à nos yeux que sont islamisation et immigration avec toutes leurs conséquences.

Qui y a sa place ?

Tous les patriotes, tous ceux qui aiment la France, notre culture, nos valeurs, qui sont attachés à notre pays et à ses traditions. Voici le paragraphe que nous avons inclus dans notre appel qui résume tout cela : Venez avec nous pour dire « Un an, ça suffit, dissolution de l’Assemblée nationale ». Tous unis, quelles que soient nos divergences éthiques, politiques, idéologiques, quelles que soient nos prises de position sur le libéralisme, le communisme, l’avortement, le mariage homosexuel, la République, la royauté, le bonapartisme, la révolution, les Lumières, le régionalisme, le jacobinisme…

Le média Riposte laïque, animé par Pierre Cassen, et l’association Résistance républicaine, tous deux pourtant de gauche, semblent très remontés contre François Hollande et le Gouvernement Ayrault : sont-ils pire que Sarkozy et le Gouvernement Fillon ?

Je préciserai d’abord qu’effectivement, nous venons de la gauche et sommes toujours, pour un certain nombre d’entre nous, “de gauche”, la vraie, pas celle de Hollande qui trahit les fondamentaux de Jaurès et de la révolution française. Pour le reste, oui, il est clair que, même si Sarkozy a fait beaucoup de mal à la France et aux Français en prenant le contre-pied du programme pour lequel il avait été élu et en faisant une politique “de gauche” il n’était pas prêt à aller aussi loin que le font Hollande et ses sbires depuis un an, freiné par une majorité plus attachée à nos fondamentaux que la majorité socialiste-Verts… dont nous avons hérité. La seule présence de Taubira au gouvernement est déjà un camouflet pour l’idée de justice. Tout est fait pour interdire la liberté d’expression, le Parquet aux ordres saisit le moindre prétexte pour poursuivre tous ceux qui osent critiquer l’islam et l’immigration et les délinquants, excusés, soignés aux petits oignons… voient leurs condamnations devenir symboliques (bel encouragement à la récidive), quand les victimes, elles, sont condamnées si elles tentent la légitime défense !

On assiste à une volonté de pratiquer la “préférence étrangère”, avec notamment la discrimination positive qui se met en place partout, quand la “préférence nationale” qui, pourtant, serait logique est honnie et interdite.

On pourrait aussi parler du régime totalitaire et inégalitaire qui se met en place, avec des Français qui se lèvent tôt obligés de payer très cher toutes les prestations, cantine, garderie, électricité etc pour permettre à toute une population d’assistés permanents de vivre aux frais de la princesse ; avec l’obligation de construction de logements sociaux afin d’imposer une mixité sociale dont tout le monde sait qu’elle est vouée à l’échec et destinée à pourrir la vie de ceux qui n’auront pas les moyens financiers de s’installer là où ils le voudront, avec un taux d’imposition des PME qui les conduit à la faillite afin de permettre aux multinationales de régner en maîtres…

Bref il serait bien trop long de décliner le calamiteux bilan d’un an de gouvernement Hollande, on s’arrêtera donc là pour le moment.

Comment avez-vous réagi au suicide de Dominique Venner ?

Cela m’a touchée en plein cœur. Je ne le connaissais pas personnellement, mais j’avais lu un certain nombre de pages et de déclarations qu’il avait faites. Je ne partageais pas toutes ses prises de position, loin de là, mais je le respectais et l’admirais parce que c’était un amoureux de son pays, un homme droit, à la manière des anciens Romains qui ont été une passion de toute ma vie. Et il est mort comme ces stoïciens que j’ai toujours admirés. Surtout, son suicide a sonné comme un cri d’alarme, de détresse, amplifiant dans un sacrifice à la fois païen et christique un appel à se mobiliser pour défendre notre civilisation, notre culture, menacées en tout premier lieu par l’islam, et c’est sur ce point, essentiellement, que je rejoignais Dominique Venner. Et pour que son sacrifice ne demeure pas vain, ce qui serait la pire des choses, il faut que nous soyons nombreux le 22 juin et que notre détermination soit sans faille dans la défense de notre patrie.

Un véritable front des patriotes doit voir le jour. Il y a urgence, la maison France est en feu.

Autres articles

121 Commentaires

  • Jo , 7 Juin 2013 à 13:06 @ 13 h 06 min

    Manif pour tous : la répression policière dénoncée au Conseil des droits de l’homme
    Intervention de M. Grégor Puppinck, directeur de l’ECLJ au Conseil des droits de l’homme, à Genève (ONU) le 6 juin 2013
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=dRyXkhLZoBw

  • PG , 7 Juin 2013 à 13:14 @ 13 h 14 min

    Toutes les raisons de Mme TASIN sont excellentes. Nous les aurions eues si l’ancienne majorité étaient demeurée au pouvoir, car la politique de laxisme judiciaire et d’immigration continuée étaient les mêmes.
    Une dissolution que Holland prononcerait sachant qu’il va perdre les législatives aurait deux effets immédiats :
    – victoire de l’UMP aux législatives
    – mise en retrait de F. HOLLANDE durant 4 ans, puisqu’il serait en cohabitation, situation tjrs facile pour celui qui n’est pas à Matignon.

    Mais cette dissolution aurait des conséquences inverses du but que se propose sans doute Mme TASIN :
    – détruire l’UMP, qui sans leader, sans programme, sans stratégie aucune, devrait choisir un premier ministre en son sein, soit un centriste, soit un techno européiste du Siècle et Bilderberguisé du style Le Maire, avec don une image politique molle et sans contours, pour endosser touts les réformes d’urgence, impopulaires voire pire, face à une gauche dans la rue…..
    – faire exploser l’UMP au fur et à mesure de l’échec politique inévitable, au vu de la situation,
    – obérer les chances de l’UMP pour 2017.
    – placer le FN encore plus haut, entre 25 et 30 % des voix.
    Alors dissolution ? Ce serait la meilleure décision que prendrait F. HOLLANDE, pour lui surtout. Car ce serait prendre un ticket pour sa réélection en 2017.
    Pour l’UMP c’est moins certain.

  • Zinoviev , 7 Juin 2013 à 13:30 @ 13 h 30 min

    Vous ne me verrez jamais marcher derrière Tasin, vous pouvez en être sur…et j’invite les gens de la MPT et du Printemps Français à ne pas se laisser berner trop vite.
    Toutes les revendications des amis de Tasin sont justes, pas de souci là dessus. Mais disons que les “résistances” qui frayent d’un peu trop près avec les loges, moi ca ne me parait pas toujours très judicieux, ni très cohérent…. Renseignez vous un petit peu sur Pierre Cassen et sur leur espèce d’idéologie libérale-laïcarde …Pour info :

    “Le 27 avril, le trotskiste Pierre Cassen, rédacteur en chef de Riposte laïque et adversaire acharné du Front national, a été reçu à la mairie du XVIe arrondissement de Paris par les associations B’nai B’rith Ben Gourion, Hatikva et Déborah-Sam-Hoffenberg sur le thème du livre de Maurice Vidal La colère d’un français face à l’islamisation de la France.”

    Et puis je n’ai pas oublié que Tasin a dit en 2010 sur son site : « Il est hors de question que je vote pour un FN […] qui a une idéologie et du chef et de la place de la religion dans la société qui me dérange »

    Donc quand Tasin devient tout à coup le fer de lance de la résistance, avec sa “riposte républicaine” (laïque n’était plus au gout du jour visiblement), je rigole doucement. Surtout que placer “l’islamisation” en tête des problèmes de la France alors que son mouvement a été proche de loges communautaires est faire preuve d’une grande malhonneteté.

  • Catholique & Français , 7 Juin 2013 à 13:33 @ 13 h 33 min

    Vous avez peut-être raison de mettre le nez de cette ignoble tambouille électorale; mais, excusez ma réaction, faire de ce genre de calculs sur la France en train d’agoniser (avec tout ce que cela implique CONCRETEMENT…), moi, ça me donne la nausée… Je sais bien, vous pouvez me répondre : “Que faire d’autre humainement ?”…

  • Jo , 7 Juin 2013 à 13:42 @ 13 h 42 min

    Vous avez raison, il y a toujours un danger, celui de voir récupéré un mouvement qui officiellement est apolitique !
    La franc-maçonnerie, je ne cesse de le dire, est infiltrée partout ! Peu lui importe qui la sert du moment qu’elle garde le pouvoir ! Alors un jeu de chaise musicale ne l’effraie pas !
    Attention de ne pas être bernés ! Cependant il y a longtemps que je ne l’ai lu : “On ne lâche rien !”

  • Yvan Bachaud , 7 Juin 2013 à 13:52 @ 13 h 52 min

    Après un appel à manifester contre l’islamisation, l’immigration, l’insécurité et le chômage demander comme solution la dissolution de l’assemblée nationale ne me semble pas très judicieux pour plusieurs raisons:
    1° Demander une chose qui n’a aucune chance d’arriver n’est pas très mobilisateur.
    2° Les 10 ans de l’UMP n’ont pas donné satisfaction à Mme TASSIN .
    3° La majorité des Français n’est surement pas favorables à de nouvelles législatives.

    En revanche il est bien possible que certaines réformes souhaitées par Mme TASSIN seraient majoritaires dans le pays si elle pouvait les soumettre au peuple par un référendum d’initiative citoyenne (RIC) comme il existe en Suisse.

    Sachant que le RIC est lui souhaité par 82 à 88% des Français on peut se demander pourquoi Mme TASSIN n’appelle pas à manifester pour faire connaitre ses revendications MAIS en demandant l’instauration du référendum d’initiative citoyenne pour pouvoir soumettre directement au peuple les propositions de loi qu’elle appelle de ses vœux dans les domaines cités. Aurait-elle peur d’être désavouée par le peuple devenu souverain?
    Espérons qu’elle nous dira si elle est POUR ou Contre le référendum d’initiative citoyenne..

  • Charles , 7 Juin 2013 à 14:01 @ 14 h 01 min

    http://www.youtube.com/watch?v=ws8brODSeho

    Pour ceux qui ne veulent tenter de comprendre
    comment ça marche reéllement en Fronce,une vidéo de 30 mn
    avec une serie de témoins du dedans et du dehors.

Les commentaires sont fermés.