Les débuts du pape François : «un véritable séisme»

Le 13 mars 2013 marque le début du pontificat du pape François. En quelques jours, par ses premiers mots et ses premiers gestes, il a imposé son style : direct, spontané, proche des gens. Provoquant « un engouement très fort », et allant jusqu’à changer l’image de l’Église « auprès des fidèles chrétiens ». C’est l’analyse de Romilda Ferrauto, rédactrice en chef de la rédaction française de Radio Vatican. Dans un entretien accordé à Sel et Lumière, elle livre ses impressions, sur les premiers mois du pape François. Elle est interrogée par Charles Le Bourgeois également journaliste aux Nouvelles de France.

Autres articles

38 Commentaires

  • Charles , 16 Juil 2013 à 16:51 @ 16 h 51 min

    Je ne vois pas tres bien ou est le seisme.
    Disons,qu’il fait un peu le ménage pour rendre la situation
    un peu moins grotesque.

    Pour l’affaire de l’adoption forcée des enfant par des non couples,
    il s’est révélé incapable de dénoncer explicitement cette forfaiture.

    Il n’a pas osé dire que imposer 2 papas ou 2 mamans a un enfant ;
    c’est lui imposer une injustice flagrante.

    Il n’a pas osé dire que l’invocation d’un droit égalitaire est une contradiction evidente
    quand le principe d’égalité de traitement n’est meme pas respecté
    entre enfants adoptables :
    Certains auront 1 pere et 1 mere adoptifs.
    d’autres ne pourront pas y a voir acces.

    Il n’a pas osé dire qu’une telle injustice allait créer un précédent désastreux
    dans l’ensemble des sociétés concernées,en commençant par le monde scolaire.

    Il a simplement déclaré que le mariage était nécessairement
    un acte entre un homme et une femme.
    La belle affaire.
    C’est ce qu’on appelle le service minimum.
    Ou est le séisme ?????

  • Charles , 16 Juil 2013 à 18:16 @ 18 h 16 min

    Ainsi le pape aurait pu prendre l’initiative d’un véritable séisme
    en déclarant explicitement que le format d’adoption par un non-couple
    constituait une violence inacceptable sur les enfants ainsi adoptés.

    Il aurait meme pu ajouter que cet avis était partagé
    par toutes les religions monothéistes du monde.

    En foi de quoi,il annoncerait vouloir inviter a Rome,les représentants
    des dites religions pour établir une condamnation commune et documentée
    sur le sujet de la violence ainsi faite aux enfants adoptés.

    Nous savons bien qu’il ne le fera pas et cela devrait ouvrir les yeux aux naifs.

    De meme que aucun soutien,ni meme verbal,n’a été apporté
    par le nouveau Pape à la Résistance qui a pris naissance en France…
    Ou est le séisme??????

  • mariedefrance , 16 Juil 2013 à 18:54 @ 18 h 54 min

    Il y a pour moi comme une omerta.

    Quel est son programme ?
    la Curie ? La Banque ? les FM ? La pédophilie ?
    Les Hypolite Simon ?

    C’est le Caté, quant à lui, qui m’a éloignée de l’Eglise
    c’était un formatage nauséabond, mensonger.

  • Charles , 16 Juil 2013 à 19:16 @ 19 h 16 min

    Oui ,mais vous avez reçu ,hélas,un mauvais Caté,
    type gnangnan “pierres vivantes” gonciliaires de V2.

    C’est une question de génération.

    Pour ma part et mes amis,avec l’enseignement d’avant le concile,
    nous avions tous des bases sérieuses de théologie.

    Cela nous aide encore de nos jours.

  • mustang , 16 Juil 2013 à 19:44 @ 19 h 44 min

    Tout ce que vous dites, le Pape François l’a dit
    en Argentine lorsque le gouvernement dudit pays
    a instauré la dénaturation du mariage. Il a même
    qualifié d’oeuvre démoniaque. A ce que je sache
    le Pape n’est pas revenu sur sa position de cardinal
    Bergoglio. Depuis son élection il a d’ailleurs parlé de nombreuses fois du démon et de ses méfaits, c’est
    bien qu’il n’a pas peur du quand dira t’on…
    A t’on déjà vu un Pape venir personnellement bénir
    une marche pour la vie comme il l’a fait dernièrement
    à Rome? Enfin, le soutien au mouvement de “rebéllion”
    français est effectif bien que discret pour des raisons
    évidemment diplomatiques (pour l’instant…..).
    Mais n’a t’on pas déjà reproché à Pie XII son “silence”
    pendant la 2ième guerre mondiale?
    Le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien.
    Si vous êtes vraiment catholique, Charles, prenez
    plutôt le temps de défendre le doux Vicaire du Christ,
    c’est un devoir. Et faites un peu confiance en la Sainte
    et Divine Providence, nom d’un chien!

  • jacqueline , 16 Juil 2013 à 20:36 @ 20 h 36 min

    “confirme tes frères”
    Avant la Croix, la Cène est l’acte le plus fabuleux de l’Evangile”je serai avec vous jusqu’à la fin des temps”; la Cène touche à une telle intimité du Christ et des siens la Cène c’est une telle grandeur qui touche à l’Infini de Dieu ;c’est dans cette contemplation que l’on comprend l’humilité de saint François d’Assise”qui es-Tu Mon Dieu et qui suis-je”qu’on se demande comment les cathos n’ont pas tous hurlé d’un pape qui “célèbre” dans une prison le Jeudi Saint et lave les pieds d’une musulmane moi j’ai pleuré amèrement et de douleur pour le Crucifié mème si j’avais auparavant assisté à la Sainte Messe (de Saint Pie V évidemment)
    confirme tes frères le pape est le vicaire du Christ le chef des chrétiens pour la Gloire de Son Maître Ressuscité et Glorieux au Ciel et de Son Eglise Militante sur terre
    il y a des tas d’ordres religieux pour s’occuper des prisons et autres lampedusa
    “toi confirme tes frères”

  • xrayzoulou , 16 Juil 2013 à 21:01 @ 21 h 01 min

    Charles, je suis d’accord avec vous pour le caté; Je suis catholique pratiquante. Même si j’ai fais très attention à expliquer et apprendre le caté à mon fils, il est tombé sur des gens qui étaient en école libre, mais qui n’avaient aucune religion et s’est laissé entraîner. J’ai un beau frère qui dit que Dieu est un extra terrestre (je lui ai répondu qu’il avait raison, que Dieu avait créer l’univers et qu’il en était le Maître.
    Quant au Pape laissons le aller à son train, chaque chose se fera avec l’aide de Dieu.
    En ce qui concerne le Saint père Pie XXII, beaucoup l’ont critiqué mais je sais qu’il a beaucoup œuvré pour sauver des juifs (plusieurs milliers) et le rabbin de Rome s’est converti au catholicisme mais n’a pas voulu se faire baptiser pendant la guerre pour ne pas que les juifs croient qu’il les abandonnait, mais dès la guerre terminée, il s’est fait baptiser (Sa Sainteté Pie XXII a travailler dans la discrétion mais avec beaucoup d’efficacité).

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen