Les débuts du pape François : «un véritable séisme»

Le 13 mars 2013 marque le début du pontificat du pape François. En quelques jours, par ses premiers mots et ses premiers gestes, il a imposé son style : direct, spontané, proche des gens. Provoquant « un engouement très fort », et allant jusqu’à changer l’image de l’Église « auprès des fidèles chrétiens ». C’est l’analyse de Romilda Ferrauto, rédactrice en chef de la rédaction française de Radio Vatican. Dans un entretien accordé à Sel et Lumière, elle livre ses impressions, sur les premiers mois du pape François. Elle est interrogée par Charles Le Bourgeois également journaliste aux Nouvelles de France.

Articles liés

38Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 16 juillet 2013 @ 21 h 20 min

    Peu nous importent ses initiatives d’eveque en Argentine.

    Maintenant,il est Pape et parle depuis Rome en tant que tel.
    Ce n’est plus la meme chose.

    Langage critique et critique du langage.

    Aborder le dossier par l’angle du mariage pour tous
    c’est tomber dans le piège sémantique tendu
    par les malades poly-sexuels qui nous gouvernent.

    Il faut aborder le dossier par l’angle des enfants adoptables.
    Il faut oser dire et écrire que la loi adoptive poly-sexuelle
    est une atteinte a l’intégrité des enfants ainsi adoptés.

    Il faut oser dire qu’il est illégitime d’instituer légalement
    un mensonge parental pour des enfants sans défense,
    enfants orphelins ou enfants abandonnés..

    Quant à citer le cas de Pie XII pendant la guerre
    et dans une Italie controlée par les nazis,vous confondez tout.

    Quid de la discrétion de violette des eveques au sein de la CEF.
    La CEF en tant que telle devrait pendre une position explicite
    sur le droit de tout enfant sans défense d’avoir un père et une mère.

    Cela n’est toujours pas dit et cela devrait l’etre.
    Le mariage est un faux sujet,un leurre pour les zozos
    afin d’éviter le vrai sujet.
    Effarant…

  • Goupille , 16 juillet 2013 @ 21 h 36 min

    La Sainte et Divine Providence nous a déjà servi des Papes qui nous ont emmenés dans la falaise, ou ramenés aux Catacombes… Sans doute parce que, en dépit de ce qui se dit chez Golias, la Croix et autre presse catho de gôch, les Papes ont vastement délégué à des évêques locaux qui ne méritaient pas cette confiance.

    Alors, cet engouement de groupies est inquiétant, ou, au mois, prématuré.
    Et cela a un remugle d’anti-Benoît XVI désagréable. Cela ressemble à la revanche, trop bruyante pour être spontanée, de ces “responsables” (sic) de l’Eglise qui s’étaient dits “consternés” à son avènement…

    Touche pas à mon Benoît XVI !
    Depuis qu’il a abdiqué, il s’autorise le cheveu long et frisotant, la banane de rocker et le retour à sa nature d’artiste.
    Alors, que nul ne s’essuie les pieds sur son rôle de théologien et d’intellectuel : il est facile de faire la charité, beaucoup plus difficile de restituer à l’activisme de l’Eglise la base de Foi sans laquelle elle n’est qu’une ONG caritative parmi tant d’autres.
    De toutes venues. Mêmes les pires…

  • mustang , 16 juillet 2013 @ 21 h 55 min

    Pour la CEF je suis d’accord, la diplomatie a des limites. Mais ne pas mettre tous le monde dans le
    même sac. Des évêques français se sont
    démarqués de la langue de buis en soutenant
    le mouvement contre la dénaturation du mariage,
    en premier lieu Monseigneur Aillet, mais aussi
    Rey,Centène, Barbarin et d’autres sans oublier
    l’Archevèque de Paris qui à mon avis a été à
    l’origine de l’étincelle qui a mis le feu aux
    poudres à l’été 2012.
    S’agissant de Pie XII, c’était une image pour
    illustrer mon propos.
    Pour le reste je suis d’accord avec vous, le
    “mariage pour tous” n’est que l’arbre qui cache
    la forêt de l’entreprise de destruction de la “civilisation judéo-chrétienne” entreprise il y
    a déjà longtemps par la mouvance libérale-libertaire. Cela continue avec la recherche
    sur l’embryon, le gender, l’euthanasie, etc, etc, etc….Raison de plus pour que les catholiques
    toutes senbilités réunies fassent bloc dans un grand mouvement de résistance. Ne pas oublier
    que la prière doit toujours précéder l’action.
    Au plaisir de vous lire.

  • mustang , 16 juillet 2013 @ 22 h 10 min

    Vous avez raison, Benoit XVI est un grand
    Pape méconnu et malmemé qui a oeuvré
    autant qu’il a pu contre vent et marée et
    parfois contre l’institution elle même
    pour la réconciliation des catholiques.
    Pas “d’engouement de groupies” mais une
    saine et fervente confiance dans l’Esprit saint.
    “Les portes de l’enfer ne prévaudront point
    contre l’Eglise. Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps”
    Confiance, confiance, confiance…..
    (et attention aux propos limites blasphématoires)
    UDP

  • Jephe , 16 juillet 2013 @ 22 h 11 min

    Aux risques de vous décevoir :

    http://www.youtube.com/watch?v=a_naD9zTYxY&feature=youtu.be

    A écouté attentivement !

  • Jephe , 16 juillet 2013 @ 22 h 17 min

    Pie XII, dernier Pape !

  • Mustang , 17 juillet 2013 @ 0 h 23 min

    Pour qui vous prenez vous pour tenir de tels
    propos? Pour Dieu lui même peut être?
    Faites donc preuve de discernement et de
    maturité et….de beaucoup d’humilité.

Les commentaires sont clôturés.