Béatrice Bourges : «J’en appelle à la résistance non-violente transgressive»

Nouvelles de France a rencontré Béatrice Bourges, un des porte-voix du Printemps français, à la veille d’un gros rassemblement national pour la famille et contre la loi Taubira dans les rues de Paris.

Béatrice Bourges, comment réagissez-vous aux propos de Manuels Valls qui parle de faire interdire le Printemps français ?

Le Printemps français étant un état d’esprit, je ne vois pas comment Manuel Valls peut l’interdire. En effet, il n’y a aucune association ni structure ni dirigeants ni organigrammes. Moi-même, je suis par exemple loin de connaître tout le monde au Printemps français… C’est d’ailleurs le principe de la résistance : même sous la torture, je ne pourrai rien dire, parce que j’ignore tout des membres du Printemps français si ce n’est qu’ils sont pacifiques et transgressifs. Autant dire que Manuel Valls ne pourra pas interdire ce vent d’espoir et de liberté qui souffle sur la France, à moins de supprimer la liberté d’expression. Je remarque que, depuis quelques jours, il semble perdre le contrôle de lui-même, c’est sans doute l’inquiétude de voir que le mouvement ne faiblit pas. Je lui conseille plutôt de se préoccuper des délinquants en banlieues et des trafiquants d’armes.

Pensez-vous qu’il cherche à vous diaboliser ?

Manuel Valls est dans la toute puissance et s’imagine sans doute au-dessus des lois. Ce genre d’annonces est, pour lui, un moyen de diaboliser le Printemps français. Soit il est courant du fait que nous sommes pacifiques et donne volontairement dans la désinformation – ce ne serait pas son premier mensonge – soit il est mal informé sur nous, ce qui pose la question de ses compétences. Je note que Manuel Valls a annoncé qu’il étudiait la dissolution du Printemps français le jour où nous manifestions devant le Grand Orient de France pour demander la vraie laïcité, c’est-à-dire la séparation entre les loges (dont le Grand Orient) et l’État. Peut-être ses frères du Grand Orient lui ont-ils demandé de durcir le ton contre nous…

“Je note que Manuel Valls a annoncé qu’il étudiait la dissolution du Printemps français le jour où nous manifestions devant le Grand Orient de France pour demander la vraie laïcité…”

Quel est votre programme, ce dimanche ?

Je manifeste au départ de la porte de Saint-Cloud puis rejoindrai les veilleurs avec qui je passerai la soirée. Notre mot d’ordre : la résistance non-violente transgressive. J’espère que Manuel Valls ne demandera pas à certaines de ses forces de l’ordre de semer le trouble et de provoquer les manifestants. S’il y a des incidents,  il en sera tenu responsable car il est chargé de la sécurité des manifestants.

Que pensez-vous des caprices de diva de Frigide Barjot de ces derniers jours ?

Sa venue ou son absence est non-sujet. La Manif pour Tous ne lui appartient pas plus qu’elle ne m’appartient, tout le monde y a sa place à condition de respecter le mot d’ordre : “Non à la loi Taubira !” Donc, si elle veut venir, elle vient, si elle ne veut pas venir, elle ne vient pas. Je souhaite beaucoup de courage à Ludovine (que je salue) et la félicite de n’avoir rien lâché malgré des pressions très fortes. Je tiens par contre à avertir les manifestants : Frigide Barjot dispose d’un service d’ordre personnel qu’elle appelle la Barjot Team, composé de 180 miliciens bottés et casqués, avec des matraques, pas formés donc dangereux. Et je m’interroge : Arrivera-t-on à les distinguer, demain, des forces de l’ordre ?

Autres articles

29 Commentaires

  • Fairfall , 25 mai 2013 @ 17 h 36 min

    Il faut le savoir : Tous les avertissements de Ayrault et de Valls, tout cela ressemble à des aveux : Le gouvernement a d’ores et déjà décidé d’infiltrer massivement la manifestation avec nombre de policiers en civil pour y provoquer des incidents. Si vous repérez ces policiers ne vous contentez pas de les désigner, « marquez-les » avec des confettis par exemple.

  • jejomau , 25 mai 2013 @ 17 h 45 min

    Ceux qui vous aident quand vous êtes dans la mouise avec la Taubira, c’est l’AGRIF. C’est le moment de les aider pour qu’elle continue à nous défendre :

    http://www.lagrif.fr/agir/adhesion-abonnement

  • Christiane , 25 mai 2013 @ 18 h 37 min

    Il faudra doubler de vigilance, outre les policiers en civil, il y aura également la milice
    bottée ( ou non ) de Barjot. Les hordes de sauvages venues des banlieues n’ont pas fait l’objet d’une telle attention; à eux, tout leur est permis. Merci Barjot de nous avoir conduit dans une impasse le 24 Mars. Il est de plus en plus évident que si tu as trahi
    les braves gens qui te faisaient — à tort — confiance, tu as été l’alliée fidèle du pouvoir et de l’ UMP. A présent, reste chez toi, on ne veut plus voir ta sale bouille dans nos rangs car il faudrait te surveiller en tant qu’infiltrée et, ta présence créerait un malaise.

  • alain , 25 mai 2013 @ 18 h 41 min

    a) il faut filmer les actions des flics en civil

    b) l’espagnol Valls est franc-maçon comme Taubira et Peillon.

  • Alain Cavaillé , 25 mai 2013 @ 19 h 03 min

    POUR MOI, CE SERAIT D’ABORD TRANSGRESSIF ET AU BESOIN VIOLENT.
    CHÈRE MADAME, VOTRE DISCOURS NE TIENT PAS : SI VOUS VOULEZ “TRANSGRESSER”, C’EST TRÈS BIEN, MAIS EN FACE ILS NE RESTERONT PAS LES BRAS CROISÉS…ALORS, QUE FEREZ-VOUS ?
    VOUS VOUS LAISSEREZ TABASSER SANS RIEN FAIRE ?
    ET SI C’EST UN GAMIN OU UNE GAMINE QUI SE FONT TABASSER, METTONS LES VÔTRES, QUE FEREZ-VOUS ?
    Navré de vous reprendre, mais moi on m’a tiré dessus à la mitrailleuse et les gens tombaient comme des mouches, le 26 Mars 1962 sur la Place de la Grande Poste à Alger. Et je peux vous dire que ceux qui avaient installé les mitrailleuses le matin sur les toits du Gouvernement Général, bien reconnus à la jumelle par mon père et moi,
    C’ÉTAIENT DES GENDARMES MOBILES

  • JSG , 25 mai 2013 @ 19 h 08 min

    Oui, c’est primordial, plus il y aura de gens qui filmeront, moins les outranciers des médiats n’auront d’arguments à vômir devant les micros, et moins les provocateurs auront les coudées franches.
    Tous les gens qui pourront filmer depuis leur balcon, permettront d’avoir une idée précise de l’importance et des mouvements à l’intérieur des cortèges.
    Quant à Monsieur Valls, il fait son travail, mais il n’a pas à donner de leçons de démocratie ni de maintien de l’ordre depuis l’affaire du PSG.

  • Alain Cavaillé , 25 mai 2013 @ 19 h 09 min

    Franc-maçons, ILS LE SONT TOUS, et pas seulement à gauche, hélas, l’UMP en est pourrie et c’est pour cette simple raison qu’ils forment cette “classe politique” qui est maintenant une véritable oligarchie.

    A votre avis, que devrons-nous en faire de ces salopards ?

Les commentaires sont fermés.