Béatrice Bourges : «J’en appelle à la résistance non-violente transgressive»

Nouvelles de France a rencontré Béatrice Bourges, un des porte-voix du Printemps français, à la veille d’un gros rassemblement national pour la famille et contre la loi Taubira dans les rues de Paris.

Béatrice Bourges, comment réagissez-vous aux propos de Manuels Valls qui parle de faire interdire le Printemps français ?

Le Printemps français étant un état d’esprit, je ne vois pas comment Manuel Valls peut l’interdire. En effet, il n’y a aucune association ni structure ni dirigeants ni organigrammes. Moi-même, je suis par exemple loin de connaître tout le monde au Printemps français… C’est d’ailleurs le principe de la résistance : même sous la torture, je ne pourrai rien dire, parce que j’ignore tout des membres du Printemps français si ce n’est qu’ils sont pacifiques et transgressifs. Autant dire que Manuel Valls ne pourra pas interdire ce vent d’espoir et de liberté qui souffle sur la France, à moins de supprimer la liberté d’expression. Je remarque que, depuis quelques jours, il semble perdre le contrôle de lui-même, c’est sans doute l’inquiétude de voir que le mouvement ne faiblit pas. Je lui conseille plutôt de se préoccuper des délinquants en banlieues et des trafiquants d’armes.

Pensez-vous qu’il cherche à vous diaboliser ?

Manuel Valls est dans la toute puissance et s’imagine sans doute au-dessus des lois. Ce genre d’annonces est, pour lui, un moyen de diaboliser le Printemps français. Soit il est courant du fait que nous sommes pacifiques et donne volontairement dans la désinformation – ce ne serait pas son premier mensonge – soit il est mal informé sur nous, ce qui pose la question de ses compétences. Je note que Manuel Valls a annoncé qu’il étudiait la dissolution du Printemps français le jour où nous manifestions devant le Grand Orient de France pour demander la vraie laïcité, c’est-à-dire la séparation entre les loges (dont le Grand Orient) et l’État. Peut-être ses frères du Grand Orient lui ont-ils demandé de durcir le ton contre nous…

“Je note que Manuel Valls a annoncé qu’il étudiait la dissolution du Printemps français le jour où nous manifestions devant le Grand Orient de France pour demander la vraie laïcité…”

Quel est votre programme, ce dimanche ?

Je manifeste au départ de la porte de Saint-Cloud puis rejoindrai les veilleurs avec qui je passerai la soirée. Notre mot d’ordre : la résistance non-violente transgressive. J’espère que Manuel Valls ne demandera pas à certaines de ses forces de l’ordre de semer le trouble et de provoquer les manifestants. S’il y a des incidents,  il en sera tenu responsable car il est chargé de la sécurité des manifestants.

Que pensez-vous des caprices de diva de Frigide Barjot de ces derniers jours ?

Sa venue ou son absence est non-sujet. La Manif pour Tous ne lui appartient pas plus qu’elle ne m’appartient, tout le monde y a sa place à condition de respecter le mot d’ordre : “Non à la loi Taubira !” Donc, si elle veut venir, elle vient, si elle ne veut pas venir, elle ne vient pas. Je souhaite beaucoup de courage à Ludovine (que je salue) et la félicite de n’avoir rien lâché malgré des pressions très fortes. Je tiens par contre à avertir les manifestants : Frigide Barjot dispose d’un service d’ordre personnel qu’elle appelle la Barjot Team, composé de 180 miliciens bottés et casqués, avec des matraques, pas formés donc dangereux. Et je m’interroge : Arrivera-t-on à les distinguer, demain, des forces de l’ordre ?

Articles liés

29Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Christiane , 25 mai 2013 @ 19 h 54 min

    Non, son travail consistait à interdire la rencontre festive du PSG au Trocadéro aprés
    les événements graves de la veille aux Champs Elysées. Il s’est montré en-dessous de tout. Mais il gonfle les muscles quand il s’agit des Français et il tentera par tous les
    moyens de nous faire réagir aux provocations des barbouzes en civil qui seront présents dans la manifestation. L’espagnol franc-maçon Manuel Gaz est un pur produit du stalinisme. C’est un lâche, fort avec les pacifistes mais une serpillière confronté
    aux sauvages des banlieues.

  • Christiane , 25 mai 2013 @ 20 h 10 min

    Ce n’est pas la première fois que la république a fait feu sur les siens. C’était arrivé en 1871, puis en 1936 sans compter les massacres qui ont eu lieu sous la Révolution, en particulier en Vendée. Oui, la république, en France a toujours fait peu de cas de la vie des Français. Au cours de ces dernières années elle a de nouveau démontré qu’elle prêtait peu d’intérêt à la vie de nos compatriotes, en ouvrant toute grandes nos frontières à des voyous qui volent, agressent, tuent, détruisent en toute impunité. Le choix d’une indépendantiste à la justice en dit long sur les intentions d’un gouvernement — le précédent n ‘était pas mieux –. Il y a longtemps que les Français auraient dû s’insurger contre leur gouvernement mais, à présent, j’espère que Dieu nous aidera dans cet ultime sursaut d’un peuple qui, trahi par ses élites, ne veut pas mourir.

  • Robert , 25 mai 2013 @ 22 h 35 min

    Méditons encore et toujours Maurras;
    “La république gouverne mal mais se défend bien.”

  • C.B. , 25 mai 2013 @ 22 h 42 min

    Redoublez de vigilance quand vous voyez des journalistes, qui ont été sollicités pour rendre compte des émeutes. Donc cherchez dans les parages les “infiltrés” qui sont payés pour provoquer.

  • Thierry Zureck , 25 mai 2013 @ 23 h 24 min

    Est-ce bien utile de rappeler ici ce que nous savons déjà. A savoir que les opinions, les prises de positions et les arguties – évidemment partagées par le sectarisme globalement matérialiste de nombre de confréries maçonniques – n’ont jamais eu de valeur qu’à l’intérieur de l’enceinte de leurs propres « temples » idéologiques et sont dédiés tout spécialement à la manipulation des masses.

    A ce propos, et entre autres « babioles » de même style, la théorie du Genre : manipulation imposée aux peuples européens via le fédéralisme européiste, n’en est-elle pas une manifeste illustration ? Mais aussi un éminent instrument de prise de contrôle de l’opinion publique ? Une opinion aujourd’hui prise en otage par l’entremise de « médiacrates » voués et dévoués à la cause oligarchique. Avec, pour conséquence – à la moindre parole contradictoire – l’exposition d’arguments aussi recuits que l’évocation d’on ne sait quelle accusation « complotiste » ou autres billevesées de même nature.
    Au reste, pourquoi le cacher, aujourd’hui comme hier, le crime de lèse-fraternité, érigée en juge, fait toujours partie de l’actualité. Sans compter qu’il y pleut toujours autant de subterfuges, de dissimulations, de censure que de menaces…

    Ce qui, à quelques exceptions près, explique sans doute pourquoi – sur la grande place de France – l’on soit bien en peine de discerner le moindre début d’enracinement un tantinet populaire de leur “philosophie”…

    Faut-il également dire que leur dévotion – en dépit de leurs affirmations – à une vision dénaturée de l’univers, du monde et de l’humanité ne plaide pas en leur faveur. D’ailleurs, de ce point de vue, n’est-il pas curieux de constater que des physiciens de renom, voire des prix Nobel, soient aux antipodes des élucubrations maçonniques qui, censées améliorer le sort des humains, renforce au contraire la puissance occulte et financière de leur (innocente ?) fratrie.

    Aussi, avant de clore le chapitre des « bienfaisances » maçonniques, posons leur cette question : pouvez-vous nous expliquer l’origine de cette fameuse théorie du Genre ? Par exemple, depuis combien de temps sévit-elle aux States ? Qui en est véritablement l’initiateur ? Dans quel but a-t-elle été mise sur pied sinon celui de déstabiliser les familles avant que de les détruire ?

    Dans cette optique, l’expérience soviétique n’a-t-elle pas déjà suffisamment démontré que tout préalable à une mainmise sur le peuple passait d’abord et avant tout par la destruction de sa cellule familiale ?

    Enfin, la « maçonnerie » internationale ignorerait-t-elle encore que l’abaissement sans limites des mœurs sociales n’ouvre jamais que sur des portes sans issue ?

    En conclusion, l’internationale maçonnique n’instrumentaliserait-elle pas « la honte du bien » ?
    Etant donné que, « La honte du Bien, disait Saint Bernard, est en nous la source de tout mal et la honte du mal est le principe de tout Bien ».

    C’est pourquoi, entre l’ombre maçonnique et la véritable lumière des aspirations humaines, les Français ont déjà choisi. Demain, 26 mai, ils le leur feront savoir !…

  • jejomau , 25 mai 2013 @ 23 h 40 min

    Nathalie Kosciusko-Morizet s’est abstenue lors du vote en première lecture à l’assemblée concernant le pseudo-mariage. Les Parisiens doivent investir la primaire de l’UMP pour faire battre NKM. Vous avez jusqu’au 28 mai pour vous inscrire. Allez-y franchement et massivement ne serait-ce que pour leur faire comprendre que nous tenons à l’abrogation de la Loi !

    Contre le pseudo-mariage homosexuel : Jean-François Legaret par exemple

    Par ici… MASSIVEMENT !:

    http://www.primaireparis.fr/

  • PG , 26 mai 2013 @ 1 h 39 min

    Je crains que Mme BOURGES soit naïve. Son passé de collaboratrice parlementaire de l’UMP et de soutien à SARKOZY Gender l’empêche pour l’instant de saisir une constante de la République : tout ce qui s’oppose à son idéologie part en prison, est privé de ses biens (les inventaires, les congrégations, 1905) voire subit la mitraille : 1934, Excès de la Libération, guerre d’Algérie.
    J’ai souvent rencontré les CRS ou gendarmes mobiles durant ma vie militante : ils n’ont pas d’état d’âme, et peuvent se comporter en vrais voyous, surtout avec les plus faibles. Ils sont aux ordres et tireront si on le leur commande.
    Etre transgressif sans envisager la violence, c’est ne pas comprendre que rompre avec le système en actes, ce n’est pas donner des interviews. Il existe un risque que coule le sang innocent, et c’est vraiment très naïf, très naïf de ne pas vouloir le voir..

Les commentaires sont clôturés.