Hommage / Hélie de Saint-Marc raconte le Putsch des généraux et l’Algérie française (2/2)

Après avoir raconté son expérience de la Déportation et de la Guerre d’Indochine, Hélie de Saint Marc se confie à nouveau. L’ancien commandant en second du 1er REP qui avait rebellé ce régiment à l’occasion du Putsch des généraux confie à Nouvelles de France ses souvenirs de cet évènement, comme si vous y étiez.

Le Putsch des généraux raconté par Hélie de Saint-Marc :


 


Hélie de Saint-Marc raconte son expérience de l’Algérie française :

> Entretien publié le 11 mars 2011 sur NDF.fr.

Autres articles

14 Commentaires

  • Christiane , 26 Août 2013 à 16:31 @ 16 h 31 min

    Il n’y a

  • Christiane , 26 Août 2013 à 16:34 @ 16 h 34 min

    Il n’y a qu’un nouveau putsch militaire qui puisse sauver la France. Il est à regretter
    que les généraux alors, n’aient pas décidé de prendre l’ Elysée. Vu le désa

  • Christiane , 26 Août 2013 à 16:36 @ 16 h 36 min

    Il n’y a qu’un nouveau putsch militaire qui puisse sauver la France. Il est à regretter
    que les généraux alors, n’aient pas décidé de prendre l’ Elysée. D’après les différents comptes rendus de 1968, vu le désarroi de de Gaulle devant la rébellion
    des étudiants, Il n’aurait pas tenu tête longtemps face aux militaires.

  • Charles , 26 Août 2013 à 17:00 @ 17 h 00 min

    Tout est bien plus compliqué que vous ne le pensez.

    De Gaulle n’a été “autorisé” à revenir au pouvoir en 1958
    que parce que il avait donné des assurances au camp adverse.

    En plus ,il y avait plusieurs camps adverses en 1957/1958.

    Entre autres,il est dit qu’il avait reçu une délégation secrète
    du FLN en 1957 pour avoir son opinion sur l’Algérie.

    En plus,il y avait le grand frère soviétique qui lorgnait sur une nouvelle zone d’influence.
    En plus des interets privés du pétrole qui voulaient dégager les Français d’Algérie.

    Il n’empeche que l’abandon en rase campagne des algériens harkis
    qui avaient choisis la France fut une lamentable trahison qui explique
    la révolte des officiers comme des sous officiers et des hommes du rang

  • Diex Aïe ! , 26 Août 2013 à 18:11 @ 18 h 11 min

    De Gaulle est la dernière des pourriture! Une saloperie de traître et 2 fois déserteur!

  • François Desvignes , 26 Août 2013 à 18:32 @ 18 h 32 min

    le Lys noir ne pense qu’à cela, et beaucoup d’entre nous avec eux.

  • François Desvignes , 26 Août 2013 à 18:34 @ 18 h 34 min

    Peut-être, mais il est mort.

    et nous en avons une myriade devant nous, bien vivants.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen