Primaire UMP : Pour Charles Beigbeder, «les déclarations de NKM sont insupportables»

Charles Beigbeder est un soutien actif de Jean-François Legaret dans la course à la mairie de Paris. Se confiant sur la primaire organisée par l’UMP, l’entrepreneur-homme politique ne mâche pas ses mots contre les positions de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Que pensez-vous de la polémique suscitée par Nathalie Koziusko-morizet en s’absentant de manière « militante et engagée » sur le projet de loi Taubira et de ses déclarations sur les primaires UMP dont les militants seraient trop à droite?

Je pense que les Français en ont marre d’être méprisés. Les déclarations de NKM sont insupportables. C’est vraiment méconnaître la réalité du terrain que de faire de telles déclarations. Ce qui se passe aujourd’hui, avec l’élan suscité par La Manif Pour Tous notamment, c’est la recomposition de la droite.

Elle a tort de demeurer dans des schémas de pensée du passé. Le bouillonnement est souhaitable à droite. Aujourd’hui, beaucoup de jeunes s’impliquent à droite contre le Gouvernement et cette loi immorale. Ce mouvement est une bonne nouvelle et il est absurde de vouloir le stigmatiser. Elle ne comprend pas ce qui est en train de se passer. Il s’agit d’un mouvement de fond provenant de la base majoritaire de nos sympathisants.

Pourquoi ce mépris pour La Manif Pour Tous, selon-vous ?

C’est très maladroit de sa part et l’on peut imaginer qu’il y chez elle une certaine nervosité, peut-être la peur d’une surprise…

Comment réagissez-vous à la polémique nourrie par les déclarations de Guillaume Peltier qui a donné sa préférence à d’autres candidats ?

Je pense qu’il faut savoir écouter ce que nous disent nos sympathisants. Et sur ce point, un récent sondage BVA indique qu’ils sont favorables aux propos de Guillaume Peltier.

Pourquoi avoir choisi de soutenir Jean-François Legaret à la primaire UMP ?

Legaret est un libéral qui cherche à redynamiser le tissu économique ainsi qu’à revenir à une politique de bon sens concernant la politique du logement à Paris qui impose une mixité sociale aberrante au mépris des classes moyennes. Jean-François Legaret connaît les dossiers et comprends l’importance des valeurs au moment où les Français vivent une crise d’identité. S’il est élu, je m’engage à promouvoir avec lui les valeurs judéo-chrétiennes, qui sont des valeurs séculaires et qui doivent être respectées.

De même en matière de sécurité, il a compris cet impératif de tolérance de zéro, de lutte contre les incivilités. Je pense à cet égard, qu’il faudrait revenir à sur la loi napoléonienne qui confère au préfet de police des pouvoirs exorbitants en matière de sécurité à Paris. La logique voudrait que ce fût le maire qui en dispose.

S’il était élu, Jean-François Legaret poursuivrait-il le financement des associations homosexuelles comme Act Up-Paris ?

La diminution des subventions aux associations qui gravitent autour de l’actuel maire de Paris est une nécessité. La municipalité entretien ces associations. C’est un véritable scandale. Si les associations ne sont pas capables de gérer un budget sans recevoir moins de 50% d’aides publiques, je pense qu’il faut arrêter les subventions, surtout quand il s’agit d’activités néfastes.

La mairie de Paris fait souvent la promotion de l’idéologie du genre, qu’en pensez-vous ?

Je suis contre cette théorie et je m’engage à veiller à ce qu’elle ne soit pas promue à Paris. D’ailleurs, je lutte politiquement contre l’actuelle députée PS du 12ème arrondissement, Sandrine Mazetier, qui voulait débaptiser les écoles maternelles et remplacer ce nom par « première école ». Je pense que l’altérité homme-femme est une valeur qu’il faut préserver. Antoine de Saint-Exupéry écrivait dans Pilote de Guerre : « Gare au jour où le principe d’égalité s’abâtardit alors en principe d’identité ». Cette phrase me semble raisonner plus que jamais.

Quel est l’objectif de cette primaire à l’UMP ?

Très concrètement, le but de ces primaires est de composer une majorité cohérente, fondée sur des valeurs et qui rassemble les sensibilités de droite.

> Pour faire battre Nathalie Kosciusko-Morizet, les lecteurs parisiens de Nouvelles de France peuvent s’inscrire jusqu’au 3 juin prochain à l’adresse suivante : http://www.primaireparis.fr/

Autres articles

41 Commentaires

  • Lamy , 28 mai 2013 @ 17 h 32 min

    Pour une phrase qui bat la charge, il vaut mieux résonner que raisonner ( comme un tambour !!). Pour le reste, entièrement d’accord, NKM est le type même de la bourgeoise snobinarde et coincée qui donne envie d’aller militer au Front de gauche

  • Jean , 28 mai 2013 @ 17 h 34 min

    BRAVO M. Beigbeder !!!

    Une parole décomplexée, des valeurs ré-affirmées, un politiquement correct mis de côté !

    Franchement, ça fait du bien !

  • Freddie , 28 mai 2013 @ 18 h 35 min

    Bravo ! Je suis allée à une réunion avec Legaret et effectivement, il défend les points cités.

  • diego , 28 mai 2013 @ 18 h 43 min

    NKM est à la droite ce qu’est le kebab est à la diététique.

  • Marius , 28 mai 2013 @ 18 h 53 min

    C’est Charles Beigbeder qui aurait dû être candidat UMP à Paris !
    Son Pacte pour Paris était bien meilleur que tous les autres :
    http://pactepourparis.fr
    Enfin une membre UMP liberal-conservateur ! Cela devrait être la ligne majoritaire du parti.

  • Domi , 28 mai 2013 @ 18 h 56 min

    et le rap à la musique

  • Marino , 28 mai 2013 @ 19 h 02 min

    La UNE de Minute : Pour 3 euros, payez-vous NKM

    […]

    La première « victime » de la Ma­nif pour tous, ce qui nous ravirait, pourrait être Nathalie Kosciusko-Morizet. Elle s’est en effet littéralement en­lisée dans le bourbier de la prima­ire « ouverte » de la droite parisienne dont le premier tour se dé­roulera du 31 mai au 3 juin. Au mo­ment où nous écrivons ces lignes, le 27 mai, seuls 15 000 électeurs parisiens se sont inscrits sur internet et se sont acquittés des trois euros né­cessaires pour prendre part à cette consultation inédite. Il n’est pas trop tard pour bien faire… Et puis trois euros, quand c’est pour une œu­vre…

    […]

    http://www.minute-hebdo.fr/tout-minute/actualites/571-pour-trois-euros-on-peut-se-faire-plaisir-pourquoi-nkm-peut-perdre-la-primaire

Les commentaires sont fermés.