Plouhinec-Częstochowa, un pèlerinage à pied hors du commun par deux retraités bretons

Plouhinec-Częstochowa, un pèlerinage à pied hors du commun par deux retraités bretons

Jean-Jacques et Agnès Le Floch le dimanche 6 août devant le sanctuaire de Jasna Góra à Częstochowa

Plus de 2350 km à pied en un peu moins de 4 mois, à 70 et 68 ans respectivement, pour aller s’agenouiller devant l’icône miraculeuse de la Vierge Noire de Częstochowa, en Pologne, depuis Plouhinec, en Bretagne : c’est le pèlerinage réalisé cette année par Jean-Jacques et Agnès Le Floch.

Partis le lundi 10 avril, ils sont arrivés au sanctuaire de Jasna Góra, qui abrite la chapelle de l’icône, le vendredi 4 août. Pays traversés pour arriver en Pologne à pied : France, Allemagne et Tchéquie.

Source : https://www.plouhinec-czestochowa.fr/notre-chemin/

C’est le troisième pèlerinage de Jean-Jacques et Agnès. Ils s’y sont mis il y a huit ans, au rythme d’un pèlerinage tous les quatre ans. Il y a d’abord eu le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, puis Rome, et maintenant Częstochowa. Avec leur blog, tenu au jour le jour, tel un journal de route, il y aurait de quoi publier un livre. Sa lecture est passionnante, car elle nous fait redécouvrir, à travers les rencontres quotidiennes de nos deux Bretons, l’Europe chrétienne que l’on aurait pu croire disparue. C’est aussi presque un guide touristique, où les choses vues et entendues sont joliment racontées et agrémentées de photos, avec souvent des détails et anecdotes historiques. Surtout, il ne faut pas oublier de cliquer sur “Lire la suite” pour voir tout le compte rendu de chaque journée. Ce journal de voyage est encore une démonstration de la bienveillance du plus grand nombre, car partout les deux pèlerins ont trouvé des gens pour les aider. Et c’est surtout un témoignage de foi.

Avec mon épouse Agnieszka, nous avons rencontré Jean-Jacques et Agnès tout près de leur but. Nous étions le jeudi 27 juillet à Wadowice, la ville de naissance du pape Jean-Paul II, avec un groupe d’amis du mouvement Communion et Libération, et mes deux compatriotes y étaient justement au même moment. Mais ce sont nos amis polonais qui les ont rencontrés, avec leur petit drapeau breton. Après avoir conversé un peu en anglais, très impressionnés par le périple de ces deux retraités français, nos amis nous ont appelés, pour que nous les rejoignions. Mais nous avons manqués les pèlerins, déjà repartis. Grâce aux renseignements donnés par les Le Floch, nous avons cependant pu facilement tomber sur leur blog et nous les avons joints par le formulaire de contact, ce qui a permis d’échanger nos numéros de téléphone. En visite quelques jours plus tard chez mes beaux-parents, à une vingtaine de kilomètres de Częstochowa, nous avons pu les rencontrer sur leur route et passer un moment ensemble. Ils ont beau être très modestes, leur performance a été remarquée, puisqu’ils ont été invités à parler de leur pèlerinage à la radio de Częstochowa (à écouter ici avec les questions uniquement en polonais mais les réponses de Jean-Jacques en français puis traduites en polonais). Ce n’est pourtant pas les pèlerins qui manquent à Jasna Góra, en particulier en cette première quinzaine d’août où des dizaines de milliers de chrétiens convergent vers la Vierge Noire de Częstochowa. Une journaliste de Gość Niedzielny, un hebdomadaire catholique qui est aussi le plus gros hebdomadaire d’actualités en Pologne, m’a contacté, après avoir eu vent de leur périple par un ami commun (un de ceux qui les avaient aperçus à Wadowice), pour les rencontrer alors qu’ils faisaient un peu de tourisme dans la ville de Cracovie après leur pèlerinage, mais elle les a manqués. Ils ont aussi eu droit à un article dans un journal bavarois, lors de leur passage en juin dans cette région d’Allemagne.

Source : https://www.plouhinec-czestochowa.fr/2017/06/25/66%C3%A8me-%C3%A9tape-weidenberg-kastl-21-kms-auf-wiedersehen-weidenberg/

Et pourquoi donc nos deux retraités bretons ont-ils voulu faire ce long pèlerinage ? Ils le disent clairement, ce n’était pas pour demander de nouvelles grâces à Dieu, mais pour remercier la Vierge et son Fils Jésus-Christ pour leur vie heureuse, pour leur quatre enfants et treize petits-enfants, pour toutes les grâces dont le Seigneur les a déjà comblés.

Source : https://www.plouhinec-czestochowa.fr/2017/08/05/1er-jour-%C3%A0-czestochowa/

J’ai appris au passage que la langue bretonne était encore bien vivante, contrairement à ce qu’on en dit : les parents de Jean-Jacques la parlaient entre eux quand il était enfant. Sa mère, décédée au tout début de leur voyage, ne s’exprimait plus qu’en breton durant la dernière période de sa vie terrestre, et Jean-Jacques lui-même enseigne le breton, y compris à son épouse Agnès originaire du Nord, et il participe à la préparation de la liturgie en breton dans son diocèse.

Mais pour le reste, tout est raconté sur le blog Plouhinec-Częstochowa des Le Floch !

Autres articles

2 Commentaires

  • Pierre 17 , 19 Août 2017 à 11:14 @ 11 h 14 min

    Quels seront les fruits de ce pèlerinage ? Un grand mystique, Saint Paul de la Croix ne désapprouvait pas et n’approuvait pas de tels exercices. Mais il souhaitait vivement que les chrétiens se retournent sur eux-mêmes avant de se promener. Aujourd’hui, il y a beaucoup trop de manifestations touristiques qualifiées pèlerinages.

  • Jacques , 19 Août 2017 à 12:20 @ 12 h 20 min

    N’en déplaise au “Normand” Saint Paul de la Croix (peut-être bien que j’approuve, peut-être bien que non !), Saint Paul de Tarse disait que chacun avait des charismes différents. Il faut accepter ces différences. A notre époque où presque tout le monde part “se promener” pendant les congés payés, c’est quand même beau de “se promener” pour la gloire de Dieu ou pour Le (Lui et sa sainte mère) remercier de tant de grâces reçues ! Les fruits ? Quel beau témoignage pour les enfants, petits-enfants… ! Bravo Jean-Jacques et Agnès ! Et continuez longtemps à “vous promener” tous les quatre ans dans tous les sanctuaires du monde !

Les commentaires sont fermés.