« Scoop » moisi du Canard Enchaîné : Luc Ferry dénonce « une histoire montée de toutes pièces »

Interrogé jeudi dans “Les Grandes Gueules” (chaque jour de la semaine entre 10h et 13h sur RMC), l’ancien ministre de l’Education nationale accusé par Le Canard Enchaîné d’être payé par l’Université Denis Diderot (Paris 7) sans donner de cours donne sa version des faits aux animateurs Alain Marschall et Olivier Truchot :

“Mais enfin, tout cela est absurde. Ça me fait hurler de rire. Non, c’est grotesque, je suis simplement dans la situation de milliers d’enseignants en France qui sont détachés auprès d’un organisme, d’une administration et donc déchargés de service. Alors je suis déchargé de service, pourquoi ? Parce que je préside un des petits conseils qui s’appelle le Conseil d’analyse stratégique. Donc, en tant que Président de ce petit conseil depuis cinq ans, je suis déchargé de service. Pourquoi il y a un problème cette année ? La vérité, c’est tout bête, c’est que la nouvelle loi sur l’autonomie des universités fait que les professeurs d’université ne peuvent plus être mis à disposition d’organismes qui ne sont pas agréés par l’université. Bon. Et donc, ce qui se passe, c’est que ça ne s’appelle plus “mis à disposition”, ça s’appelle “détachement” et donc l’arrêté de détachement est en cours, on en a évidemment parlé depuis des mois avec le Président de l’université qui est un homme charmant, un confrère et qui m’a évidemment jamais convoqué, enfin tout cela est ridicule (…) Pourquoi ça a mis du temps ? Tout simplement parce que la loi est nouvelle.

Donc Le Canard Enchaîné s’acharne ? Il y a une petite cabale contre Luc Ferry en ce moment ?

Honnêtement, vous le savez bien quand même, c’est pas un hasard si Le Canard Enchaîné sort un tombereau de saloperies sur moi aujourd’hui. C’est de bonne guerre, j’ai l’habitude.

C’est lié à tes déclarations à la télé, au “Grand journal” ?

Je pense qu’on est en train d’essayer de me régler mon compte. Oui, sans être paranoïaque, franchement, ça y ressemble, non ? Et même quand on est paranoïaque, comme dit l’autre, on peut aussi avoir des ennemis. Donc, là, franchement, c’est une histoire qui est montée de toutes pièces.”

Autres articles