Libé associe Marine Le Pen au tireur présumé de Québec puis rétropédale…

Libé associe Marine Le Pen au tireur présumé de Québec puis rétropédale…

Malgré l’absence d’éléments probants, Libération a suscité l’indignation de sympathisants du Front national en qualifiant le suspect de la fusillade de Québec de «pro-Le Pen». Le journal a fini par retirer la mention litigieuse. «Attentat contre une mosquée de Québec : ce que l’on sait sur le principal suspect pro-Le Pen», voilà le titre que le journal Libération a choisi pour mettre en tête de son article tiré d’une dépêche AFP consacrée au profil d’Alexandre Bissonnette, tireur présumé de la fusillade ayant causé six morts le 29 janvier. Concrètement, le corps de l’article reprend mot pour mot le texte de la dépêche, seul le titre ayant été modifié.

L’AFP, dans sa dépêche originale intitulée «Un étudiant aux idées nationalistes auteur présumé de la fusillade à Québec», a retranscrit le post d’une page Facebook comptant moins de 3 500 personnes intitulée «Bienvenue aux réfugié.es – Ville de Québec». L’administrateur dépeint le suspect comme «malheureusement connu de plusieurs militants à Québec pour ses prises de positions identitaires, pro-Le Pen et anti-féministes à l’université Laval et sur les réseaux sociaux», sans donner le moindre détail.

Choqués par le titre de Libération, plusieurs internautes ont interpellé le journal afin de faire part de leur mécontentement.

D’autant que dans un second temps, l’AFP a modifié sa dépêche en supprimant le post de la page «Bienvenue aux réfugié.es – Ville de Québec» et en précisant ce qui fait d’Alexandre Bissonnette un pro-Le Pen : il a «liké» la page Facebook de Marine Le Pen – de même que des dizaines d’autres, aux sensibilités politiques très variées. Ce qui n’a pas échappé à cet utilisateur, qui rappelle que le suspect a par exemple aussi «aimé» la page du Nouveau Parti Démocratique, formation politique située très à gauche au Canada.

Source

Articles liés