Pétition contre le spectacle transgenre et pornographique qui salit l’image de sainte Jeanne d’Arc !

Pétition contre le spectacle transgenre et pornographique qui salit l’image de sainte Jeanne d’Arc !

 

Scandale sans nom ! Le personnage-symbole de Jeanne d’Arc est en ces jours l’objet d’une représentation transgenre et pornographique à l’Opéra national de Lyon, conventionné par le ministère de la Culture.  Et c’est encore un spectacle de l’ignoble Castelluci, le créateur de Golgota Picnic ! Au début de la pièce la comédienne “change de sexe” et, malmenée entre “extase et folie” par la mise en scène de Romeo Castellucci, elle est intégralement dévêtue durant l’essentiel du spectacle. Témoignez de votre indignation au Ministre de la Culture.

Signez ici votre protestation et exigez que ce spectacle honteux pour la France reste toujours interdit dans les agendas culturels liés à son ministère.

Mon CARTON ROUGE au ministre de la Culture

Madame le Ministre,

Une version dénaturée de l’oratorio dramatique « Jeanne au bûcher » de Claudel et Honegger est présenté à l’Opéra national de Lyon depuis le 21 janvier et jusqu’au 3 février 2017.

« Oublier tout ce que l’on connaît à propos de Jeanne » : voilà comment le metteur en scène Romeo Castellucci aborde ce spectacle.

Pour lui, il s’agit de « s’insurger contre les symboles, contre l’hagiographie, contre la commémoration nostalgique de l’histoire et contre la célébration de l’héroïne céleste. »

Malmenée entre « extase et folie » par la mise en scène, l’actrice — qui au début de la pièce est un « homme » — est intégralement dévêtue durant l’essentiel du spectacle. Elle mimera aussi un supplice en s’aspergeant de peinture, de terre, de farine et d’eau.

Le Monde du 26/1/17 en offre un résumé qui en dit long sur le « choc émotionnel » causé par la comédienne, seule en scène : « Quelle actrice peut à ce point se vêtir de sa nudité ? Fille maudite et sorcière caracolant un balai entre les jambes, frêle jeune fille portant l’immense épée plus brûlante que la croix, cavalière enfin, couchée sur le côté, la jambe mimant sur le cadavre d’un cheval blanc le galop éperdu d’une course convulsive. »

Madame le Ministre, voir souillée publiquement la figure de sainte Jeanne d’Arc est pour moi inacceptable !

A cela s’ajoute un scandale supplémentaire : l’Opéra national de Lyon est lié au ministère de la Culture à travers une convention, statut lui permettant de bénéficier de la perfusion financière depuis la poche du contribuable, c’est-à-dire la mienne.

Je requiers de toute urgence votre intervention auprès des théâtres publics qui vous sont attachés pour interdire une nouvelle présentation de ce spectacle idéologique et pornographique qui avilit l’image de Jeanne d’Arc !

Veuillez croire, Madame le Ministre, à l’expression de ma vigilante considération

Articles liés