“Laurent Louis est un accident de la démocratie”

Jeudi dernier, le ton est monté entre le Premier ministre belge Elio Di Rupo et le député indépendant Laurent Louis qui l’a de nouveau traité de pédophile :

L’oligarchie cherche maintenant à faire taire l’élu. Par tous les moyens, même légaux :

Autres articles

8 Commentaires

  • Charles , 1 avril 2014 @ 8 h 44 min

    La moins mauvaise solution pour la Belgique
    consiste à la découper en 3 parties:
    1.La Flandre
    2.La Wallonie
    3.Bruxelles capitale.
    Ceci est regrettable,mais c’est ainsi.
    La Belgique des années 60 n’est plus de ce monde.

    Chaque nouvelle entité pourra se concentrer sur ses propres problèmes
    sans être paralysée ou perturbée par la cohabitation forcée avec les autres.

    Ceci est particulièrement vrai pour la Wallonie qui est dans le déni du réel.
    Face à elle même la Wallonie avancera plus vite avec des vraies décisions.
    Actuellement,la cohabitation forcée donne une raison d’être aux élites politiques.

  • Eric , 1 avril 2014 @ 10 h 09 min

    La dignité de l’assemblée …. de quoi rire avec ces pédophiles qui ont des fonctions élevées et qu’on voudrait blanchir.
    Une pensée aussi pour le cas Coln Bendit.

  • Jo , 1 avril 2014 @ 10 h 14 min

    La Belgique est appelée à disparaître. Ce n’est pas la morale qui étouffe ce pays.
    L’affaire Dutroux a sonné le glas… et l’euthanasie des enfants ! Autant avoir accordé l’autorisation de certaines cérémonies… Et ce pays se permet de faire la morale… !
    Intéressant certains propos notamment ceux de monsieur Bernard Clerfayt -FDF- : “il appartient aux chefs de groupes constitués.. comment on peut empêcher monsieur Laurent Louis de dépraver la démocratie” !

    Tout est dit. La vérité déprave la démocratie !!
    L’affaire Dutroux fait très mal !

  • monhugo , 1 avril 2014 @ 13 h 35 min

    Laurent Louis est islamophile.
    Pour ma part, c’est l’élément de son “profil” que je retiens en priorité.
    La Belgique est encore plus en danger que notre pauvre pays, pourtant !

  • Charles , 1 avril 2014 @ 18 h 37 min

    On notera le “style” ampoulé des députés francophones
    qui ne sentent plus pisser et se drapent dans une “importance”comique.
    On peut entendre la soie craquer.

    Des grands mots,des airs de théâtre,des tons d’opéra etc

    A mon avis,les députés néerlandophones sont bien plus pratiques.
    La Belgique actuelle est devenu un leurre politique pour ne parler de rien.

    Elle pourrait survivre en confédération pour les questions de défense.
    Ceci avec Gand pour capitale Flamande,Bruxelles pour Bruxelles
    et Namur pour la Wallonie.

  • jpr , 2 avril 2014 @ 13 h 23 min

    Il faut empêcher à tout prix les représentants du peuple de s’exprimer et de le représenter, eux qui osent dénoncer les travers des pervers politiques qui nous gouvernent. Honte aux médias aux ordres qui défendent le système oligarcho-maçonnique. Mais la honte est un sentiment que la gauche ne connait pas.

  • xtemps , 2 avril 2014 @ 13 h 37 min

    Même si nous pouvons ne pas être d’accord avec ce Laurent Louis et protégé par son immunité parlementaire, nous démontre le pouvoir sous couvert d’immunité parlementaire des autres aussi, qui ont tourné le dos à leur peuple, pour une instance externe qu’est l’union européenne, sans consultation populaire, est une démarche totalitaire contre le gré des peuples, avec aucun recours, n’est pas une démocratie, mais une dictature, est un peuple prisonnier du système totalitaire dictatorial sans démocratie.

Les commentaires sont fermés.