VIDÉO | Les résultats du féminisme au Canada

Le Canada est à la pointe de « l’évolution féministe » après avoir renoncé subitement à son héritage dans les années 70. L’idéologie déconstructiviste a fait un long travail de sape là-bas et a fini par bouleverser les équilibres sociaux brutalement.

En 1989, après des années d’oppression envers les derniers hommes de là-bas, un déséquilibré, Marc Lépine, a eu un geste terrible  en massacrant quelques féministes de l’école polytechnique de Montréal. Son manque de retenu a renforcé l’oppression sur des centaines de milliers d’hommes (car toutes les occasions sont bonnes pour les féministes). Jamais elles ne se sont remises en question quant à la folie qu’elles ont provoquée (2).

Désormais le Canada a légalisé les unions des duos homosexuels et vend le ventre de ses femmes sans vraiment se poser de questions (1).

Quand je discute avec des Canadiens, je sens systématiquement une chose par rapport aux femmes : la peur ; et par rapport aux féministes : des complexes. Pourquoi ? Eh bien regardez cette vidéo, vous comprendrez à quoi a abouti l’éducation féminisée là-bas :

> Durandal Léonidas anime un blog.

Notes :
1. http://www.aimeles.net/la-gpa-en-verite-gestation-pour-autrui/
2. “Aperçu de l’argumentaire et des enjeux du discours masculiniste”, http://www.ababord.org/spip.php?article603

Autres articles

7 Commentaires

  • Luc Roméro , 2 Avr 2014 à 7:25 @ 7 h 25 min

    Marc Lépine est né avec un nom maghrébin…

    http://www.xn--pourunecolelibre-hqb.com/2011/11/catherinette-dans-un-bureau-municipal.html

    (il faut descendre un peu pour lire sur Marc Lépine)

  • Fikmonskov , 2 Avr 2014 à 10:19 @ 10 h 19 min

    Si c’est ça l’éducation féminisée, alors je ne comprends plus rien à ce que veut dire le mot “féminin”…

    Ça, c’est de la masculinisation à outrance, pas de la féminisation.

  • champar , 2 Avr 2014 à 10:39 @ 10 h 39 min

    Les garçons manqués et les mégères cela a toujours existé.
    Ces deux viragos se préparent un lendemain qui chante …
    Le fabliau du moyen âge, “La farce du cuvier”, n’est probablement plus enseigné à l’école, à faire lire aux enfants, cela remet les choses en place.

  • HuGo , 2 Avr 2014 à 10:47 @ 10 h 47 min

    Je pense que si le garçon, provoqué, harcelé physiquement osait lever la main et les frapper, malgré tous les coups reçus et les injures entendues…ils serait LE COUPABLE et quasi certainement condamné !!! C’est cela le très grave problème qui surgit …c’est l’injustice particulière de cette époque décadente : la discrimination (homme-femme) positive est une injustice !
    Comme toutes les discriminations positives, quelques qu’elles soient, qui vont à l’encontre du mérite, de l’effort, du courage, de la volonté …qui sont un BONUS aux passe-droits, incitants à la paresse, à la corruption, ….à l’augmentation de la violence in fine ….

  • passim , 2 Avr 2014 à 18:15 @ 18 h 15 min

    C’est hélas probable… D’autant plus que chez ce pauvre gosse il reste probablement quelque chose de cet antique devoir masculin : un mâle ne combat pas une femelle.
    Mais les hommes, de plus en plus, passent outre.
    Quand il aura compris le féminisme, ce pauvre gosse lui collera, judo ou pas, quelques pains qui feront saigner. Elles se plaindront à la justice, mais lui ne se sentira pas déshonoré.

  • passim , 2 Avr 2014 à 21:15 @ 21 h 15 min

    Autre solution : la

  • passim , 2 Avr 2014 à 21:17 @ 21 h 17 min

    Autre solution : la fuite, toute honte bue.
    http://passim-le-blog.blogspot.pt/2014_03_09_archive.html

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen