Montreuil : pour les noms de rues, zéro homme, que des femmes progressistes et à moitié étrangères !

Lu dans Le Parisien :

Habitants du quartier La Noue, à Montreuil, à vos urnes ! Depuis ce samedi, et jusqu’au 21 mai, vous êtes invités à choisir les noms des nouvelles rue et place créées dans le cadre du Projet de rénovation urbaine et sociale (PRUS) du quartier.

La ville et le conseil de quartier ont pré-selectionné sept noms de femmes : la danseuse et chanteuse Joséphine Baker, la militante pour le droit à l’avortement Simone Iff, la peintre et féministe Rosa Bonheur, la peintre mexicaine Frida Kahlo, la chanteuse égyptienne Oum Kalthoum, la montreuilloise et résistante Adrienne Maire et la chanteuse américaine Nina Simone.

Une urne est disponible à l’antenne de vie de quartier au 51, rue des Clos-Français.

Autres articles

19 Commentaires

  • Boutté , 2 Mai 2016 à 7:31 @ 7 h 31 min

    Restera quand même la place Maurice Thorez , déserteur notoire mais pas trop féminin .

  • Guy Marquais , 2 Mai 2016 à 10:59 @ 10 h 59 min

    Résistant c”est bien…n’oubliez pas quand même que si l’Allemagne était sortie vainqueur de ce conflit nos rues porteraient avec honneur et respect le nom des collaborateurs . Après 70 ans il faut commencer à réfléchir….non ?

  • clovis , 2 Mai 2016 à 11:32 @ 11 h 32 min

    Voynet a mis fin à 25 ans de recherches efficaces visant à faire de l’électricité avec les déchets nucléaires des centrales. En ordonnant l’arrêt du projet Superphénix dont la démolition coûte les yeux de la tête. Dans la fosse de Superphénix il y a toutes les recherches passées et futures effectuées par l’élite scientifique française dans une voie d’avenir. Il est vrai que cette Voynet, Dr en médecine, est aussi nulle en industrie qu’en géographie puisqu’elle situait l’Ile de la Réunion dans les Antilles!….S’il y a une rue menant à la déchetterie, il faut l’appeker Voynet!

  • Vautrin , 2 Mai 2016 à 14:17 @ 14 h 17 min

    Oh mais… L’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs, seuls les naïfs l’ignorent.

    Mais voyez : j’aime bien l’histoire écrite par un vaincu, Paul-Otto Schmidt, interprète célèbre, qui insistait bien sur le fait que ses employeurs étaient pas mal stupides et méchants, jugement confirmé par Adolf Galland, général de la Chasse du gros Göring.

    Alors croyez-vous que les collabos, idiots utiles de l’époque, eussent joui du privilège de voir leurs noms sur les plaques des rues ? Car ne vous y trompez pas : c’est le sort des idiots utiles que de disparaître tragiquement et devenir oubliés posthumes. L’oncle Adolf y aurait veillé.

    D’ailleurs, c’est le sort qui guette tous les islamophiles d’aujourd’hui, si leurs protégés, par malheur, accèdaient au pouvoir.

    Alors pour la réflexion après 70 ans, vous pouvez toujours causer, camarade !

  • Vautrin , 2 Mai 2016 à 14:21 @ 14 h 21 min

    Heu… Quel est le pourcentage d’assistés, au sein de la population invasive ?

    Ne nous jouez pas le crin-crin de “ceux qui contribuent à la croissance du pays”. On nous le sert depuis quatre décennies, et nous savons par expérience que c’est faux.

    Quant à la “tolérance”, elle est à sens unique, pas besoin de faire un dessin : l’étranger plutôt que le “souchien” comme l’éructe si bêtement Mme Bouteldja.

  • Vautrin , 2 Mai 2016 à 14:24 @ 14 h 24 min

    Bah ! Un jour elle deviendra Place de l’Émir Abd-El-Kader ou Esplanade Amirouche, allez !

  • Chevalier-de-Moncaire , 2 Mai 2016 à 21:03 @ 21 h 03 min

    Monsieur Vautrin: Chouette çá de l’oncle Adolf. En Espagne, Franco est aussi connu comme le “tío Paco” ( l’oncle François) Je suis tout a fait d’accord avec vous, L’histoire officielle est toujours celle du vaincoeur.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen