Selon Christiane Taubira, “Alain Finkielkraut a cessé de penser”

Interrogée dans “Le Supplément politique” de Canal + le 29 juin 2014 sur le nouvel immortel, Christiane Taubira déclare : “J’ai beaucoup aimé Alain Finkielkraut, au point que j’achetais systématiquement en cinq exemplaires tous ses livres, parce que j’en offrais un à chacun de mes enfants.” La présentatrice Maïtena Biraben lui demande alors ce qu’elle pense de son dernier livre, L’identité malheureuse. Réponse sèche du Garde des Sceaux : “Il a cessé de penser, il a cessé de penser. Il est en état de marcescence. C’est-à-dire qu’il tient encore debout mais qu’il se dessèche…”

Articles liés

41Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 2 juillet 2014 @ 7 h 21 min

    C’est elle qui dit çà ? Avec son crâne rabougri de vipère Guyanaise marxiste de l’HYdre d’extrême-gauche suintante de haine et de mensonges !!!!!!????????????

    Sus à la Taubira !!!!!!!!!!!!! SAINT-MICHEEEEEEEEEEEEEEEL , MONTJOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE !!!

  • Boutté , 2 juillet 2014 @ 7 h 35 min

    Si tu ne penses plus comme moi, c’est que tu ne penses pas !
    C’est tout Taubira dans une seule phrase . Quelle idée de la démocratie réduite à similitude !
    Cet ex-soixante-huitard s’est repenti de ses erreurs de jeunesse quand il en a pu lire les conséquences : quoi de plus noble que de ne pas consentir à l’enfermement idéologique ? Ce n’est certes pas à la Ministre de Sa Justice que cette correction arrivera ! Le mur des cons a encore un bel avenir , hélas . Sectarisme pas mort !

  • Boutté , 2 juillet 2014 @ 7 h 41 min

    Un de mes petits-fils, matcho comme à son âge, me demandait ce que j’avais dans le crâne . Réponse : un cerveau pardi ! Il dit oui mais les femmes , qu’ont-elles à la place ? Je reste interdit . Il s’explique : Les femmes, c’est féminin , donc elles ont une cervelle et non un cerveau !
    Je dois dire ne pas communier à ce dire mais le trouve amusant .

  • rorol , 2 juillet 2014 @ 8 h 12 min

    beurk !!!!!

  • César , 2 juillet 2014 @ 8 h 20 min

    À force de manier la haine et le mensonge on finit par projeter sur l’autre ses propres défauts. Est elle seulement consciente que, c’est elle (son cerveaux) qui se désèche, à force de manier la dialectique marxiste ? Dialectique qui ne favorise qu’une culture mortifère, tel le soleil sur un désert.

  • Henri , 2 juillet 2014 @ 8 h 39 min

    Alain Finkelkraut aurait cessé de penser ! Ah bon il est au coin si j’ai bien compris ; C’est une conception du dialogue pire que tout . Même les communistes nous reconnaissaient une pensée, même s’il la jugeait condamnée par l’histoire., mais enfin au moins ils argumentaient
    Socrate avait -il aussi cessé de penser quand il posait des questions. Il y a ceux qui decretent et qui font froid dans le dos et
    il y a ceux qui font jaillir la pensée dans le regard de l ‘autre . je préfère Socrate.

  • Castoran , 2 juillet 2014 @ 9 h 13 min

    Alain Finkielkraut pense mais … ne suit pas les bien-pensants. Donc, il est persona non grata pour les partisans de la pensée unique.

Les commentaires sont clôturés.