Encore une mesure aberrante de la mairie de Paris : les autocars antérieurs à 2001 ne sont plus autorisés à Paris

A partir d’aujourd’hui, 1er juillet 2015, les véhicules lourds anciens les plus polluants sont interdits de circulation dans Paris de 8h à 20h tous les jours. Une crainte pour les entreprises de transport touristique qui ne comprennent pas comment une interdiction va leur donner les moyens de renouveler leur flotte qu’elles ont souvent fait l’effort d’entretenir du mieux qu’elles pouvaient. “On a discuté en amont avec les représentants de la profession d’un plan sur plusieurs années. On estime qu’on est dans la concertation”, rétorque Christophe Nadjovski, adjoint au maire de Paris chargé des transports, dont le parcours étudiant et professionnel montre qu’il ne connaît rien à l’entreprise…

Autres articles

11 Commentaires

  • champar , 1 Juil 2015 à 18:01 @ 18 h 01 min

    Les visites de Paris seront limitées au minimum en durée par organisateurs, je crois que cela a déjà commencé.

    Paris commence à être plus qu’agaçant, il faudra commencer à songer sérieusement à délocaliser hors de Paris les sièges sociaux des entreprises (cela a aussi déjà commencé) et les ministères. Louis XIV avait compris la question en s’installant à Versailles au lieu de Paris, Thiers aussi …

  • V_Parlier , 1 Juil 2015 à 19:31 @ 19 h 31 min

    Paris est de toute façon invivable. Il faut vraiment que les touristes soient séduits par la légende qu’il inspire dans le monde pour persister tant, au risque de se faire dépouiller par des hordes d’importation (pas venues pour faire du tourisme). Après çà, changer de bus tous les 5 ans et mettre les anciens à la benne, voilà une mesure super-écologique!

  • Marino , 1 Juil 2015 à 22:37 @ 22 h 37 min

    Le début de la fin pour les automobilistes parisiens

    Les premières restrictions de circulation pour les véhicules les plus polluants entrent en vigueur ! A compter d’aujourd’hui, les camions et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001 sont en effet bannis des rues de la capitale

    Cette première interdiction ne devrait par ailleurs concerner qu’une infime partie du parc routier. Mais elle en entraînera bientôt d’autres. Ainsi, dès l’an prochain, les voitures d’avant janvier 1997 (une voiture sur sept d’après la mairie de Paris), les deux-roues enregistrés avant 2000 et les utilitaires légers immatriculés avant octobre 1997 deviendront eux aussi indésirables dans Paris

    A terme, c’est-à-dire entre 2017 et 2020, cette interdiction de circuler sera progressivement étendue aux autres catégories de véhicules pour atteindre notamment les voitures diesel d’avant 2011.

    Dès l’été 2016, le dispositif montera d’un cran avec l’interdiction de tous les véhicules (particuliers comme professionnels, essence comme diesel) immatriculés avant janvier 1997. Cette fois, ce sont près de 10 % des conducteurs qui seront condamnés à trouver une alternative à la voiture pour se déplacer dans Paris en semaine.

    L’objectif affiché par la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, reste l’interdiction totale du diesel dans la capitale à l’horizon 2020.

    Les socialistes ont investi énormément d’argent public dans la construction des voitures électriques, ils attendent un retour avec l’achat par les français de ces voitures.

    * Il y a plus polluant que ces véhicules..: les politicards !

  • Trucker , 2 Juil 2015 à 1:17 @ 1 h 17 min

    Savent-ils les socialistes que beaucoup de leurs électeurs issus des milieux immigrés sont utilisateurs de ces véhicules diesels pas très récents, souvent faciles à entretenir par eux même et que ceux-ci ne considère la voiture que sous son aspects purement utilitaire ( volume de transport, faible coût à l’entretien etc…..)

    Ont-ils réellement l’intention de se mettre tous ces gens à dos ?

  • Rouletabille , 2 Juil 2015 à 8:09 @ 8 h 09 min

    En fait, électoralement parlant, les immigrés extra-muros de Paris ne sont pas le principal souci d’Anita Hidalgo, mais plutôt les bobos et les branchés qui votent NKM.

  • J. Elsé , 2 Juil 2015 à 8:51 @ 8 h 51 min

    Quand Paris sera, grâce à leurs mesures débiles, devenue ville morte, il n’y aura plus de pollution, sauf celle que nous envoient nos amis (?) Allemands qui ont rallumé leurs centrales à charbon et fuel pour abandonner le nucléaire…

  • Christiane , 2 Juil 2015 à 11:14 @ 11 h 14 min

    De la part des cancres incultes et incompétents – quel que soit le domaine – qui se sont emparés du pouvoir, il ne faut pas s’attendre à des mesures intelligentes et sensées.
    Depuis l’élection de Delanoë, ce ne sont que des créatures minables qui siègent à la
    Mairie de Paris.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen