À Bordeaux, une grève des éboueurs qui dure depuis plus de dix jours

À Bordeaux, une grève des éboueurs qui dure depuis plus de dix jours

Cette grève est le mouvement le plus dur des éboueurs bordelais depuis plus de vingt ans, avec de sérieuses conséquences sanitaires. Les salariés soutenus par FO et la CGT revendiquent une hausse de salaire équivalente à celle de la hausse de leur mutuelle. Le maire de Bordeaux Alain Juppé estime quant à lui que “ce n’est plus du syndicalisme, c’est du hooliganisme” :

Autres articles

1 Commentaire

  • borphi , 4 Juil 2016 à 7:51 @ 7 h 51 min

    Juppé fait bien de parler d’Hoolyganisme.
    En effet il y a un rapprochement et une réflexion de taille à faire dans la conduite des affaires publiques:
    Faut-il poursuivre cette politique de casse du pouvoir d’achat des gens qui travaillent par des prélèvements fiscaux et sociaux toujours plus importants au profit de manifestations dites ludiques ?
    Est-il normal de mettre tant d’argent dans des manifestations sportives telles que l’Euro , les JO ou des manifestations communautaristes telles que la gaypride , les mosquées alors que des professionnels revendiquent une revalorisation de leur salaire ?
    Et que les pouvoirs publics , de la mairie de Bordeaux jusqu’au Conseil régional de l’Ile de France s’évertuent à considérer ceux qui travaillent pour la cinquième roue du carrosse ?

Les commentaires sont fermés.