Les cathos en appellent à la raison

Alors que 29% des Français de 2013 se déclarent athées (contre 14% en 2005), les catholiques redécouvrent l’utilité d’une pratique qu’ils avaient largement mise au placard depuis les années 1960 : l’apologétique (c’est-à-dire la présentation méthodique des motifs rationnels de croire en Dieu, en Jésus-Christ et en l’Église).

Si l’on ne trouve plus en librairie les manuels d’apologétique qui furent les best-sellers de la première moitié du 20 siècle (notamment celui de l’abbé Boulenger, réédité des dizaines de fois), on peut maintenant en trouver le contenu sur internet, tandis qu’un nouveau site propose des tracts à télécharger sur l’existence de Dieu, sur les prophéties annonçant le Messie, sur la Résurrection du Christ ou contre les Témoins de Jéhovah.

Une page Facebook vient également d’être ouverte sous le titre Oui, la vraie religion est facile à trouver, avec, en exergue, une citation du pape Léon XIII :

« Découvrir quelle religion est la vraie, cela n’est pas difficile à quiconque voudra en juger avec prudence et sincérité. En effet, des preuves très nombreuses et éclatantes, la vérité des prophéties, la multitude des miracles, la prodigieuse célérité de la propagation de la foi, même parmi ses ennemis et en dépit des plus grands obstacles, le témoignage des martyrs et d’autres arguments semblables prouvent clairement que la seule vraie religion est celle que Jésus-Christ a instituée lui-même et qu’il a donné mission à son Église de garder et de propager. » (Encyclique Immortale Dei, 1885)

Articles liés

44Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Trucker , 1 août 2013 @ 15 h 35 min

    Pas tant hors sujet que cela, puisque s’il faut amener des incroyants à la foi, il faut bien prendre acte que le principal motif de rejet de la religion qui est invoqué pour justifier ce refus d’ouverture d’esprit est constitué par les errements passés , quelques furent les raisons ou déraisons qui ont prévalues à ces errements.

    Je dois avouer avoir été profondément émue lors de la première veillée des veilleurs le 16 avril sur les Invalides.
    Lorsque des CRS ont commencé à frapper à coup de matraque des jeunes ( je suis plus vieux ) qui étaient à proximité de ma position, simplement parce que l’un des veilleurs essayait de repousser les CRS avec les pieds ( nous étions presque allongés sur le sol )

    De voir le calme qui animait la plupart des manifestants, encouragé en cela par celui qui ne cessais de leur parler, créant une atmosphère de sérénité (toute relative certes) face aux brutalités subies.

    Et c’est en ces circonstances que la tolérance, l’amour invoqués comme étant des vertus chrétiennes doivent être questionnées.

    Tolérant et aimant vis à vis de qui et jusqu’à quel point ?

    Là est la question pour laquelle la quette de Dieu se justifie. La réponse n’est pas évidente, alors…… quant aux circonstances qui font que l’on ressent la foi….

    moi je cherche…………et dans l’état actuel de ma réflexion je ne pense pas que la foi puisse être accessible sans subir des épreuves fortes.

    Et pour répondre à votre question, s’il ne devait y avoir qu’une seule chance de retour en arrière, comment croire que cela puisse être sans traverser des épreuves terribles ?

    Et cette foi qui nous à forgé comme nous le sommes, y compris ceux qui se questionnent comme moi, ou qui ne se questionnent plus pourrait-elle sortir victorieuse de ces épreuves ?

  • mariedefrance , 1 août 2013 @ 19 h 02 min

    Je sais, Charles.
    J’ai lu Le Camps des Saints !

    il y aura forcément un cataclysme…. une guerre sans doute.

  • mariedefrance , 1 août 2013 @ 19 h 03 min

    MdF, je suppose que vous n’aviez pas voulu écrire Ndf

    Oui j’ai lu le Camps des Saints mais aussi Bat Yé’Or et O.Fallaci…
    Ils ont été pionniers pour dénoncer l’invasion.

  • mariedefrance , 1 août 2013 @ 19 h 08 min

    Il est beau votre message Trucker encore plus que d’habitude. Je ne vous flatte pas soyez en certain, je ne suis pas du genre.

    Da

  • Gisèle , 1 août 2013 @ 19 h 14 min

    Demandez à mon curé ce qu’il pense du mot tolérance !
    Ce mot ne doit en aucun cas faire partie du vocabulaire chrétien .
    Vous devriez écouter l’ enseignement qu’ a donné l’ évêque de Vendée samedi matin aux jeunes des JMJ de Bretagne . Il a justement parlé de la position juste que doivent prendre les catholiques en ces temps mouvementés où tout est fait pour démolir les valeurs de la famille .
    Ecoutez en podcast sur RCF .
    J’étais dans ma voiture quand je l’ai entendu , je partais accompagner mon papa âgé , alors que ma maman est hospitalisée en fin de vie .
    Là ! heureusement que nous sommes une famille !

  • Gisèle , 1 août 2013 @ 19 h 17 min

    Il suffit d’ouvrir son cœur , ne pas résister et dire oui . C’est tout !
    Mais dire oui , c’est renoncer à certaines choses qui nous semblent impossibles de lâcher par peur de manquer de * bonheurs * .

  • mariedefrance , 1 août 2013 @ 19 h 20 min

    Dans ma ville , les Veilleurs demandent des volontaires – animateurs- durant le mois d’Août à cause des vacances.
    Je ne me sens pas à la hauteur pour animer.

    Certains pensent que la souffrance fait grandir.
    J’ai rencontré quelqu’un d’Eglise qui m’a dit que Jésus n’avait jamais promu la souffrance.
    Perso, je pense comme vous et j’en ai fait l’expérience.
    Il est aussi possible que des personnes n’aient pas besoin d’épreuves pour s’élever vers Dieu. C’est tellement personnel…

    IL nous a laissé notre libre arbitre mais je ne doute pas qu’IL nous regarde faire !
    Devant nous, nous attend bien des maux.

    Nous vivons dans la religion maçonnique : la laïcité, paravent des loges.
    Peillon le clame : il faut détruire le Christianisme ! (sa vidéo)

    Réfléchissez bien Turcker …. pourquoi pepère Ier défend tant l’égalité des citoyens ?
    c’est simplement pour mieux écraser leurs libertés !

    C’est ce qu'”il se passe.

Les commentaires sont clôturés.