Malgré une interdiction ignorée et méprisée par plusieurs centaines de personnes la veille, la PPP tente de sauver la face

Dans un communiqué publié dimanche 1er septembre 2013, la Préfecture de police de Paris, ridiculisée par des centaines de personnes la veille, tente de sauver la face et affirme que l’énorme dispositif déployé (500 hommes mobilisés selon nos informations) “a atteint ses objectifs”.

En oubliant de préciser qu’elle a pour cela, et de manière totalement inefficace (les jeunes et les familles sont passés par les rues adjacentes), bloqué la circulation automobile sur l’avenue de la Grande-Armée et provoqué des bouchons jusque sur les Champs-Elysées, ce qui l’a ensuite elle-même retardé pour agir place de la Concorde.

Au risque également de mentir quand elle déclare que “les services de police ont immédiatement mis fin à toute tentative de rassemblement sur la partie ouest de la place de la Concorde et au débouché de l’avenue des Champs-Élysées, en application des dispositions de l’arrêt préfectoral”.

Lol. Plusieurs centaines de personnes ont en fait pu se rassembler sur cette partie de la place de la Concorde pendant plus d’une heure, avant d’être progressivement orientés côté Tuilerie, comme elle l’admet (“Un rassemblement de quelques centaines de personnes s’est tenu à proximité immédiate du jardin des Tuileries”) sans toutefois préciser que les veilleurs étaient en fait toujours place de la Concorde. Sans raconter également que des rassemblements ont eu lieu autour du cordon de policiers sur la partie Ouest de la place, à proximité immédiate de l’Obélisque et dans le Jardin des Tuileries.

Bref, l’interdiction de la PPP n’a servi à rien et celle-ci a été contrainte de tolérer le rassemblement là où elle l’avait initialement interdit, malgré les énormes moyens engagés. Faites-le savoir autour de vous, histoire de donner des idées à votre entourage !

Autres articles

18 Commentaires

  • C.B. , 1 Sep 2013 à 14:31 @ 14 h 31 min

    Dans le communiqué de la PPP
    ” l’invitation ferme de la police sur l’esplanade de la Défense, les manifestants ont accepté de se disperser.”
    C’est étrange:
    1) je suis arrivée sur l’esplanade à 17 h 20 environ, et ai commencé à faire mouvement vers Paris à 17 h 50.
    Vu seulement six CRS en arrivant, qui avaient l’air perplexe sur qui, parmi les nombreuses personnes, étaient venu pour accueillir les veilleurs, qui était là en simple badaud, qui passait faire ses courses au centre commercial.
    2) je n’ai entendu aucune invitation, ni ferme ni molle, à quoi que ce soit, et le mouvement de foule en direction de Paris a été très nettement perceptible (les simples badauds étant visiblement très perplexes sur la raison d’un flux nettement plus important de La Défense vers Paris qu’en sens inverse).
    Donc, les gens qui étaient au rendez-vous de La Défense, et qui n’avaient rien de “manifestants” (pas de service d’ordre privé, pas de slogan, pas de banderole, j’ai dû voir deux drapeaux LMPT -l’un blanc, petit format sur hampe, l’autre rose, format 1 m x 1,5 m environ, tenu à la main parmi les plusieurs centaines de personne présentes) n’ont ce me semble à aucun moment accepté quoi que ce soit, sauf d’obéir à un ordre implicite: en route vers Paris.
    “Aucun cortège n’a ainsi été détecté sur les sites concernés par l’interdiction”
    Tout dépend de la définition qu’a la PPP du terme “cortège”: à quels critères reconnait-on un cortège? à des banderoles (pas le cas dans un cortège funèbre)? à une vestimenture particulière (pas le cas dans un cortège de mariage)? En tout cas, le flux continu de dizaines (au bas mots) de personnes allant de La Défense vers Paris, en remontant par l’avenue Charles de Gaulle à Neuilly, puis l’avenue de la Grande Armée et les Champs-Élysées, était perceptible pour tous les badauds, même si la PPP n’a pas été en mesure de le détecter.
    Ce communiqué prête autant à sourire que si quelqu’un s’aventurait à dénier aux résistant de la second guerre mondiale l’appellation “armée des ombres” au motif qu’ils n’avaient ni uniformes ni véhicules blindés.

  • Bertrand , 1 Sep 2013 à 15:57 @ 15 h 57 min

    Nouvelle quenelle pour le gouvernement!

  • Bjort , 1 Sep 2013 à 16:13 @ 16 h 13 min

    Que les veilleurs continuent leurs actions … Ils n’en sont que plus crédible et ridiculise le gouvernement incapable d’arrêter le mouvement … C’est aussi cela la démocratie … C’est le peuple majoritaire qui détient le pouvoir et aujourd’hui la majorité se dégage de l’ensemble … Au 4ème siècle l’empereur Constantin à du céder et reconnaître la religion Chrétienne, soyons les soldats du Christ …

  • Néo , 1 Sep 2013 à 16:18 @ 16 h 18 min

    Tu quoque, Éric Martin, vous abandonnez la langue française pour céder à l’insupportable mode du « Lol ». Tout part à vau-l’eau…

  • mariedefrance , 1 Sep 2013 à 16:24 @ 16 h 24 min

    Bien fait !!

    ce n’est pas la première fois que la PPP VALSEUSE est ridicule.
    Ils ont été jusqu’à GAZER des enfants et leurs parents.

    La seule différence d’avec la Syrie, c’est que les nôtres ne sont pas morts !!!

  • patrhaut , 1 Sep 2013 à 16:33 @ 16 h 33 min

    Cela, encore une fois, et au risque de me répéter, montre bien à quel point des gens sûrs de leur (bon) droit, et déterminés à le faire valoir, peuvent réaliser ce que de soi-disant meneurs (FB, par exemple le 24 mars), peureux ou vendus (les deux à la fois?), les empêchent de faire. J’espère que personne ne l’oubliera.

  • Eric Martin , 1 Sep 2013 à 17:22 @ 17 h 22 min

    Je voulais souligner l’énormité de la version de la PPP…

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France