62% des Français et la moitié des sympathisants de gauche favorables à un assouplissement des 35 heures

Selon un sondage Odoxa pour iTélé, 62% des sondés sont favorables à un assouplissement des 35H. Ils sont 49% chez les sympathisants de gauche :

Autres articles

3 Commentaires

  • eric-p , 1 Sep 2014 à 14:40 @ 14 h 40 min

    Je ne comprends pas très bien.
    En supposant que la droite représente 50% de la population du pays et que 50% des gauchistes soient favorables à un “assouplissement” des 35 H (ça veut dire quoi ???),

    on devrait avoir 75% des français favorables à cette mesure, non ?

    Au lieu de donner des résultats biaisés, les médias feraient mieux de montrer les résultats
    complets de l’enquête au lieu d’essayer de nous manipuler comme d’habitude…

  • Stephan_Toulousain , 2 Sep 2014 à 8:47 @ 8 h 47 min

    C’est de la foutaise, on fait un sondage auprès des patrons, et on dit que ce sont tous les français qui ont répondu.
    Personne en France ne veut voir le temps de travail augmenter. On oublie trop souvent que les transports représentent un temps non négligeable qu’il faut rajouter au temps de travail.

    Et puis, à quoi ça sert de bosser plus en journée normale, vaut mieux les heures supp payées 25% de plus .

  • champar , 2 Sep 2014 à 15:19 @ 15 h 19 min

    Revenir sur les 35 heures est une très mauvaise idée, cela va à nouveau flanquer un bazar dans l’économie.

    Ce qu’il faut c’est assouplir le régime des heures supplémentaires à savoir laisser à l’employeur la possibilité de faire travailler son personnel jusqu’à 40H par semaine avec majoration de 25% (heures fiscalisées et avec charges sociales car il n’y a aucune raison que celui qui travaille et celui fait travailler en heures supplémentaires ne supporte pas le poids de l’impôt, c’est une grave injustice pour les autres salariés, ce fut une stupidité couteuse et démagogique de Sarkozy).
    Bien sûr aucune contrainte ne doit être mise pour faire appel à ces heures supplémentaires (aucune autorisation de l’inspection du travail ou autre contrainte du même genre).

    Quel sera le résultat de cette mesure :

    L’employeur qui aura un surcroît d’activité temporaire pourra immédiatement y faire face moyennant un surcoût qui sera pas un problème si un contrat rentable important arrive.

    Cela ne sera pas un “trappe à chômage” comme l’imbécilité des heures supplémentaires défiscalisées de Sarkozy car si la situation perdure et si l’augmentation d’activité n’est pas provisoire, l’employeur aura tout intérêt à embaucher de nouveaux salariés au lieu de payer des heures supplémentaires de 25% de plus pour le même travail (au chef d’entreprise de juger si l’augmentation de son activité est suffisamment stable pour se permettre des embauches supplémentaires, il y est incité mais pas obligé).

    Pour avoir eu à gérer une diminution d’heures supplémentaires dans le passé, j’ai constaté que les salariés ne se souviennent plus d’avoir fait des heures supplémentaires mais s’aperçoivent qu’ils ont moins d’argent sur la feuille de paye lorsqu’il n’y a plus d’heures supplémentaires … (c’est une évidence mais les faits m’ont montré qu’il faut anticiper les réactions du personnel).

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen