Affaire Morano : le système tente de relativiser les propos du Général de Gaulle

Nadine Morano affirme à raison que les propos qu’elle a tenus à propos de la race blanche et qui ont choqué jusque dans sa famille politique, ont également été utilisés par le général de Gaulle. Ils ont en fait été rapportés par Alain Peyrefitte dans son livre C’était de Gaulle, à partir de notes personnelles, ce qui permet à certains, aujourd’hui, de mettre en cause leur réalité. “Cela reflétait une culture de la France au XIXe siècle et jusqu’à la fin de l’entre-deux-guerres. C’est vrai qu’on parlait comme ça. Aujourd’hui, on est dans une autre culture, dans une autre époque”, explique Alain Duhamel, éditorialiste politique :

Autres articles

49 Commentaires

  • eric-p , 1 Oct 2015 à 12:47 @ 12 h 47 min

    Effectivement, les propos des journalistes, qui confinent au révisionnisme d’Etat
    sont insupportables.

    Je ne soutiens pas pour autant Morano qui, dans ses propos, montre en réalité qu’elle n’a rien à proposer aux Français à part du réchauffé Gaullien sans l’appui
    de sa propre majorité.
    Le FN a d’ailleurs fait savoir qu’ils n’en voulaient pas au cas où elle toquerait à la porte du parti.

    Si j’étais à la place de Morano, j’en tirerai les conclusions…

  • eric-p , 1 Oct 2015 à 12:48 @ 12 h 48 min

    Pour ne plus l’accepter, il faudrait faire la révolution.
    Sur quelle base ?

  • Pascal , 1 Oct 2015 à 13:29 @ 13 h 29 min

    Ils peuvent critiquer la source en prétextant qu’il s’agit d’une citation rapportée, mais ils ne pourront pas effacer ce que CdG a écrit de ses propres mains dans Mémoires d’espoir et qui est assez proche des dires rapportés par Alain Peyrefitte dans son livre C’était de Gaulle :
    http://www.fdesouche.com/652791-race-blanche-les-pretendus-gaullistes-ont-il-lu-de-gaulle

    En jurisprudence islamique une telle concordance est amplement suffisante pour classer véritable (sahih) un dire rapporté (hadith) du « prophète ».

  • Trahi , 1 Oct 2015 à 13:40 @ 13 h 40 min

    Sauf que les mots aujourd’hui n’ont rien à voir avec leur vrai sens. Je reviens sur “TUER par AMOUR” ” EUTHANASIER” “MARTYRE” ENVAHISSEUR” “NAGER dans une piscine qui devient “se deplacer dans un plan d’eau” quel bazare les biens pensants feraient-ils pour détourner du vrai et de la réalité. Un CHAT est un CHAT. Un TRAITRE restera toujours un TRAITRE. Et je ne parle pas du MENSONGE.

  • anonyme , 1 Oct 2015 à 13:40 @ 13 h 40 min

    Signe que la figure du général est avant tout un totem servant aujourd’hui d’alibi à toute conduite visant au premier chef à la trahir.

    Le procès est effectivement inique car les 2 arguments sont parfaitement fallacieux :

    1. “De Gaulle n’aurait jamais prononcé cette phrase, en tous cas, elle n’est pas officielle”. Cet argument ne résiste pas au fait que l’on retrouve des propos semblables dans plusieurs ouvrages du général. Au surplus, le souci racial n’a pas été absent, loin s’en faut, de sa politique, en témoignent sa gestion de la crise algérienne, la poursuite de la relance nataliste, ses propos tenus effectivement sur les juifs mais aussi les russes, les anglais etc.

    2. “Oui, il aurait prononcé cette phrase mais il faut la replacer dans un contexte qui n’est pas celui d’aujourd’hui.” Cet argument de M.Duhamel est un summum de la mauvaise foi : le mot “race” avait exactement la même signification dans la bouche du général que dans celle de Nadine Morano qui en a donc parfaitement respecté le contexte, contrairement à ceux qui veulent faire dire à De Gaulle ce qu’il n’a pas dit.

    3. On s’arc boute sur le mot “race” alors que ce qui résume le mieux son propos fut sa réponse à Yann Moix trouvant bien dommage qu’elle ne veuille pas d’une France musulmane : “mais ce ne serait plus la France, monsieur !”

    L’enfumage de l’idéologie cosmopolite dans toute sa splendeur… L’Etat n’est plus le gardien d’une communauté, il est l’arbitre des communautés qui composent le pays sur lequel s’exerce son illusoire autorité.

  • jejomau , 1 Oct 2015 à 14:06 @ 14 h 06 min

    Alain Duhamel parle comme il l’entend et comme il CROIT qu’on doive parler au XXI° siecle… Peut-être bien que Nadine Morano, elle, parle comme tous les Français du XXI° siecle….

  • en passant , 1 Oct 2015 à 15:38 @ 15 h 38 min

    Ces propos se trouvent également, en partie, dans les Mémoires d’espoir :

    De Gaulle dans Mémoires d’Espoir, Livre 1, Le Renouveau, L’Europe :
    « Pour moi j’ai, de tous temps, mais aujourd’hui plus que jamais, ressenti ce qu’ont en commun les nations qui la peuplent. Toutes étant de même race blanche, de même origine chrétienne, de même manière de vivre, liées entre elles depuis toujours par d’innombrables relations de pensée, d’art, de science, de politique, de commerce, il est conforme à leur nature qu’elles en viennent à former un tout, ayant au milieu du monde son caractère et son organisation. C’est en vertu de cette destination de l’Europe qu’y régnèrent les Empereurs romains, que Charlemagne, Charles Quint, Napoléon, tentèrent de la rassembler, qu’Hitler prétendit lui imposer son écrasante domination. Comment, pourtant, ne pas observer qu’aucun de ces fédérateurs n’obtint des pays soumis qu’ils renoncent à être eux-mêmes ? Au contraire, l’arbitraire centralisation provoqua toujours, par choc en retour, la virulence des nationalités. Je crois donc qu’à présent, non plus qu’à d’autres époques, l’union de l’Europe ne saurait être la fusion des peuples, mais qu’elle peut et doit résulter de leur systématique rapprochement.»

Les commentaires sont fermés.