Impossible disputatio

Myriam Picard, journaliste aux Nouvelles de France et à Riposte Laïque, indique sur Facebook qu’elle va déposer une plainte contre Henry de Lesquen qui l’a traité de « salope » et de « collabo » dans son libre-journal du lundi soir. Voici un extrait de sa lettre ouverte au président de Radio Courtoisie :

Autant il me semble que Golgota Picnic est évidemment et intrinsèquement injurieux à l’égard du christianisme, autant vous savez aussi bien que moi qu’il existe un réel débat autour du spectacle de Castellucci (le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie en avait d’ailleurs fait mention le matin même, réclamant plus de prudence dans le jugement). N’importe qui peut lire ma tribune, et la lisant, comprendra que je l’ai écrite le plus sincèrement du monde : que cette sincérité soit pour vous un enfer pavé de bonnes intentions, très bien : j’ai moi-même eu maints échanges, vifs, avec des amis qui ne partageaient pas nécessairement mon opinion, mais qui se sont toujours montrés corrects et chrétiens.

Que, sur une Radio qui porte le nom de « Courtoisie », vous employiez une insulte aussi ordurière, à l’égard d’une personne que vous n’avez même pas pris la peine d’appeler pour débattre, une personne qui a une famille, des enfants, et ce qui s’appelle une réputation, voilà qui me semble inacceptable. Et je trouve incroyablement ironique que, alors que vous débattiez de la façon, pour les catholiques, de réagir aux offenses qui sont faites à leur foi, vous utilisiez ce terme que j’imagine mal dans la bouche du Christ dont vous prétendez défendre l’honneur… Vous refusez de croire que je puisse trouver un message chrétien dans Sur le concept du visage du fils de Dieu ? Admettez que je puisse difficilement deviner un message chrétien dans le mot de « salope ».

Articles liés

36Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Robert , 1 novembre 2011 @ 20 h 24 min

    Henri de Lesquen a reconnu à de nombreuses reprises ne pas être catholique pratiquant, seul critère semble-t-il pour permettre se réclamer de cette foi et partir en croisade pour en défendre l’honneur. Hier soir sur radio Courtoisie, c’était le délire.
    J’ai passé un message indiquant que Myriam et l’abbé Grosjean étaient catholiques pratiquants et suggérant que pour leur donner des leçons de catholicité, ce serait bien de commencer par pratiquer soi-même. Mais on voit que la pratique n’empêche pas les dérapages et les attitudes indignes de catholiques.
    Il a regretté d’être allé un peu loin, mais en ajoutant que Myriam le méritait.
    Et ce monsieur dirige Radio Courtoisie et fait sans cesse la leçon sur la courtoisie, le bon français, la soutien financier à la « bonne cause. »
    Même la rediffusion de mardi matin comportait l’insulte.
    Je crois que beaucoup ont été choqué par ce propos, mais se tairont. Par peur des représailles, pour ne pas « jouer contre son camp », par conformisme de pensée.
    Ces gens s’ils existent sont méprisables dans leur attitude.
    Je regrette que cela en arrive à un procès, avec tout ce que cela entraîne.
    Je remercierais au passage tous les donneurs de leçons de vertu et de morale catholiques ici-même qui n’ont pas eu un mot pour déplorer cette injure.
    Le dénommé Ange du Sourire s’est même cru obligé de dire qu’il était mérité.
    Votre vertu, elle est dans un bocal de formol.
    Quand on s’en prend aux personnes, aux supposées arrière-pensées et aux insinuations, on peut dire qu’on sort du débat légitime pour entrer dans les égouts.
    Et certains s’indignent encore qu’on aie l’outrecuidance de leur dire leur fait.
    Bande de bouffons!

  • Thierry , 1 novembre 2011 @ 20 h 27 min

    Bien sur qu’il y a un message Chrétien,la nécessaire correction fraternelle!

  • Thierry , 1 novembre 2011 @ 20 h 28 min

    Robert,c’est bien de dénoncer en la pratiquant aisément à la fin de votre missive.

  • Thierry , 1 novembre 2011 @ 20 h 29 min

    Dénoncer l’insulte cela va sans dire!

  • Jean-Pierre , 1 novembre 2011 @ 20 h 36 min

    Moi, j’ai du mal à « deviner un message chrétien » dans les tentatives procédurières de Myriam Picard (relire le chapitre 6 de la première épître aux Corinthiens dans lequel l’Apôtre saint Paul réprimande les chrétiens qui traînent leurs frères devant les tribunaux) . Aller porter plainte pour une injure est tout simplement risible et puéril. On dirait un collégien qui dit de son camarade : « Madame, il m’a traité… » C’est aussi révélateur du sens des priorités : quand on balance de la merde sur le visage du Christ, Myriam s’extasie et justifie, et quand elle reçoit UNE insulte, nom d’un chien, elle s’énerve et on va voir ce qu’on va voir devant le tribunal. Sincèrement, ce n’est pas sérieux.
    Myriam, sans doute, vous ne méritez pas un tel adjectif, mais vous vous êtes jetée dans l’arêne imprudemment, surtout quand on est « une personne qui a une famille, des enfants ».

  • Robert , 1 novembre 2011 @ 21 h 26 min

    Le « bande de bouffons » est justement destiné à ce genre de propos.
    On traite publiquement sur une radio très écoutée par des catholiques une mère de famille de « salope » et c’est de la broutille!
    J’espère que vous défendez mieux l’honneur des femmes de votre famille.
    Ou Myriam a-t-elle soutenue le moindre blasphème? Elle ne voit pas de blasphème là ou d’autres qui pour l’immense majorité n’ont pas vus le spectacle ne voient que ça.
    Mais c’est vrai que réduire les personnes à ce qu’elles disent et que vous interprétez à votre façon permet tout. Qu’est-ce qu’une insulte quand c’est pour la bonne cause. Bonne vieille méthode communiste
    Mais arrive la moindre contrariété et on est tout retourné. Pauvre chou!
    Bouffon en fait n’est pas une insulte sauf peut-être pour les vrais bouffons qui ne méritent pas ça.
    Chez moi en banlieue parisienne, malgré tous leurs défauts les jeunes sont francs et directs. Bouffon, ils qualifient ainsi celui qui a une attitude indigne de respect.
    Vous et d’autres, Jean-Pierre, avez démontré par vos attitudes que vous ne reculez décidément devant rien.
    Et vous vous dites catholiques jusqu’à décerner des brevets aux autres?

    Myriam est légitimement dans son droit de défendre le respect qu’elle mérite de la part rappelons-le d’une célébrité si bien vue des milieux tradis. Maintenant, on va nous accuser de risquer de nuire par cette plainte à Radio Courtoisie et faire le jeu des Francs-maçons, etc???
    Personne ici hormis moi et Polydamas, n’a déploré, au moins, son propos.
    Qui se ressemble s’assemble!

  • Nathalie , 1 novembre 2011 @ 21 h 26 min

    C’était peut-être de l’art qui fait réfléchir….

Les commentaires sont clôturés.