La venue de BHL très contestée en Tunisie

« Mais que vient faire BHL en Tunisie ? » – Cette question, lue sur Twitter, beaucoup de Tunisiens se la sont posée vendredi soir, et certains sont même allés jusqu’à l’aéroport Tunis-Carthage pour manifester contre la venue dans leur pays de l’intellectuel français dont le nom est associé à la chute du régime Kadhafi et au chaos qui se produit aux portes de la Tunisie, rapporte Rue89. BHL est également contesté pour son sooutien inconditionnel à Israël :

Autres articles

17 Commentaires

  • ranguin , 1 Nov 2014 à 14:51 @ 14 h 51 min

    qu’ils le gardent

  • jejomau , 1 Nov 2014 à 18:28 @ 18 h 28 min

    BONJOUR à Vous chers Tunisiens !

    Vous savez quoi ? Gardez le BHL ! Mettez le en taule, égarez le dans un de vos déserts : mais par pitié gardez-le !

    on vous en fait cadeau : vous en faites ce que vous voulez!

  • champoiseau , 1 Nov 2014 à 18:38 @ 18 h 38 min

    S’il vous plait, Tunisiens, gardez ce voyou nommé “bhl”. Partout où il passe il n’y a que mort et catastrophes; Sauvez vote pays. Envoyez-le dans le désert. Il écrit sous amphétamines, il n’y a qu’à voir ce que ça produit comme âneries et mensonges. Ah oui! Pour “écrire” il se met tout nu chez lui. Heureusement que les murs ne sont pas transparents. Gardez-le.!

  • margouilla , 1 Nov 2014 à 21:50 @ 21 h 50 min

    Amis Tunisien envoyé le en Algérie dans les montagnes ,avec un peu d’espoir il pourra tomber dans les mains des gens de l’EI ,et ils pourrons garder la tête on leur en fait cadeau !!!

  • pinkette234 , 2 Nov 2014 à 2:55 @ 2 h 55 min

    Mais les Tunisiens n’en veulent !!!Dommage .

  • Monsieur T , 2 Nov 2014 à 3:07 @ 3 h 07 min

    Allez les carthaginois, bouffez ce fouteur de merde tout cru.

  • jsg , 2 Nov 2014 à 6:24 @ 6 h 24 min

    c’est qui, c’est quoi ?
    Une marque de lessive, un grand magasin, un missile intégriste ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France