La Droite populaire à la rencontre des jeunes

Le ministre des Transports Thierry Mariani, les députés UMP Jean-Paul Garraud, Jacques Myard, Bernard Carayon, Christian Vanneste, Patrice Verschere, Dominique Tian et Richard Maillé, membres du Collectif parlementaire de la Droite populaire, avaient donné rendez-vous mercredi soir à des jeunes activistes de droite intéressés par leur initiative, au café Le Solférino (VIIe ardt de Paris). Une vingtaine ont répondu présent parmi lesquels l’UMP Gonzague de Chantérac, suspendu de ses fonctions nationales au CNIP, des membres de Liberté pour la France (ex-Jeunes pour la France de Philippe de Villiers), de l’UNI mais aussi des “indés”, la plupart âgés de 20 à 25 ans et encore étudiants. “Tous se retrouvent dans la Charte de la Droite Populaire”, explique un élu. Une quinzaine de journalistes dont Abel Mestre, du blog Droites extrêmes, ont également assisté à cette rencontre. Objectif : réaffirmer le soutien du Collectif parlementaire de la Droite populaire à la candidature de Nicolas Sarkozy en 2012. Et mettre la pression sur les Jeunes Pop’ de Benjamin Lancar ?

Autres articles

9 Commentaires

  • Schlegel , 1 Déc 2011 à 19:09 @ 19 h 09 min

    Ah ce cher Gonzague, dès qu’il peut se montrer…

  • Filippo , 1 Déc 2011 à 21:44 @ 21 h 44 min

    Lui au moins il est cohérent dans ces engagements…

    L’article du Monde cite aussi Christophe Bentz du MPF. Dommage de l’avoir oublié, il existe aussi.

  • Eric Martin , 1 Déc 2011 à 22:08 @ 22 h 08 min

    C’est corrigé.

  • Christophe HOREN , 2 Déc 2011 à 8:25 @ 8 h 25 min

    @ Filippo, merci de noter que Christophe Bentz n’est plus membre du M.P.F.

  • jeanbarre , 2 Déc 2011 à 9:43 @ 9 h 43 min

    je ne vois pas ce que la “droite dite populaire” peut apporter à la France

    d’ailleur, de” populaire”, elle n’en a que le nom

    que je sache, cette “droite populaire” fait partie de la majorité, est membre à part entière de l’umps , donc est totalement responsable du naufrage de la France.
    En votant tous les projets de Sarkozy celle ci est aussi comptable de la situation de notre Pays

    donc, je considère qu’il n’y a rien à en attendre

    et pour bien comprendre la situation, je nous invite à lire le dernier essai de PHILIPPE NEMO. Oui, nous sommes profondemment installés dans le SOCIALISME et Sarkozy nous y enfonce tous les jours un peu plus !

  • Toto , 2 Déc 2011 à 12:19 @ 12 h 19 min

    Au fait, t’es qui toi??

  • Louis de Bizet , 2 Déc 2011 à 12:38 @ 12 h 38 min

    La Droite Populaire peut séduire beaucoup de Français puisque ses propos sont justes, vraiment bien ancrés à droite. Mais tout le monde sait aussi que cette énergie est un détournement car cette Droite Populaire, vous le savez tous, est au service de l’UMP : ce n’est pas un scoop, Thierry Mariani et ses amis le disent directement, sans se voiler la face en disant sans complexe “vouloir la victoire de Nicolas Sarkozy”. Donc électoralement parlant, soutenir la Droite Populaire c’est soutenir l’UMP, et donc Sarkozy.
    Après se pose la question stratégique, de fond. Cet éternel désir “de peser à l’intérieur”.
    Ces dernières années, cette stratégie a échouée, prenons ces exemples : Frédéric Nihous, Hervé Morin, Jean-Louis Borloo, Philippe de Villiers, Christine Boutin. Toutes ces cautions de l’UMP ne sont plus à l’UMP car se faire entendre n’est pas possible : Pour 2012, Boutin se présente, Morin aussi, Nihous aussi et les autres ne soutiennent pas Sarkozy.
    Allons plus loin sur la stratégie. Au lieu de faire rentrer des cautions qui se grillent en rentrant à l’UMP (Boutin, Villiers…), il faut infiltrer en douceur, en réseau, par la base, c’est à dire par la jeunesse (qui est aussi l’avenir). C’est le choix retenu par la Droite Populaire : avoir une vitrine officielle, un courant et en sous-marin des jeunes engagés un peu partout sur le terrain et issus de plusieurs partis donc comme Le Monde et NDF l’expliquent : des jeunes de l’UNI, de Liberté Pour la France, du CNI, etc…
    Cette idée d’investir la droite parlementaire est une bonne idée car la Droite Populaire n’est pas une caution, elle représente ce que les gens de droite attendent vraiment de la droite : une droite de valeurs, une droite réactionnaire, conservatrice et libérale, un peu sur le modèle du RPR il y a 15 ou 20 ans en France.
    L’article n’explique pas si les personnes présentes engagent leurs militants (Bentz, de Chanterac…), c’est une bonne question.
    L’émergence de la Droite Populaire permettra d’éviter la gauche : c’est le principal.
    “jenbarre”, vous être un grossier personnage, car si l’UMP est en effet responsable en partie du naufrage de la France, c’est peut-être parce-que l’UMP est envahi de boulets sans idées. Voilà pourquoi il faut soutenir la Droite Populaire pour qu’elle soit en accord pour la droite redevienne la droite, qu’elle soit ouverte et qu’elle puisse faciliter la création future d’une sorte de ligue du Nord à la française.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen