Par référendum, la Suisse s’oppose à la fin des avantages fiscaux des millionnaires étrangers

La démagogie ne paye pas. Par 59,2 % des suffrages exprimés, le peuple suisse a voté contre la proposition de la gauche d’en finir avec la fiscalité favorable dont bénéficient de nombreux millionnaires étrangers, dimanche 30 novembre.

A Genève, où la population devait se prononcer sur une abolition des forfaits fiscaux à l’échelle du canton, le refus est net : 68 % des électeurs ne veulent pas rayer les forfaits.

« C’est un soulagement », a déclaré le président du conseil d’Etat genevois François Longchamp en conférence de presse dimanche.

L’exécutif genevois assurait dimanche que, selon ses informations, la moitié des 700 riches contribuables étrangers aux forfaits avaient déposé une demande pour quitter le canton avant la fin de l’année en cas de oui, ce qui aurait représenté environ 75 millions de francs suisses de recette fiscale en moins, et l’obligation de revoir entièrement le budget du canton.

Autres articles

8 Commentaires

  • FIGAROCB , 3 décembre 2014 @ 8 h 50 min

    C’était encore une idée des gauchistes ! Seulement voila, en Suisse, le peuple a droit à la parole et il s’exprime avec intelligence et pragmatisme et non idéologiquement ! C’est ce qui nous manque en France !!!!!!!

Les commentaires sont fermés.