Aux mères qui accouchent, la ville de New York demande si elles sont “mâles ou femelles”…

Cela ressemble à une blague ou à une question piège mais ça n’en est pas une : New York City demande aux femmes qui ont accouché dans ses hôpitaux et cliniques de préciser dans le certificat de naissance si elle se définissent comme des mâles ou des femelles, rapporte le New York Post. Ainsi, à la ligne “Mère/Parent (femme accouchant)”, il y a une case à cocher pour choisir “masculin” ou “féminin”. “Pour être clair, il est possible qu’une personne qui a donné naissance à un enfant s’identifie comme un homme”, explique sérieusement Me Susan Sommer, un avocat de Lambda Legal, un groupe LGBT extrémiste cité par le journal. Voici une conséquence concrète de la théorie du gender/genre, cette idéologie dont les membres du gouvernement Valls continuent à nier l’existence…

Articles liés

16Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Gisèle , 2 février 2015 @ 16 h 11 min

    Ah ah ah !!!!!

  • Caroline , 2 février 2015 @ 16 h 23 min

    Ah ah ah (jaune)
    Je me souviens d’un vieux reportage sur Arte, ou deux homos se sont successivement transformés en femmes, ils étaient devenus lesbiennes !

  • Pascal , 2 février 2015 @ 18 h 03 min

    Ils vont encore arguer qu’il n’y a pas de théorie du genre mais des théories du genre !

  • charles-de , 2 février 2015 @ 18 h 54 min

    Avant, celui qui “s’identifiait” comme Napoléon, on le mettait chez les fous !

  • bernique , 2 février 2015 @ 19 h 05 min

    Maintenant aussi ! Mais Napoléon n’était pas femme, ça se serait su (n’est-ce pas,Mme de Beauharnais… et quelques autres ) ! Quoique…, au retour de l’île d’Elbe…, qu’ont pu faire les Anglais ? La question est peut-être ouverte ! ! !

  • pi31416 , 2 février 2015 @ 21 h 09 min

    Il ne faut pas oublier de demander aux coureurs du Marathon olympique s’ils sont culs-de-jatte

  • eric-p , 3 février 2015 @ 0 h 26 min

    Je me souviens aussi de ce pauvre enfant dont les deux parents biologiques
    ont décidé ….de changer de sexe.
    Ainsi son père est devenu sa mère et vice versa…

    Bien sûr, il n’y a aucune conséquence psychologique pour l’enfant et quand bien même il y en aurait une que l’Etat lui donnerait l’adresse d’un psychologue LGBT
    pour lui remettre les idées en place !

Les commentaires sont clôturés.