Italie : des “migrants” logés dans un hôtel profanent un drapeau italien pour protester contre le menu !

Les propriétaires de l’hôtel Al Bragosso di Sant’Anna dans la ville de Chioggia avaient eu l’idée de servir un plat à base de pâtes pour le dimanche de Pâques au lieu du poulet-frites habituel pour ce jour de la semaine. Les 35 immigrés clandestins logés et nourris aux frais du contribuable italien, presque tous des musulmans qui sont censés avoir fuit la guerre ou l’extrême-pauvreté (en réalité les plus pauvres n’ont pas les moyens d’émigrer), ont refusé de manger ce qui leur était servi et ont arraché un drapeau italien accroché dans une des salles communes de l’hôtel. La police a dû intervenir pour ramener le calme. Les journaux italiens qui rapportent ce fait divers se demandent si la colère de ces immigrés italiens était due à l’absence de leur plat habituel ou au fait que les propriétaires ont souhaité marquer Pâques qui est une fête chrétienne. La profanation du drapeau italien va dans le sens de cette deuxième explication.

Hôtel Al Bragosso di Sant’Anna

Sources : La Nuova di Venezia e Mestre, Breitbart (en anglais)

 

Un autre mouvement de protestation a eu lieu dans un centre d’accueil de “réfugiés” de Marco di Rovetero, qui abrite 322 demandeurs d’asile. Les carabiniers ont aussi dû intervenir. Ces immigrés clandestins également nourris et logés aux frais de la princesse protestaient contre ce menu mis en ligne par Maurizio Fugatti, le secrétaire nationale de la Ligue du Nord, sur sa page Facebook :

 

Sources : Il Giornale, Breitbart

Du même auteur :

Italie – Des assassins et des violeurs de la pire espèce parmi les “réfugiés”

 

 

Articles liés

32Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 2 avril 2016 @ 15 h 37 min

    Tres simple : on rétablit la peine de mort.

    Tout salopard chopé à profaner le drapeau national alors qu’il est lui-même un étranger invité sur le sol est condamné à mort sans autre forme de procés ni circonstances atténuantes.

    Là !

  • Melisenda , 2 avril 2016 @ 15 h 46 min

    Les frontières italiennes sont ouvertes dans les deux sens : entrée et départ, personne ne les retient.

  • Arlette , 2 avril 2016 @ 18 h 14 min

    Foutez toute cette clique dehors …non seulement on les hébergent mais ils osent encore gueuler

  • Stouf68 , 2 avril 2016 @ 18 h 17 min

    Moi je mange moins bien que ces parasites envahisseurs

  • Anastasy , 2 avril 2016 @ 18 h 28 min

    du porc à tous les repas !!

    ça rend civilisé !

  • Claude Reporter , 2 avril 2016 @ 21 h 26 min

    Honteux ! ils méritent qu’on les laisse sans manger durant plusieurs jours.Les gens qui dans leur vie ont eu un jour faim,ne font pas les difficiles.

  • André & Nadine , 2 avril 2016 @ 21 h 54 min

    Dehors, et vite !

Les commentaires sont clôturés.