Voulez-vous feuilleter “Shadows from the Walls of Death”, un livre à l’arsenic? (Vidéo)

Voulez-vous feuilleter “Shadows from the Walls of Death”, un livre à l’arsenic? (Vidéo)

“Shadows from the Walls of Death” assassine car il est saturé en arsenic.

En 1874, le médecin et chimiste américain Robert Clark Kedzie a publié un rapport sur les papiers peints empoisonnés.Il voulait alerter quant aux  graves dangers de l'arseni dans le papier peint, alors largement utilisé.
En 1887, l'on estimait que, entre 1879 et 1883, 54 à 65% des papiers-peints vendus aux États-Unis contenaient de l'arsenic, dont un tiers  à des niveaux très 
dangereux, car avec le temps, le pigment toxique pourrait devenir poussière, être inhalé ou se déposer sur des meubles et objets...
Pour prévenir des dangers encourus , en 1874, Kedzie a publié Les ombres des murs de la mort. C'est un recueil avec un page de titres, une préface de 8 pages et 86 pagesd'échantillons prélevés sur des rouleaux de papier peint imprégné d'arsenic. 
Ces volumes Kedzig en a fait dons à des bibliothèques dans tout l'État du Michigan. 
Aujourd'hui, seuls  deux des cent exemplaires ont subsisté: l'un à l'Université du Michigan à Ann Arbor,  l'autre à l'Université d'État du Michigan à East Lansing. 
Les deux copies restant toxiques, elles sont dans de containers et consultables qu'avec des protections.


Si vous voulez feuilleter sa version sans arsenic, cliquez sur ce lien.

 

Articles liés