Brésil : le catholicisme en berne, l’évangélisme en pleine expansion

Malgré le succès des JMJ 2013 de Rio, le catholicisme est en petite forme au Brésil. Entre 2000 et 2010, le nombre de catholiques est passé de 125 à 123 millions. La population du Brésil augmentant rapidement, les fidèles de Rome ne représentaient plus que 65% du total en 2010, contre 74% dix ans plus tôt. Pendant ce laps de temps, le nombre de protestants a fortement progressé, passant de 26 millions (15%) à 42 millions (22%). Dans ce groupe, ce sont les pentecôtistes et les non-classés qui tirent leur épingle du jeu (respectivement 13% et 5% du total de la population brésilienne en 2010) tandis que le “canal historique” stagne. Les personnes ayant d’autres croyances (islam, bouddhisme, etc.) sont désormais 10 millions (5%) contre 6 millions (4%) dix ans plus tôt. Enfin, les athées et les agnostiques progressent à 15 millions (8%) contre 12 millions en 2000 (7%). Le nombre de Brésiliens nés à l’étranger ne dépassant pas 1% et le taux de fertilité des évangéliques étant similaire à celui des catholiques, la progression du protestantisme s’explique ni par l’immigration ni par la natalité mais par les conversions – en 2006, une étude avait montré que 45% des pentecôtistes étaient des ex-catholiques.

Articles liés

72Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 2 août 2013 @ 18 h 02 min

    La feinte de corps spécifique au catholicisme est
    que celui ci ne supporte pas ni la médiocrité ni la demi-mesure.

    Il nous faut donc redécouvrir le message initial
    et retrouver la bonne formule pour notre temps.
    Sur le principe,je ne suis pas catastrophé.

    Il y a simplement un signal clair de ne pas s’endormir.

  • Sully , 2 août 2013 @ 18 h 06 min

    Normal . Les zévangélos sont fermes sur la morale sexuelle e matrimoniale . Et , en plus , ils ne mentent pas à leurs gens en leur faisant croire que l’islam est gentil . Comme vient encore de le faire François premier . Cela dit , c’est dommage que l’évangélisme se réfère à la Réforme . L’Evangélisme devrait se couler ds le moule de l’orthodoxie qui , elle aussi ,reste ferme . J’appelle tous les ktos de bonne volonté , et qui ne s’en laissent pas compter par le fixisme fondamentaliste des tridentins à rejoindre les évangélos , soit , ce qui serait préférable , l’orthodoxie .

  • Gisèle , 2 août 2013 @ 18 h 16 min

    y a des hauts .. y a des bas ..comme dit la chanson …
    La Présence de Jésus vivant dans le Saint Sacrement est de plus en plus niée , même par certains catholiques . La fumée sulfureuse s’est introduite dans l’Eglise Catholique via les * accords * conclus avec les protestants . Petit à petit , les Evangélistes prennent le dessus , alors que l’Evangélisation fait partie intégrante de notre religion catholique , donc ; pas besoin d’une voie parallèle . Le but c’est Jésus qui est la seule Vérité et la seule Vie qui mènent au Père . Sans Jésus , l’évangélisation ira vers l’ échec .
    Les chants et les danses décrits dans l’ancien testament , sont tous en l’honneur de Dieu et non des festivités humaines . Il faut absolument conserver la sacralité et le respect envers le Saint Sacrement .

  • monhugo , 2 août 2013 @ 18 h 20 min

    Les protestants évangéliques, souvent formés aux E-U, ont une “com” affûtée, et investissent en priorité les favelas (dont le nombre augmente, ainsi que le désarroi des misérables qui y survivent), où ils ont beau jeu de convertir à tour de bras, en promettant de l’aide, le paradis pour les laissés pour compte, et même la prospérité pour tous. Les temples des sectes évangéliques poussent comme des champignons chez les pauvres, avec pasteurs omniprésents parmi leurs ouailles, et beaucoup de bruit, baptisé “musique”, pendant les offices colorés, ce qui convient bien au tempérament brésilien. En moins de 30 ans, les grands centres urbains comme Sao Paulo ou Rio ont perdu entre 20 et 25 % de fidèles catholiques, et ce n’est pas près de s’arrêter.

  • Gisèle , 2 août 2013 @ 18 h 21 min

    Le Pape François ne peut pas parler autrement . Ou alors il ne peut que se servir des Evangiles . Ce sera Jésus qui parlera par sa bouche mais non lui .
    Les Musulmans se convertiront . C’est prophétisé . Ne pas oublier qu’ils sont comme nous les enfants de Notre même Père , même s’ils sont dans l’erreur . Jésus parlait toujours des priorités à aller chercher les brebis égarées .
    Le Pape François n’est ni naïf , ni idiot . S’il parlait de rejet , de violence et de meurtres , alors là il serait aposta .

  • monhugo , 2 août 2013 @ 18 h 23 min

    “L’orthodoxie”, mais laquelle ? Je vous suppose calviniste, avec un alias comme cela. Mais il y a tant de courants protestants….

  • monhugo , 2 août 2013 @ 18 h 27 min

    Ce qui précède, pour “Sully”, évidemment.

Les commentaires sont clôturés.