Les jeunesses genderiennes ont leur camp !

Idéologie du genre. Slate.com propose un reportage photo réalisé à partir du travail militant de Lindsay Morris sur un camp d’été de quatre jours pour jeunes garçons ayant des doutes sur leur identité ainsi que leurs parents, intitulé “Tu es toi”. On vous prévient, la laideur s’y dispute au ridicule et à la perversité des parents, sans parler des clichés grotesques (se prendre pour une fille, ce serait forcément se maquiller, croiser les jambes, etc.).

Articles liés

69Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • sergio , 2 août 2013 @ 18 h 08 min

    Les promoteurs de ce genre de débilités sont vraiment des….gens de rien !

  • azerty , 2 août 2013 @ 18 h 14 min

    Proprement monstrueux.

  • Gisèle , 2 août 2013 @ 18 h 23 min

    Pff ! ils grandiront !

  • Ricine , 2 août 2013 @ 18 h 25 min

    A vomir

  • Petitpousset01 , 2 août 2013 @ 18 h 36 min

    C’est monstrueux.
    Rempli de clichés immatures sur ce qu’est être un homme ou une femme: aimer le rose signifie donc vouloir être une femme??? Être une femme, c’est donc se balader en talons hauts, le visage outrageusement maquillé et ressembler à une danseuse de cabaret???

    Ces “parents” seront sans doute confortés dans leurs idées, car il y a de bonnes chances pour que leurs garçons développent la sexualité et la personnalité qui aura été choisie pour eux.

    Finalement, sous couvert de combattre les soit-disant clichés, ils ne font que les renforcer (en les caricaturant) et en construire de nouveaux (en imposant bêtement leur vision du monde à leurs enfants).

  • mariedefrance , 2 août 2013 @ 18 h 36 min

    Pauvres gosses.
    pour l’instant, ils jouent peut être à se déguiser.

    plus tard, ce sera la crise.

  • eurydice , 2 août 2013 @ 19 h 44 min

    Folie pure !

Les commentaires sont clôturés.